Tim Ferriss

Le « bug » non-verbal de Tim Ferriss

Image de prévisualisation YouTube

Cliquez sur « Play » pour lancer la vidéo. La vidéo originale se trouve ici (entre 34:00 et 34:30)

Transcription texte de l’analyse

Email de Jean Sébastien :

=================

Bonjour Romain,

Je te remercie pour ton blog qui apporte un éclairage intéressant sur le non-verbal, et notamment sur tes analyses (en particulier de la série Lie To Me). J’ai regardé une interview croisée de Tim Ferriss et Neil Strauss sur Youtube, et j’ai repéré qu’à 34’22, Tim Ferriss a une sorte de bug. http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=2dTQWQXhSJU#!

Je ne suis pas capable de comprendre de quoi il peut s’agir, c’est pour cela que je m’en remets à ton analyse d’expert !

Au plaisir de te lire, et pourquoi pas de voir un petit article sur le sujet dans le futur.

Cordialement,

Jean-Sébastien.

================

Bonjour et bienvenue dans cette toute nouvelle analyse non-verbale du Décodeur du Non-Verbal. La vidéo que j’ai choisie de vous présenter aujourd’hui m’a été transmise par email par Jean-Sébastien, fidèle lecteur du blog et j’en suis très heureux pour deux raisons :

  • la première, c’est que l’extrait vaut son pesant de cacahouète d’un point de vue non-verbal. Vraiment vous allez voir, il y a plein de choses intéressantes à décoder et qui plus est dans un laps de temps très court. C’est le genre d’analyse que j’apprécie particulièrement donc merci à toi Jean Sébastien ;
  • et la seconde raison, c’est que l’extrait met en scène Tim Ferriss qui est un auteur américain que j’apprécie beaucoup et dont le livre La Semaine de 4 heures: Travaillez moins, gagnez plus, et vivez mieux !
    a été l’un des premiers livres à m’avoir initié dans la démarche de développement personnel.  Donc sans lui, je crois que ce blog n’existerait même pas. Je lui rends en quelque sorte hommage.

Revenons à nos moutons et à l’analyse et pour ceux qui souhaitent se tester avant , vous trouverez le lien de l’extrait juste en dessous. Tout se passe pendant les 30 premières secondes de la 34ème minute. Et oui c’est précis car la vidéo globale est extrêmement longue (plus d’une heure) et le passage qui nous intéresse à l’inverse dure une trentaine de secondes.

Contexte autour de Tim Ferriss

Avant de démarrer, une petite mise en contexte de l’extrait. Il s’agit d’une interview croisée entre Tim Ferris et Neil Strauss, qui sont deux auteurs ayant vendus plusieurs bestsellers et dans laquelle ils partagent leurs meilleurs conseils pour justement écrire un bestseller. Dans le cours passage que je vais vous montrer Tim Ferris est à droite de l’image.

Avant l’analyse, je vais lancer la vidéo deux fois : une première fois avec simplement la traduction. Observez bien les changements dans la gestuelle. Puis je repasserai l’extrait une seconde fois avec cette fois ci les éléments non-verbaux à identifier. Et puis bien sûr on se retrouve juste après pour l’analyse. C’est parti.

L’analyse non-verbale

Ok très bien. Bon vous avez pu remarquer qu’il s’en passe des choses dans cet extrait. Alors passons à la première étape d’une analyse bien construite, celle de l’observation des différents éléments non-verbaux. Comme vous avez pu le constater, le chamboulement non-verbal a lieu lorsque Tim Ferriss dit : « Je ne pourrais pas être plus fier, c’est sans nul doute le meilleur de mes 3 livres ». On va faire l’observation et le décodage en 3 temps :

  • avant cette phrase,
  • juste après cette phrase et c’est là où cela va être le plus intéressant,
  • et ensuite quelques secondes après cette phrase


AVANT
 LA PHRASE

Alors au départ, Tim Ferriss a une attitude ouverte, il est engagé dans ses propos. Il est penché vers son auditoire. Il a les paumes des mains tournées vers le ciel ce qui est un signe de soumission mais ici il serait plus approprié de parler d’ouverture dans ses propos. De même, son corps est relativement ouvert. Donc on a à travers cette étude en cluster un Tim Ferriss qui est à l’aise. C’est le Tim Ferriss normal.

De plus, il utilise des gestes illustrateurs qui viennent justement illustrer en cohérence ses propos. Comme par exemple… ici lorsqu’il parle de la longue durée de l’écriture de son livre ou bien encore ici avec la tension au niveau des mains  lorsqu’il parle de compresser le contenu des 3 ans d’écriture en 6 mois. Ces deux gestes dont je viens parler sont simplement des gestes qui viennent illustrer les propos.

