significations micro expressions

Quelles sont les significations des micro-expressions?

Tout au long de la journée vous êtes parcouru par une succession d’émotions.

Positives ou négatives, elles apparaissent sur votre visage et donnent à vos interlocuteurs des informations sur vos états internes ainsi que sur vos intentions.

Mais vous avez été habitué depuis votre plus jeune âge à simuler ces émotions, que ce soit pour des besoins sociaux ou lors de mensonges.

Comment reconnaitre alors les vrais émotions de celles transformées ou cachées?

Un bon simulateur peut il vous tromper ?

Non, rassurez-vous !

Comme toujours la partie ancestrale de votre cerveau émet des signes vous permettant de déceler ces fuites émotionnelles, produites lors de mensonges, de stress ou encore de simulation sociale, même chez les très bons acteurs.

Je vous propose donc dans cet article, de détailler ce que l’on appelle les micro-expressions, de rapides émotions apparaissant sur le visage de vos interlocuteurs et vous indiquant les réelles émotions qu’ils ressentent.

Ne vous laissez plus avoir par l’illusion des émotions simulées, repérez les fuites émotionnelles et devenez un Ninja de la détection des vraies émotions.

 significations micro expressions

Des émotions aux expressions faciales

Pour représenter les émotions ressenties sur le visage, nous possédons de nombreux muscles qui contrôlent le menton, la bouche, le nez, les joues, le front, les yeux et leur contour.

Dès 1960, Silvan Solomon Tomkins, professeur de psychologie et de philosophie à Harvard, met en évidence, dans les traces de Charles Darwin, un petit nombre d’expressions faciales, représentant des émotions universelles et innées.

A la suite de ces travaux, les Américains Carroll Ellis Izard et Paul Ekman anthropologues et professeurs en psychologie, ont déterminé qu’il existait 7 expressions faciales, liées à des émotions primaires, innées et automatiques.

En 1972, Paul Ekman et Wallace V. Friesen, Dr en psychologie à l’université du Kentucky, ont élaboré un système de classement et de reconnaissance de ces 7 expressions faciales : le Facial action coding system (FACS).

Ce système de codage des expressions, repris partout dans le monde, permet d’observer les émotions de Joie, Tristesse, Colère, Dégout, Peur, Surprise et Mépris, sur le visage de tous les êtres humains, partout dans le monde.

Ces émotions durent en moyenne 1 à 2 secondes quand elles sont authentiques.

Si elles se prolongent dans le temps, elles sont simulées…

Pour en savoir plus sur les émotions faciales, visionnez à nouveau la vidéo de la série 1jour1geste :

Image de prévisualisation YouTube

Quand émotion flash signifie vrai

Les expressions faciales représentant nos émotions sont, normalement, automatiques.

Cependant, depuis notre plus jeune âge, nous avons appris à masquer voire à simuler certaines émotions dans des buts bien précis, comme par exemple faire plaisir ou cacher sa peine.

En 1966, Ernest A. Haggard et Kenneth S. Isaacs, alors chercheurs en psychologie, ont découvert des « micro-moments » sur le visage en étudiant des vidéos de séances de psychothérapie.

De leur côté, Paul Ekman et Wallace V. Friesen, ont eux découvert des expressions du visage très rapides, dans des situations impliquant des refoulements émotionnels.

La somme de ces 50 ans de recherches nous permet maintenant de comprendre l’existence de ces expressions extrèmement rapides, de 1/15e à 1/25e de secondes, appelées micro-expressions.

Selon les études de ces scientifiques, les micro-expressions peuvent survenir pour 2 raisons :

  • Une dissimulation volontaire de ses émotions
  • Un refoulement émotionnel inconscient

Mais lorsque l’on observe leurs apparitions, qu’elles soient issues d’un refoulement inconscient ou d’une simulation, elles s’expriment de la même façon sur le visage.

Lorsque vous observerez une micro-expression, cela vous permettra alors de confirmer votre codage en analysant sa cohérence avec la gestuelle.

Par exemple, un « bonjour ! », associé à un bras complètement tendu, le buste bombé et une micro-expression de colère … Pas bon signe pour vous …

Et si en plus il s’agit de votre boss, ne trainez pas dans le coin !!!

Voir la micro-expression et comprendre l’intention

Il faut que vous gardiez à l’esprit que la micro-expression est produite dans un contexte de dissimulation, conscient ou non, d’une émotion.

Et comme lors de la détection d’un mensonge, l’important n’est pas seulement le signe qui est produit et qui indique la tromperie ou la simulation, car elles peuvent intervenir dans un contexte protecteur pour celui qui l’émet ou pour celui qui recoit.

La clé pour développer votre intelligence émotionnelle est alors d’en rechercher aussi la cause.

Les micro-expressions à la loupe

Les micro-expressions, flash rapides représentant une des 7 émotions universelles, s’observent sur la base d’une référence, comme pour le langage gestuel.

Cette référence est : la position neutre.

