Main qui s'ennuie

S’ennuie t’il ou est-elle intéressée ?

Dès que votre interlocuteur commence à utiliser sa main pour supporter sa tête, c’est un signal d’ennui. Cela lui permet de garder sa tête relevée et l’empêcher de tomber dans les bras de Morphée. Le degré d’ennui est lié à la fermeté avec laquelle le bras et la main supportent la tête. Plus la tête est supportée, puis l’ennui est profond.

Le premier signe de l’ennui commence généralement avec le menton supporté par le pouce, puis par le poing. Sur la photo de votre serviteur ci-dessous, je présente un extrême manque d’intérêt à ce qu’on me raconte. La tête est complètement supportée par ma main. Le plus important signe d’ennui se voit lorsque la tête repose complètement sur les deux mains et que des sons de ronflement commencent à apparaître 😉 Plus la tête est supportée, plus l’ennui est profond

Ennui

Vous discutez avec une amie, assis dans la pelouse d’un parc. Cela fait plusieurs semaines que vous ne l’avez pas vue et vous lui racontez vos dernières péripéties. Si après vous avoir lu cet article, quelqu’un vous observait discuter, il saurait que votre amie est captivée par votre histoire et qu’elle vous écoute avec attention. Pourtant il n’entend pas le sujet de la conversation.

Mais alors, comment sait-il que votre discussion l’intéresse ?  Parce qu’elle ne regarde pas toutes les deux minutes le cadran de sa montre ? Non.

Alors évidemment on pourrait dire que « Cela se voit ». Oui effectivement cela se voit ! Mais concrètement, quels sont les indices qui permettent de dire cela de manière certaine ? Je vous les dévoile, la majeur partie des gestes n’utiliseront que  les mains et le visage.

Le support de la tête est le thermomètre de l’ennui

On pense souvent que de taper avec ses doigts sur la table ou bien des pieds sur le sol est un signe d’ennui. Il s’agit plutôt d’un signe d’impatience. Plus la fréquence est élevée plus l’impatience est grande. Dans la cas d’une présentation orale par exemple, cela pourrait être l’impatience de sortir et d’aller aux toilettes plutôt que d’un véritable ennui lié au speech.

STOP !!!! Arrêt sur image !!!

stopDans quelle position êtes-vous actuellement ? Parcourez-vous ces lignes dans la position que je viens de décrire ? Si c’est le cas, arrêtez de vous forcer à lire et reprenez une activité normale. 😉 Si ce n’est pas le cas, ce qui me réjouis, c’est qu’arrivé à la moitié de cet article, vous êtes toujours présent et donc que vous trouvez un intérêt à le lire et donc que il y a de fortes chances que vous soyez dans la position que je m’apprête à décrire.  Gardez dans un coin de votre tête votre position et à la fin de cet article, postez-la dans les commentaires 😉

 

Gestes montrant que la personne est intéressée par vos propos

 

Intérêt

Le geste d’attention s’observe lorsque la main se situe au niveau de la joue. Très souvent l’index pointe vers le haut. Dans tous les cas, ce geste ne supporte pas le poids de la tête. Lorsque la personne commence à perdre de l’intérêt mais fait semblant de paraître intéressée par courtoisie, elle aura tendance à utiliser le talon de la main sur le menton pour empêcher l’ennui d’arriver. On connait tous ce geste lorsqu’on fait semblant de s’intéresser au speech du patron. Malheureusement, cette position de faux intéressement ne reste pas longtemps en l’état et on arrive rapidement à ce que la tête soit totalement tenue par la main.

Gestes d’attention et avis critique

Avis critique

Ce geste est souvent interprété comme un signe d’intérêt mais ce n’est pas le cas car le pouce sous le menton est un signe caractéristique de l’avis critique. Plus la personne restera longtemps dans cette position, plus son avis critique restera. Si vous animez une réunion et qu’un collègue se trouve dans cette position « critique », je vous conseillerais de lui la faire changer, comme par exemple en lui tendant un crayon ou une tasse de café afin de retirer sa main du visage.