JUSTE APRÈS LA PHRASE

Maintenant c’est là où le rideau se lève et que ca devient très intéressant d’un point de vue non-verbal. Tim Ferriss a un « bug » juste après avoir dit que c’est le meilleur de ses 3 livres. Il a vraiment un bug car il vient de se rendre compte que les mots qui viennent de sortir de sa bouche ne sont pas adaptés à la situation réelle. Tout d’abord, on observe une réponse d’immobilité. Son corps entier se fige, il n’y a que la tête qui bouge pour d’ailleurs faire non de la tête. L’immobilité est la première réaction du système limbique face au stress. Les gestes illustrateurs dont je parlais juste avant ne sont plus présents [34:19]  Et le non de la tête est une opposition claire du corps par rapport à ce qu’il vient de dire. Il y a ici une incohérence, on devrait si sa phrase était correcte avoir des gestes plutôt orientés vers le bien être puisqu’il s’agit du meilleur de ses 3 livres. Or ce n’est pas le cas

Au niveau de la voix il y a un silence prolongé qui vient corréler encore une fois cette réponse d’immobilité corporelle. Je vais repasser l’extrait rapidement pour que vous puissiez revoir tout ce que je viens de dire.

Maintenant regardez au niveau des lèvres, on a également une légère compression des lèvres qui est un signe de stress. On a également une fermeture prolongée des yeux, ce qui est et j’ai l’impression de me répéter encore une fois aussi un signe de rejet de ce qu’il vient de dire.

Pour résumer ce second passage, Tim Ferriss traite l’information erronée qu’il vient de prononcer et évalue les conséquences. Ensuite il va prendre du recul avec la situation (réaction de fuite du système limbique), puis effectuer un geste tranquillisant de la main gauche sur son genou pour calmer le stress qui vient d’être généré.

Ici la conclusion est très simple d’un point de décodage. On a un cluster flagrant d’inconfort (j’ai du repérer 5 ou 6 items voire peut-être même plus). Mais maintenant à quoi cela est du exactement ? Et j’insiste sur le « exactement ». On va y revenir dans un instant.

ET UN PEU PLUS TARD

Parce qu’après tout ces gestes d’inconfort, Tim Ferris revient progressivement dans son état initial que nous avons déjà vu. Il se penche de nouveau
vers l’auditoire. Les gestes illustrateurs reviennent ce qui est bon signe. La mini-crise, le mini-bug est passé et est désormais derrière lui

Conclusion non-verbale

Maintenant à la lumière de ces éléments, on a observé, on a décodé mais qu’est-ce qui s’est réellement passé ?

Est-ce en lien avec ce qu’il vient de dire ? Oui très certainement, c’est la phrase :« C’est sans aucun doute le meilleur de mes 3 livres » qui pose problème mais en quoi ? On est en mesure de se poser la question :

Peut-être existe-t-il un autre de ses livres qui serait meilleur ? Est-ce qu’un prochain livre certainement meilleur devrait sortir ou alors est-ce que c’est le meilleur d’un point de vue de l’écriture mais non pas de ventes ? Ou l’inverse ? De très belle vente mais le contenu est en dessous des précédents.

C’est difficile à dire.  Et j’en profite donc ici pour soulever une limite du non-verbal. Il est possible de bien observer, de bien décoder avec la bonne méthode, mais de ne pas pouvoir remonter avec certitude à ce qui a déclenché ce que l’on a observé. Il faut que vous soyez conscient de cela car cela arrive plus souvent que l’on ne le croit. Et en général on essaie de prendre tous les éléments du contexte pour trouver la raison de ce que l’on observe mais des fois comme dans le cas de cette analyse, c’est plus compliqué.

Voilà pour cette analyse.

