rythme cardiaque

Système nerveux sympathique : repérez les variations physiologiques liées au stress

Derrière les variations physiologiques (ou changements corporels pour faire simple) se cachent une notion très importante lorsque l’on décode le langage du corps. J’espère d’ailleurs ne pas avoir perdu d’entrée de jeu trop de monde avec ce terme un peu barbare. Patientez un peu, la suite vaut le coup. ;)

Les variations physiologiques (transpiration, rythme cardiaque, salivation, etc…) permettent de distinguer facilement chez vos interlocuteurs les émotions négatives des émotions positives.  Elles permettent par dessus tout de mettre en relief un stress ressenti.

Mais attention. Lorsque l’on s’attache à observer ce type de changement, il n’est pas question d’observer la gestuelle ou les mouvements. Non Non, loin de là. Il s’agit de distinguer les changements inconscients qui s’opèrent au niveau du corps.

En général, les émotions positives provoquent un relâchement des muscles (baisse de la tension musculaire). Les émotions négatives quant à elles sont visibles par l’apparition d’indicateurs de stress ou de malaise. Parmi eux, on retrouve les rougeurs, une transpiration plus prononcée, une tension dans les muscles.

Si je peux vous dire cela, c’est que je m’attache depuis quelques semaines à faire des recherches sur le sujet et à observer ces changements. L’idée m’est venu suite à la lecture de l’excellent livre Comment détecter les mensonges d’Eric Goulard. Pour vous, j’ai pris soin de récapituler mes observations dans le tableau ci-dessous (si si, c’est un tableau) ;)

Inconfort (émotions négatives) Augmentation du stressBien-être (émotions positives) Stress relativement absent
Appareil digestif : perturbéAppareil digestif : fonctionnement normal
Le ventre noué, les nœuds dans l’estomac. Voici des expressions que l’on entend souvent la veille d’un examen ou juste avant de se rendre à un meeting important. Elles sont l’expression d’une perturbation de l’appareil digestif face au stress. Du même acabit, vous pourrez constater une perte d’appétit chez une personne tracassée.
Salivation : diminutionSalivation : normale
La gorge et la bouche deviennent sèches. Regardez (ou plutôt écoutez) lorsque que quelqu’un prend la parole en public. Si c’est son premier galop d’essai, il sera possible d’entendre des raclements de gorge ou un paquet de perturbations vocales liés justement à ce changement physiologique lié au système nerveux sympathique
Pupilles : tendance à se contracterPupilles : tendance à se dilater
J’ai écrit au commencement du blog un article à ce sujet. Mais bon ce n’est pas pour autant qu’il est périmé et ait perdu tout son sens. ;)
Muscles : tendusMuscles : relachés
Un visage en colère, un visage triste sont le symbole d’émotions dites négatives. Et qu’ont-ils tous deux en commun ? Une tension visible au niveau du visage. La tension musculaire est caractéristique du stress. Gardez bien ça en tête si vous ne reconnaissez pas une expression faciale. La tension vous indique déjà qu’il s’agit d’une émotion négative.Voici un petit moyen mnémotechnique pour s’en rappeler. Lorsque l’on se sent bien, ne parle-t-on pas d’être “décontracté” ? Et bien pour les muscles c’est pareil ;)
Respiration : s’accélèreRespiration : normale
Transpiration : augmenteTranspiration : normale
Une main moite, des perles de sueurs qui glissent le long du visage. Ces éléments sont à prendre en compte. Si la personne vient de courir pour attraper le bus, faites tout de même attention à ne pas déduire trop vite ;)
Rythme cardiaque : accélérationRythme cardiaque : normal
L’adrénaline est libérée en cas de stress accélérant ainsi le rythme cardiaque et préparant le corps à la fuite.
Rougeurs : augmentent
Ceci est le corollaire du précédent point. Avec le rythme cardiaque qui s’accélère, il y a une augmentation du débit sanguin et de la perméabilité des vaisseaux qui entraînent une rougeur au niveau du visage.Rougeurs : absentes

Voilà pour ce tour de propriétaire des variations physiologiques. Je dois avouer que certaines d’entre elles sont plus subtiles que d’autres à repérer mais gardez-les dans un coin de votre tête pour identifier le stress chez vos interlocuteurs.

D’ailleurs, avez-vous déjà eu l’occasion de repérer certains de ces indices chez l’un de vos proches, de vos collègues ?

15 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Envie de vous exprimer ?

    • celine
      celine says:

      J’ai déjà remarqué l’apparition de rougeurs concernant des personnes qui montraient clairement un malaise vis à vis des remontrances de leur supérieur hiérachique. Typpique du stress.
      Et aussi des vibrations dans la voix lors de la présentation d’un sujet en amphi devant un public.

      Répondre
  1. Marryloux
    Marryloux says:

    Bonjour Romain!!