Comme on vient de le voir, l’intérêt authentique se voit lorsque la main vient légèrement se poser sur la joue et n’est pas utilisée pour la supporter. Lorsque l’index est dirigé vers le haut et le pouce en dessous du menton pour le supporter, c’est un signe que l’interlocuteur à des pensées négatives ou critiques. Parfois, l’index peut même aller jusqu’à gratter l’œil.

Conclusion

Ces  quelques observations vous donnent un indice sur l’intérêt que porte votre interlocuteur sur ce que vous dites. Savoir les décrypter c’est se donner les moyens  de mieux communiquer : « si la personne s’ennuie, j’essaie donc de changer ma communication (sujet ou forme). Si la personne est intéressée et donc si je continue, cela ne la dérangera pas du tout. » On conviendra qu’il est toujours plus intéressant d’avoir un auditoire captivé par ce que l’ont dit plutôt que de l’endormir. Ces observations peuvent vous servir dans la vie de tous les jours que ce soit dans le cadre professionnel (vente, présentation, réunion), avec vos amis ou en phase de séduction.

Pour terminer, je reviens sur ma coupure « Arrêt sur image » au milieu de cet article. Si vous vous rappelez de votre position n’hésitez pas à la partager dans les commentaires 😉

 

41 réponses
  1. Julien
    Julien dit :

    allongé dans mon lit avec le Pc portable… j’imagine que ca compte pas 🙂

    Tu conseilles de faire changer de position la personne qui est en mode « critique ». Est ce que ca veut dire que si l’on change la position de la personne, il aura tendance à adopter un autre état d’esprit ou un point de vue plus conciliant … ?

    Merci pour cet article passionnant en tout cas.

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      « allongé dans mon lit avec le Pc portable », celle-ci je ne m’y attendais pas ! 😉
      Oui en effet, notre état d’esprit est étroitement lié à notre façon de bouger et de se tenir. En cassant une posture (ici critique), on oriente le sujet vers un état d’esprit très certainement plus favorable.

      Répondre
  2. floz
    floz dit :

    ma position à mi-article : index sur la bouche (qui pointe vers le bas) et le pouce qui s’appuie sur la joue, quel signification ?

    Articles très intéressant comme le site.

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      C’est un cluster associant un signe d’évaluation et de décision (j’en parlerais dans un prochain article). A savoir, ce geste est typique lorsqu’on essaie de tirer des conclusions de ce que l’on lit ou entend.

      Répondre
  3. Sergio
    Sergio dit :

    L’exacte position critique que tu décris, voici ma posture. Et je ne suis pas d’accord avec l’interprétation que tu en donnes : j’adopte cette posture presque systématiquement lorsque je lis des articles sur internet. Que je sois vivement intéressé ou que je parcoure la page à toute vitesse pour en finir le plus vite possible, c’est la même position. A moins que tu entendes « critique » dans un sens plus large : ici il correspondrait à une lecture active suscitant réflexion fertile (non ingurgitement sterile).
    Blog intéressant dans sa globalité au fait, vu que c’est mon premier commentaire 🙂

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Effectivement, ce geste d’avis critique a des variantes, notamment le cluster dont parlent Floz et Mister Boo. Le mot « critique » n’est pas ici forcément associé à « négatif » mais tout comme le montre ton commentaire, c’est d’avoir des réactions et avis qui peuvent contredire/apporter de la valeur aux propos énoncés. Il peut s’agir, comme tu le dis très bien, d’une lecture non stérile 🙂

      Répondre
  4. Blogueurtoblogger
    Blogueurtoblogger dit :

    J’étais tellement captivé que j’étais entrain de tester toutes les positions. Moi quand je m’ennuie, bizarrement je n’applique pas toutes ces gestuelles. J’ai plutôt tendances à ne même pas regarder la personne ou je ne l’écoute pas ou j’impose mon sujet de conversation en lui coupant la parole (mauvais réflexe). Quand je dis « imposer », cela signifie que j’oriente le sujet de conversation vers un qui peut lui convenir bien sûr et à moi même c’est évident. A tchao bonsoir !

    Répondre
  5. ibo
    ibo dit :

    Salut Romain,

    Je viens sur ton blog pour le première fois via Scoopeo et j’avoue que je le trouve très intéressant , continue comme sa !