C’est la variation de cette base qui permet de décoder efficacement la micro-expression.

La joie :

C’est une des micro-expressions les plus faciles à observer 

Les coins des lèvres s’étirent en remontant légèrement vers les oreilles.

Les joues remontent, ce qui fait plisser légèrement les yeux à leurs extrémités extérieures.

Lors de la micro-expression, le plissement des yeux se remarque moins que dans l’expression de joie non dissimulée.

Dans cet état d’esprit, quelle que soit la situation, la personne que vous observez est satisfaite, contente de ce qu’elle voit, entend ou ressent.

Vous pouvez l’observer dans des situations où le contexte ne permet pas l’effusion de sentiment positif.

Mais le flash de cette émotion peut également apparaitre dans le mensonge, lorsque le menteur est satisfait de sa tromperie et laisse échapper : « la joie du mensonge »

La tristesse :

TRISTESSE

L’intérieur des sourcils remonte, l’extérieur s’abaisse.

Les coins externes des lèvres et les paupières s’abaissent également.

Lors de la production de la micro-expression, le regard ne semble pas dans le vide, contrairement à l’émotion non refoulée..

La situation vécue provoque un état affectif douloureux et pénible pour la personne que vous décodez.

Souvent caché par un sourire social, le flash de cette émotion vous permettra de développer votre empathie en cherchant dans le contexte, la raison de son apparition.

La colère :

Abaissement des sourcils qui se rapprochent en oblique.

On peut observer des modifications, parfois subtiles, au niveau des lèvres et de la bouche qui peut parfois s’ouvrir et laisser apparaitre les dents.

C’est une émotion provoquée par un manque, une insatisfaction ou une frustration, dirigée contre soi ou autrui.

Elle peut également être consécutive à une blessure, physique ou psychologique.

Lors de son observation il faudra être vigilant, car dans certains cas, la personne peut se montrer agressive et violente.

Le dégout :

A ne pas confondre avec la colère.

Plissement du nez et remontée de la partie supérieure de la lèvre.

Abaissement interne des sourcils.

C’est une micro-expression tres négative.

Elle s’observe lors de la dissimulation d’un violent rejet par la personne qui la produit.

C’est un sentiment extrèmement négatif.

Pour Paul Ekman, c’est dans certain cas, le vrai visage de la haine !

La peur :

Difficile à différencier de la micro-expression de surprise, en raison de l’utilisation de plusieurs muscles faciaux commun à ces 2 émotions flash.

Sourcils levés et rapprochés.

Paupières supérieures se lèvent.

La bouche est légèrement ouverte, tendue et les lèvres s’étirent vers l’extérieur du visage.

Les yeux s’ouvrent en grand et les paupières inférieures sont tendues.

Lors de sa production, cette micro-expression est le synonyme d’une réaction face à une menace.

La personne dissimule sa perception d’un danger ou d’une douleur potentielle dans ce qu’elle voit, entend ou expérimente en elle-même.

La surprise :

Remontée interne et externe des sourcils.

Les yeux s’ouvrent en grand.

La bouche est relachée et s’ouvre dans un mouvement vertical.

Contrairement à la peur où le visage a tendance à s’étirer à l’horizontal, dans la surprise, il semble s’étirer à la verticale.

Cette émotion flash s’exprime suite à une réaction face à une situation inattendue.

La personne qui tente de maintenir un visage neutre, pourra laisser échapper cette micro-expression lorsque son cerveau, ne s’attendant pas à un évènement, se sera trompé sur ses prévisions.

Le mépris :

MEPRIS

C’est l’unique expression universelle asymétrique.

Les signes qui la caractérisent, s’observent à droite ou à gauche du visage en fonction des personnes.

Etirement du coin des lèvres, remontant légèrement vers le haut et d’un seul côté du visage.

La situation provoque chez la personne qui le cache, un sentiment de supériorité.

Quand il s’agit d’une micro-expression, c’est un sentiment négatif.

Le célèbre chercheur en psychologie sociale John Gottman, a demontré que la production à répétition de cette micro-expression dans un couple lui prédisait une issue loin d’être favorable …

Mais au contraire, quand cet expression dure plus longtemps, ce sentiment négatif peut être faible voire amical.

La signification des micro-expressions, un allié précieux

Tout le monde ressent des émotions.

Les simuler est difficile, car cela oblige à montrer des émotions que l’on ne ressent pas.

La personne qui tente de les fabriquer doit alors s’appliquer et se concentrer pour faire apparaître les bons signaux.

Mais le cerveau, alors trop occupé à feindre, laissera échapper ces fuites émotionnelles ou micro-expressions.

Dans votre analyse non-verbale elles sont un allié précieux et vous permettent de fiabiliser vos observations.

Cherchez ce qu’elles cachent et développez votre empathie, pour comprendre les réelles intentions et pensées de vos interlocuteurs.

Entrainez-vous à détecter les micro-expressions ici :

Emotion.ninja

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?