    Effectivement ces signes sont parfois discrets mais largement visibles lors de présentions en public (debout devant une assemblée sans grosse barrière de protection).
    Comme le dit Aurélien, les tremblements sont très courants en cas de stress. Je trouve même qu’ils font partie des signes les plus facilement repérables.
    Après, et selon mon expérience lors de multiples oraux en fac, certains signes sont plus prononcés chez certaines personnes. C’est à dire qu’un symptôme tend souvent à prédominer les autres. Par exemple, une personne X aura juste tendance à devenir toute rouge sans autre signe forcément visible, alors qu’une autre Y semblera juste présenter des troubles de la diction sans pour autant laisser apparaître une rougeur.
    Celui qui vit ces troubles physiologiques les sent. Donc je pense qu’il essaie de les réprimer afin de pouvoir continuer et ne pas se laisser complètement envahir par le stress. De ce fait, d’autres “symptômes” apparaissent, comme par exemple des balancements du corps, des gestes d’auto-contact etc… A partir de ce moment, on ne voit plus vraiment les transformations physiologiques mais la “gestuelle” du stress…C’est un peu comme si la gestuelle venait mettre en sourdine les réponses physiologiques afin qu’elles soient moins détectables (par le public mais aussi par celui qui les vit)… Enfin, ce n’est qu’une idée…….

    En tous cas merci pour l’article… Et bonne continuation!

    Répondre
  2. Marie Lucchini
    Marie Lucchini says:

    Merci Robin pour cet article très intéressant.
    J’ai moi également pu observer un certain nombre de ces signes et notamment en ce qui concerne la transpiration, les rougeurs et le tremblement au niveau des mains qui sont des signes qui peuvent traduire un niveau de stress chez l’interlocuteur. Il est à mon sens toujours important de noter ces signes de façon à pouvoir par exemple détendre un peu la personne et lui permettre de reprendre confiance surtout quand elle est en entretien de recrutement et risquerait de ne pas donner le meilleur d’elle même à cause du stress.

    Répondre
  3. MAGALI
    MAGALI says:

    Bonjour
    Mon patron était dans tous ces états là , lorsqu’il m’invitait à boire le café dans son bureau , il respirait fort avait chaud et se raclait la gorge , ‘je me suis toujours demandé pourquoi … bon je n’avais que 22 ans :-) aujourd’hui je pense avoir compris mais si quelqu’un peu me le confirmer?

    Répondre
  4. DK
    DK says:

    Hello,
    Oui plusieurs fois chez les autres et moi même.
    J’ajoute également :
    *Le changement d’humeur (sourire ou rire # rire jaune ou mine serrée)
    *La difficulté de s’exprimer aisément, l’enchaînement des mots prend un coup et le silence est parfois le dernier recourt (différent du bégaiement)
    *Le changement du ton de la voix (voix basse à voix haute ou cassée)

    Répondre
  5. Yoann
    Yoann says:

    Super article, mais ces signes sont moins facilement repérable, surtout chez une personne mat par exemple (pour les rougeurs) et pourrais tu spécifier sur quel(s) muscle(s) indique, par exemple, la tristesse ou la frustration ?
    Merci, encore bravo pour cet article !

    Répondre
  6. Léa
    Léa says:

    Fantastique article ! :D
    Je suis quelqu’un de très, très, même trop stressé, et pour un rien en plus !
    Je ne remarque pas forcément tous ces détails mais par contre je sais exactement ce qu’il se déroule dans notre corps au niveau du système nerveux et hormonal…
    Alors maintenant je ferai attention et grâce à cet article j’en connais encore un petit peu plus sur le stress ;)

    Merci beaucoup ! :)

    Répondre
  7. Feel
    Feel says:

    Bonjour Romain,

    Merci pour cet article qui permet effectivement de diagnostiquer rapidement un état de stress à travers ses manifestions dans les systèmes respiratoires, cardiao-vasculaire ou endocriniens.

    Ces modifications physiologiques sont universelles et il est important de savoir les identifier, notamment lorsque l’on souhaite comprendre le fonctionnement de nos interlocuteurs.

    J’ajouterai que le rôle primitif du stress est un mécanisme de survie afin de préparer l’organisme à réagir contre un danger (pour s’enfuir, se battre..). Dans cette situation, la partie reptilienne de notre cerveau répond de façon puissante et instantanée sous forme d’impulsions instinctives qui sont par nature incontrolables. Donc pour celles et ceux qui chercheraient à gérer leur stress, ils ne parviendront à faire disparaitre ces manifestations physiologiques que en traitant les causes du stress….

    Répondre
  8. Guillaume
    Guillaume says:

    Bonjour Romain, (et tout les autres aussi:o))

    L’article est très bien fait, merci. Je me suis surpris pas plus tard qu’hier à devoir cacher quelque chose hier soir (pour ne pas dévoiler une surprise qui me tient a coeur), j’etais tranquillement afaler sur le canapé, et lorsque l’on est venu me poser des questions, inconsciement, je me suis en premier redressé, puis mon coeur a commencé a tenter de battre des records de pulsations, mes mains on commencé à trembler, ma voix n’etait plus la meme, ma bouche s’est assechée, et j’etais stressé… limite énervé…j’avais du mal à trouver mes mots bon il y avait la fatigue, et tout et tout, qui a peut etre amplifié tous mes gestes qui me trahissaient… mais bon… au niveau du ressenti, des “symptomes” de stress, voila ce que j en ai retenu.. Heureusement que cette personne ne lis pas ton blog… :)

    Répondre