    Bonne continuation

    Répondre
  6. Muriel
    Muriel dit :

    Bravo pour ton article, Romain, je l’ai trouvé très instructif et très bien écrit ! 🙂

    J’ai bien ri aussi car j’étais EXACTEMENT dans la position d’ennui que tu décris !! Pourtant, je ne m’ennuyais pas du tout, au contraire.
    J’ai souvent cette position devant mon ordi quand je suis fatiguée. Je soutiens alors, physiquement, ma tête trop lourde à porter. 😉

    Du coup, je pense que ton interprétation d’ennui est pertinente pour moi surtout dans une situation où j’écoute quelqu’un qui est présent physiquement.

    Je vais tâcher de penser à observer cela ces prochains temps, mais il me semble que je ne fais pas souvent ce geste en situation de face à face direct. En tous cas, beaucoup moins souvent que devant mon écran d’ordi.

    @ bientôt !

    Répondre
  7. Karine
    Karine dit :

    En ce moment je m’intéresse beaucoup à la communication bienveillante, à la communication efficace, c’est à dire celle qui permet de créer des liens, celle qui permet de convaincre, d’influencer….que ce soit pour une relation amicale, un entretien de recrutement…
    En PNL , on dirait créer un rapport…Je suis entrain de rédiger un article que je vais bientôt mettre sur mon blog….si tu as des informations importantes à apporter là dessus avec des exemples concrets…ça me plairait bien d’avoir  »un autre son de cloche »… je pourrai même citer ton blog qui aborde des thèmes qui me passionne en ce moment, que ce soit personnellement ou professionnellement.

    Il est vrai aussi que si tu arrivais à trouver des discours de  »personnalités célèbres  » et que tu les analysais…ça pourrait être sympa et très instructif…
    En PNL, on recommande souvent d’aller copier les meilleurs.

    Au plaisir de continuer à lire sur ton blog…
    Karine

    Répondre
  8. Romain
    Romain dit :

    Salut Karine,

    Je serai ravi de lire ton article. Tiens moi au courant lors de sa parution. Concernant le second point, c’est en partie l’objet de l’article prochain – analyser le langage corporel d’un discours 😉

    Répondre
  9. Alexis
    Alexis dit :

    Bonsoir Romain

    Super article ! Je pense que beaucoup de gens devraient lire ceci, en particulier ceux qui s’engagent dans l’enseignement, des profs de primaires au maîtres de conférence en université !

    Mais faire la différence entre seulement l’index et l’index avec le pouce peut être un peu complexe lors d’une présentation ; parce que si on fixe la personne pendant 5 minutes pour déterminer si elle semble intéressée ou non, on risque de lui filer une sacrée frousse :-p

    Ton blog est vraiment intéressant, j’espère que l’on pourra encore, pendant longtemps, lire un tel contenu 😉

    Bonne soirée,
    Alexis

    Répondre
  10. Fabien
    Fabien dit :

    Salut, j’ai 19 ans et je suis vraiment très intéressé par ce genre d’article !
    Par contre, je suis également totalement avachi sur mon lit avec mon PC portable et j’ai la tête qui repose sur mon poing avec le pouce qui se dirige vers la bouche, et le petit doigt qui vient sur le front. Est-ce une position caractéristique ?

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Salut Fabien,
      Je crois que d’être dans son lit ne prédispose pas forcément à prêter une grande attention. C’est un lieu de repos 🙂 Cela ne m’étonne donc très peu que tu sois avachi.

      Répondre
  11. Kevin
    Kevin dit :

    Ma position : je suis à peu près couché dans mon lit (l’ordinateur à côté de moi, je suis tourné vers lui, le genou droit levé, donc cette jambe plié), j’ai la main droite qui « tient » l’ordinateur en lisant, et ma main droite tient une lampe (enfin, je la porte pas, j’ai ma main qui est dessus, pas vraiment serré, juste ^^).