Maintenant c’est à vous de jouer, réagissez dans les commentaires, posez moi vos questions et si vous avez également des extraits intéressants à partager, glissez moi un lien dans les commentaires pour que j’y jette un œil et peut-être que votre vidéo, comme celle-ci envoyée par Jean-Sébastien arrivera ici même sur le blog analysée ;)

D’ailleurs j’aimerais faire un petit erratum puisque dans la précédente vidéo sur l’excès de vitesse présidentiel, ce n’est pas Gwen que j’aurais du citer mais Allan qui m’a transmis la vidéo.  Allan mea culpa. Voilà c’était Romain  Collignon, le Décodeur du Non-Verbal et je vous retrouve très vite pour une prochaine analyse non-verbale.;)

6 réponses
  1. Gwenaele
    Gwenaele dit :

    Coucou

    J’ai une question au sujet de ces « objets cachés » (j’appelle les raisons d’un bug gestuel de cette manière). Quand une personne veut cacher quelque chose (sur cet exemple, c’était qu’il n’était pas sûr que son livre était le meilleur des trois) qui malheureusement s’exprime à son insu par le langage non-verbal, comment réagir ?
    Je vois ce phénomène assez souvent chez les lecteurs (je travaille dans une bibliothèque) quand ils ne sont pas sûrs d’avoir tous les papiers pour s’inscrire (corps vers le bas, sourires crispés et gestes tranquillisants). J’ai envie de leur dire : »- Arrêtez de vous stressez ! ».

    Répondre
  2. jean-Philippe/http://bodyneverlies.net/
    jean-Philippe/http://bodyneverlies.net/ dit :

    Bonsoir,

    Juste au début avec Neil Strauss, je ne comprends ce qu’il dit mais il est sur de son propos; Il a les paumes tournées vers le sol, qui est un signe d’assurance, il fait oui de la tête;

    Déjà à ce moment là, Tim a des geste de réconfort, il attrape son genou, en basculant vers l’arrière, puis il va se gratter la cheville.

    Il dit qu’il procède de la même façon, ce serait cela la raison de son inconfort ? il parle de la relecture….

    Répondre
  3. Florence
    Florence dit :

    C’est marrant, je bug souvent comme lui, mais parce que je réfléchis à ce que je viens de dire (Je parle souvent trop vite et suis souvent maladroite dans mes mots à l’oral, beaucoup plus qu’à l’écrit); Du coup parfois la négation de la tête est plutôt pour me dire que j’aurais pu dire ça autrement (de façon à ce que ça ne soit pas mal interprété)

    Répondre
  4. Lg
    Lg dit :

    Bonjour,

    Merci pour ton blog toujours très intéressant.
    Sans forcément connaître Tim Ferris et son oeuvre, je crois pouvoir avancer une explication sur le sentiment d’inconfort ressenti juste après avoir prononcé la phrase fatale.
    Je pense que TF est réellement fier de son ouvrage ce qui se ressent par sa posture ouverte et ses gestes d’illustration du discours.
    Par contre juste après avoir prononcé sa phrase fatale il s’est rendu compte qu’il s’est laissé emporté par son enthousiasme. En effet présenter son 3ème bouquin comme le meilleur de son oeuvre, dévalorise très nettement les 2 autres,
    D’un point de vue purement commercial cela représente une énorme gaffe.
    J’analyse donc son bug et notamment son mouvement de négation de la tête non comme un signe de mensonge, mais plutôt comme une auto flagellation : »Quel con ! »

    Maintenant ceci n’est que l’analyse d’un novice.

    Lg

    Répondre
  5. Sonia
    Sonia dit :

    Hello!

    Tout d’abord merci beaucoup pour toutes les informations que j’ai pu apprendre via le super travail fournit ici!
    Je suis vraiment ravis!
    Je regarde toutes les vidéos et articles de près :)

    Je souhaitais te proposer cette video à analyser : http://www.dailymotion.com/video/x209mdx_interrogee-sur-la-ligue-de-defense-juive-destabilisee-marine-le-pen-esquive-la-question_tv?start=57

    Il s’agit d’une vidéo assez brève sur la reaction de Marine Lepen à la question d’un journaliste.
    Elle affiche clairement des gestes auquels ont peux donner des significations, des trucs de bases comme tu nous les apprends :) J’ai pensé que ca pouvait être un exercice assez sympa :)
    Perso j’ai remarqué : le fait de jouer avec son verre, puis de se toucher le nez, les cheveux, remettre sa veste, puis vouloir se toucher les levres avant de poser ses mains sur le menton : gestes tranquilisant, mais aussi le fait qu’elle se penche en arrière comme pour fuire la source de stress qui est donc la question du journaliste.
    Elle joue aussi avec ses feuilles (ça, ça m’interpelle!!)…
    Elle marque des pauses et des sourires qui ne me semble pas sincère mais plus lié au stress…
    Elle parle avec la main droite, je ne sais plus c’est lié à qu’elle côté (affectif ou non)
    Et sans doute pleins de choses que je n’ai pas vu!!

    Du coup j’aurai aimé avoir l’avis d’un oeil avisé comme le tien :)
    Est ce possible??
    Merciiiiiiiii

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?