Cigarette qui se consumme

Quand fumer dévoile notre attitude

Si une personne a une attitude positive ou négative à l’égard d’une situation, il est possible de le savoir en regardant la direction vers laquelle est expirée la fumée : soit vers le haut soit vers le bas. Une personne qui se sent supérieure, dans un état positif ou de confiance sur ce qu’elle voit ou entend aura tendance à souffler la fumée vers le haut. Inversement, une personne prise dans un contexte négatif expirera la fumée vers le bas la plupart du temps. Souffler vers le bas et en coin de bouche indique une attitude encore plus négative.

Lire la suite

Cerveau virtuel

Mieux mémoriser en utilisant ses bras

Ceci peut paraître étonnant (non je ne vous vends pas de recettes miracles), mais la position de vos bras peut vous permettre de gagner en mémorisation. C’est du moins ce qu’ont montré une série d’expériences conduites aux États-Unis et dont je vais vous parler aujourd’hui.

Voici les inputs de l’expérience : dans un premier temps, il était demandé à un groupe de volontaires d’assister à une série de cours magistraux. Chaque étudiant de ce groupe avait pour consignes de garder les bras et jambes décroisés et de tenir une position assise décontractée. A la fin de chaque cours, les volontaires étaient testés sur les connaissances retenues. De même, leur sentiment à l’égard de l’orateur était enregistré. Dans un second temps, un autre groupe d’étudiants étaient testés selon les mêmes critères à la différence près que les bras étaient croisés.

Résultats : le second groupe (bras croisés) avait mémorisé 38% moins de connaissances que le premier groupe (bras et jambes décroisés). Ce second groupe présentait également un opinion plus défavorable à l’égard de l’orateur et de son exposé.

Evidemment en dormant, ce n’est pas évident de retenir non plus 🙂

En 1989, Allan Pease mit en place des tests similaires sur un panel de 1.500 délégués au cours de 6 différentes conférences et enregistra quasiment les mêmes résultats. Lorsqu’un auditeur se tient les bras croisés, non seulement ses pensées envers l’orateur sont négatives mais de plus, il prête moins d’attention à la présentation.

Au vu de ces expériences, je me suis posé des questions (et la soumet à vos commentaires) sur la forme des chaises de réunions disposant d’accoudoirs. Sont-elles là pour le confort ou tout simplement pour garder l’auditoire éveillé, ou bien les deux ? Vous en pensez quoi ?

Cabine téléphonique

Notre bulle d’air, notre espace personnel

Les animaux disposent d’un espace autour du corps qu’ils s’attribuent comme espace personnel. Sa dimension varie selon la densité de population où a grandit l’espèce. Le territoire personnel fluctue donc en fonction des circonstances locales. D’un côté, on peut prendre l’exemple d’un lion ayant grandit dans les contrées éloignées d’Afrique. Son espace personnel pourra atteindre un rayon de 50 km, voir plus, dépendant de la densité de lions dans cette zone. D’un autre côté, le lion ayant grandit en cage dans le zoo de Vincennes verra son espace personnel réduit à la taille d’une cage. L’espace personnel d’une espèce varie donc en fonction des conditions de densité de population.

Comme les animaux, nous avons également notre propre espace personnel et gare à celui qui s’y introduit sans y être invité. On appelle couramment cet espace notre bulle d’air. Quand on a notre bulle d’air, on s’y sent bien. Sa taille dépend de la densité de population où nous avons grandit et est donc déterminée par notre culture. Un Parisien aura une bulle d’air plus restreinte qu’un berger de Haute-Savoie habitué au grand espace. Après un séjour de 3 semaines passées au Costa Rica, j’ai été surpris par mon retour à Paris. Lors de la première soirée suivant ce retour, j’ai été pris d’une boule à la gorge par tant de monde au m2  autour de ma bulle. La raison de ceci tient dans cet article, mon espace personnel s’était, le temps d’un séjour, étendu. Et je devais rétablir mes repères dans la capitale. Mais ce n’est pas sans parler des japonais, qui eux, sont habitués à disposer d’un espace personnel réduit.

Des recherches ont montré que les prisonniers ont un besoin d’espace personnel très important. Enfermés et à proximité d’autres détenus, ils sont constamment agressifs à l’approche d’un autre prisonnier. L’isolement des prisonniers dans leur cellule a pour but de les calmer. A ce titre et dans un autre domaine, l’augmentation des violences dans les avions avaient été repérées dans les années 90. Au même moment, ces compagnies avaient commencé à rapprocher les sièges des passagers pour compenser la perte de revenus due aux remises de prix sur les tickets.

Utiliser la notion d’espace personnel peut être aussi un outil politique. Le 21 octobre dernier, lors du mouvement de grèves contre les retraites, les forces de l’ordre empêchaient les manifestants de sortir de la Place Bellecour à Lyon. Cet effet de confinement a eu pour simple effet d’agacer la foule, l’espace personnel étant violé. Résultats des courses, des jeunes violents mais surtout des superbes images pour les médias…

Obama au Japon

Différence culturelle : le Japon

S’il existe une région du globe où les poignées de main, embrassades et autres contacts physiques ne sont pas dans les codes établis, c’est bien le Japon. En effet, les contacts directs sont considérés comme impolis. Les japonais se saluent (ou se penchent) lors de la première rencontre en gardant en tête la règle suivante : la personne ayant le statut le plus élevé s’incline le dernier et celui ayant le statut le plus bas s’incline le plus.

Lire la suite

Pupilles dilatées et contractées

La dilatation des pupilles : l’attraction vs la colère

Selon la lumière ambiante, les pupilles se dilatent (Mydriase) ou se contractent (Myosis). Mais c’est aussi le cas selon l’humeur, qu’elle soit négative ou positive. Regarder la dilatation des pupilles, c’est aussi connaitre l’état d’esprit d’une personne. Lorsque cette dernière est excitée, sa pupille peut atteindre une taille 4 fois supérieure à sa taille normale. Inversement, dans un état de colère, l’attitude négative provoque une contraction de la pupille. A noter que les yeux clairs peuvent paraître plus attractifs car il est plus aisé d’en voir la dilatation. Lire la suite

Main ouverte

Comment détecter si une personne est vraiment honnête ?

L’honnêteté se perçoit à travers nos gestes. Lorsque quelqu’un est honnête ou ouvert dans son discours, il présente généralement l’une voir les deux paumes à son interlocuteur. Un signe d’ouverture. Ce geste peut être observé dans de nombreuses situations et il n’est pas rare, selon le cas, qu’il soit accompagné d’un : “Je n’ai rien fait !”, ou “Je suis vraiment navré de t’avoir déçu” ou “Je te dis la vérité”. Lorsque les personnes commencent à être ouvertes ou honnêtes, les paumes des mains suivent leur état d’esprit et s’ouvrent à l’autre. Comme la plupart des signaux non-verbaux, ce geste est complètement inconscient. Voir la paume d’une main, c’est un geste qui vous donne le pressentiment ou l’intuition que l’autre personne raconte la vérité.

Lire la suite