    Répondre
  12. Meo
    Meo dit :

    J’ai apprécié l’article 🙂
    Et je ne me suis pas ennuyé contrairement à ce que ça pourrait me laisser croire.
    Perso j’étais comme souvent quand je suis sur le pc : la tête posé sur ma main gauche, sous le menton. Position d’ennui qui, chez moi, ne semble pas en être réellement lorsque je suis sur le PC, puisque si je n’utilise pas mes deux mains pour écrire, je suis quasi systématiquement dans cette position. Je pense que c’est surtout plus confortable. Mon bureau est plutôt bas et je ne sais pas rester droit bien longtemps.
    Il y a aussi le poing sous le menton avec le coude posé sur la jambe ou encore la main ouverte couvrant le menton avec les doigts sur la joue.
    Qu’en est-il de ces positions ?

    Répondre
  13. Marine
    Marine dit :

    Bonjour 🙂
    Pendant ma lecture, j’avais une position proche de celle de la « personne intéressée » (index vers le haut, juste en dessous de la tempe), à ceci près que mon pouce, au lieu d’être sous mon cou, étais sous/sur ma bouche.
    J’imagine que cette variante ne change pas fondamentalement l’interprétation.. ?
    Merci en tous cas pour toutes ces infos 🙂

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Fondamentalement, cela ne change pas grand chose et dénote aussi un intérêt. Tant que la tête ne se « repose » pas sur quelque chose. Je te remercie donc de ton message 😉

      Romain

      Répondre
  14. Lucie
    Lucie dit :

    Allô Romain,

    Et bien, je tiens la souris de mon portable avec ma main droite afin de descendre tes articles et les commentaires au fur et à mesure de ma lecture. Je suis assise bien droite à ma table devant mon PC, Jambes droites et le devant des pieds relevés un peu avec mon bras gauche appuyé sur ma cuisse gauche la main gauche s’arrêtant à mes cuisses. Tu en dis quoi? Je suis très intéressée par tes articles, ils sont captivants. Je suis toute nouvelle et je me promets de consulter quotidiennement, beaucoup de lecture à faire. Merci pour ton blog.

    Répondre
  15. Lew
    Lew dit :

    Je tiens la souris de la main droite, j’ai le bras gauche (du coude au poignet) appuyé sur mon bureau, ma main pendouille mollement dans le vide. Je suis assise sur un siège de bureau, j’ai la jambe droite un peu replié et mon talon ne touche pas le sol, ma jambe gauche est presque à 90°, un peu moins, et toute ma plante du pied est posée sur le sol.

    Eh ben je vais bien regarder les gens de ma classe en math, je crois que je vais en trouver la moitié ennuyée, moi la première je l’avoue, certain cours m’assomment !

    Répondre
  16. Lyna
    Lyna dit :

    Complètement penchée et plongée vers mon ordinateur (dos en diagonal) avec la tête reposée sur ma main gauche, plus précisément le côté extérieur et plat de ma main. La main droite repose sur le clavier (afin de baisser au fur et à mesure la page)

    Répondre
  17. Lyly
    Lyly dit :

    J’étais assise avec la lèvre inférieur pincée entre le pouce (en bas) et l’index (en haut) de la main gauche, ça veut dire quelque chose?

    Répondre
  18. Thibaut
    Thibaut dit :

    Coude contre mon bureau la main droite encadre ma bouche et mon menton, le pouce allongé sur ma joue. Bon il est tard mais je m’intéresse au sujet, faut pas croire !

    Répondre
  19. decre
    decre dit :

    j’étais exactement dans la position que tu décris comme étant celle de l’attention de de l’avis critique. (tes articles m’intéressent beaucoup =D )

    Répondre
  20. Oeildelynx
    Oeildelynx dit :

    La position de l’avis critique doit-elle être interprétée comme une critique négative ou juste un état d’évaluation, de jugement ? Car c’est une position que j’utilise très souvent quand j’évalue sans pour autant avoir un avis négatif sur ce qui fait l’objet de mon évaluation… Un exemple ne faisant pas une généralité, je pose la question.

    Répondre
  21. Marie
    Marie dit :

    J’avais mon pouce sur mon menton et l’index et le majeur sur ma bouche dirigés vers le bas… Ma main droite ,quant à elle, était posé sur mon ordi près des flèches pour descendre les pages. A ton avis? Sinon ton blog est génial, ce n’est pas le premier article que je lis aujourd’hui donc j’en déduis que je suis plutôt intéressée!! 😉 Merci pour ce blog, j’espère que tu vas continuer!!

    Répondre
  22. Nadine Ems
    Nadine Ems dit :

    assise sur la chaise et une main au visage ( le pouce d’un côté de la bouche et l’index de l’autre, comme si je tirais ma bouche) oups! est ce mal!

    Répondre
  23. Nadine Ems
    Nadine Ems dit :

    assise sur la chaise, main gauche au visage (pouce d’un côté de la bouche et l’indexe de l’autre, comme si je étirais ma bouche.

    Répondre
  24. Uden
    Uden dit :

    Salut alors moi je suis assez surpris enfaite par ma position lorsque je suis tomber sur ta deuxième photo et sa description « Gestes d’attention et avis critique » par ce que j’étais exactement de cette façons assis en tailleur sur ma chaise de bureau lors de ma lecture hors j’étais comme on pourrait dire captiver par le sujet pour les raisons qui m’ on pousser à le lire. Est ce qu’il y a une raison ? Où c’est moi qui n’est pas normal ?

    En tout cas je débute dans le domaine et le forum est bien intéressant.

    Répondre
  25. Sara
    Sara dit :

    Super article !
    Personnelment j’était dans mon fauteuil la jambe gauche replier sous la jambe droite, ma main gauche tripotant ma cheville gauche et ma droite tripotant mon oreille droite et le côté droit de mon front à la racine des cheveux.
    Merci beaucoup pour tout ce que tu fais !

    Répondre
  26. Jill
    Jill dit :

    Allogée dans mon lit avec le PC sur les genoux, les sourcils froncés (un signe de concentration ?), la main droite sur le souris et la main gauche sous la cuisse gauche ^^

    En tout cas, ca que tu fais m’interesse beaucoup, je suis une fan de Lie to Me et je prend des notes à chaque fois que je regarde un épisode, je garde ça dans un petit carnet ! Puis en regardant des interviews sur internet ou à la télé, j’essaie d’analyser le comportement des gens face aux différentes questions posées.

    Je m’interesse à d’autres choses aussi qui sont moins connues, je parle de la PNL par exemple et dont je me sers beaucoup, avec la lithothérapie, ect…

    Est-ce que tu pourrais parler de ton cursus ? Est-ce simplement une passion pour toi ou as-tu fais des études pour connaître tout ça ?

    Et j’aimerais savoir aussi : est-ce vrai que mettre (inconsciemment) sa main à plas entre le cou et la poitrine est un signe d’oppression ?

    Merci en tout cas pour tous tes petits cours très instructifs 🙂

    Répondre
  27. Scylaax
    Scylaax dit :

    Alors avant toute chose je tiens à préciser que je ne suis pas synergologue, que je n’entretiens aucune affinité particulière avec ce milieu, et que j’écris ce post uniquement parce que ce qui m’intéresse avant tout, c’est la vérité et l’épistémologie. La seule Église pour laquelle je prêche c’est celle de la Raison.

    …Et je pense que c’est judicieux de considérer que cet article, le vôtre, ne respecte absolument pas les règles méthodologiques qu’on emploie en synergologie. Désolé de le dire, mais il y a pas mal de trucs qui me poussent vraiment à penser que vous n’avez manifestement aucune idée de comment décoder réellement le langage non-verbal ; et vous gagnerez amplement à vous intéresser à la synergologie et à la petite institution qu’elle constitue puisque vous avez l’air manifestement fasciné par ce domaine-là. Je ne sais pas d’où vous avez déniché tout ce que vous écrivez, je sais juste qu’en synergologie on fait généralement très attention au sens des gestes et on essaie de les décrire suivant quelques règles méthodologiques simples et décisives. On se réfère en permanence aux théories centrales, aux postulats fondamentaux qui constituent ce qu’on appelle la connaissance de leur discipline ; et en l’occurrence j’ai du mal à discerner réellement l’épistémologie de votre discours.

    D’où le fait que les synergologues se fondent sur des études neurologiques (entre autres) et justifient abondamment le sens qu’ils dégagent de chaque geste, tracent une ligne d’interprétation globale à laquelle ils reviennent à chaque fois là où vous avez l’air manifestement d’improviser en permanence ce que vous dites sans vous reposer sur un cœur théorique intègre et solide.
    Mais évidemment comme les synergologues font plus attention à la rigueur de leur épistémologie qu’à l’image qu’ils veulent vendre c’est normal que votre site soit probablement beaucoup plus fréquenté et populaire que le leur…
    Comme tous les gens qui jurent par le développement personnel, vous promettez aux autres de bonifier leurs relations, de mieux comprendre le monde, de devenir des véritables génies du jeu social, mais c’est à croire que dans votre élan de générosité vous en veniez à complètement oublier qu’on ne tient pas des propos sans passer par tout le rituel chiant et nécessaire qui a pour but de s’intéresser d’abord au sens de ce qu’on dit et à la vérité qu’ils constituent. En bref, vous promettez la lune sans même vous demander si vous en avez réellement les moyens, et vous vous aventurez dans votre discours sans la moindre once d’esprit critique.
    En synergologie on est d’abord préoccupé par la vérité intrinsèque de ce qu’on balance et APRÈS on essaie de voir comment on peut contribuer à améliorer la compréhension mutuelle des individus et toutes ces zolies choses.

    Bref tout ça pour revenir à l’article (qui n’est pas le seul que j’aie lu rassurez-vous), il serait déjà plus intéressant et plus juste de d’abord s’intéresser à quelle main va sur le visage.
    Après cela il faut examiner quels doigts sont utilisés et quelle partie du visage ils touchent. En synergologie on a des bonnes raisons de penser qu’utiliser la partie gauche du corps a un sens radicalement opposé à l’idée d’en utiliser la partie droite (un mec en état de stress ou mal à l’aise va généralement faire des mouvements de ce côté-là… etc tandis qu’une personne qui va être spontanée dans ses sentiments (attention ça implique aussi un accès de colère) va généralement se référer à la partie gauche de ce dernier).
    Je vais pas faire un cours de synergologie (surtout que mes connaissances en la matière sont assez limitées !), allez sur leur site ( http://www.synergologie.org/ ) si vous voulez vraiment comprendre ce qu’il se passe derrière tout ça. Et vous, monsieur le décodeur, si vous ne voulez pas qu’on aie de bonnes raisons de penser que votre projet est autre chose qu’une vaste arnaque, fournissez des preuves de ce que vous avancez (ou reposez-vous sur des postulats déjà prouvés en témoignant d’esprit critique : vous avez étudié les sciences avant de vous adonner à l' »étude » des relations sociales, je doute que ce dont je parle vous paraisse tout à fait étranger…) et faites passer votre épistémologie avant votre lectorat.

    Et malgré le ton un peu sévère de mon commentaire, je dis ça en toute amitié. Je fais ce que j’ai à faire en voyant les propos que vous tenez, qui me semblent tout ce qu’il y a de plus faux. Maintenant si vous voulez me prouver le contraire je suis parfaitement ouvert à votre. Juste que ça respecte les règles du jeu d’un débat constructif et objectif à ce moment là. J’espère qu’à l’avenir vous ferez de votre mieux pour améliorer la qualité du contenu de votre blog, quitte même à adopter le réflexe du peer-reviewing (soyons fous).

    Répondre
  28. Adamczyk
    Adamczyk dit :

    Bsr ! Moi ds mon lit position assise, tête sur un gros oreiller ! L’iPhone en main en tapotant l’index sur l’iPhone !
    En tt cas c’est très passionnant ! Merciiiiii

    Répondre
  29. Melisse
    Melisse dit :

    Bonjour Romain, j’aurai besoin d’un éclaircissement 🙂 Comment interpréter la posture : debout, la main droite tenant le poignet gauche, la tête légèrement inclinée vers le bas ?

    Répondre
  30. Valentin
    Valentin dit :

    Je jouais avec ma barbe, comment est ce qu’on pourrait interpreter ca ? 😀
    Sinon j’etais dans une posture mi assise mi allongée, le bras gauche soutenant le haut de mon corps

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?