Graphique

[Résultat du concours] – Analyse non-verbale du sommet du G20 à Londres

Voici le résultat du concours lancé pour le premier anniversaire du blog. Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai été bluffé par la qualité des commentaires et des analyses. Certaines se sont attachées à relever les principaux éléments du langage corporel, d’autres sont vraiment rentrées dans un niveau de détails et d’exactitudes très poussées.

Il a été difficile de choisir le gagnant (mais il y en a un ne vous inquiétez pas) qui je le rappelle remporte le Mix 2 Online Training d’une valeur de $79. Avant de vous annoncer son nom, je vous invite à lire mon analyse non-verbale. Alors au départ je voulais faire cette restitution en vidéo mais au vu du nombre incalculable de gestes, l’explication orale devenait laborieuse après de multiples enregistrements. J’ai donc décidé de le faire sous forme de storyboard. C’est pas le top mais sinon je ne m’en sortais pas 😉

Avant de rentrer dans le vif du sujet, voici l’extrait qui dure une vingtaine de secondes :

Image de prévisualisation YouTube

Mon analyse non-verbale :

Comme vous pouvez le constater, cette vidéo est très riche. Il y a un nombre incalculable de mouvements tout simplement parce que ce sont des leaders politiques qui sont mis en scène et que ces derniers connaissent les enjeux de la communication non-verbale. Ils en jouent même avec excès. C’est un vrai festival de gestes. Pour les présentations on a de gauche à droite : Lula da Silva, ex Président brésilien ; Kevin Rudd, le 1er Ministre australien, Tim Geithner, le Secrétaire au Trésor des Etats-Unis et Barack Obama, le Président américain. Le but du jeu pour eux c’est d’apparaître être celui qui est l’homme en charge. Ce sont tous des hommes de pouvoir dans leur pays respectif. Comme vous avez pu le remarquer il y a beaucoup de gestes dans cette vidéo et je vais attribuer un point gagnant à chaque fois qu’un geste met un des hommes politiques en position dominante, de supériorité…

Premièrement, l’homme le mieux placé dans cette vidéo c’est Lula Da Silva qui est sur la gauche. On a déjà vu dans des vidéos précédentes l’importance d’être à gauche de la caméra ou à gauche de l’appareil photo – tous les hommes politiques qui accueillent leurs confrères sur leur territoire se mettent à gauche des caméras. De cette manière, lorsqu’ils serrent la main de leur invité, ils ont la paume de leur main droite dirigée vers le bas, ce qui est un signe de domination, un signe de supériorité. +1 pour Lula da Silva 

Obama connait très bien cette astuce et il se doit de prendre les devants.

C’est ce qu’il fait avec une poignée de main énergique lui permettant de renverser la situation et d’avoir la paume tournée vers le bas (domination). +1 pour Obama. Il enchaine en pointant du doigt par la même occasion l’ex-président brésilien. C’est un geste que je déconseille dans vos interactions ou avec vos amis car il est interprété comme un signe de domination et d’invitation à se soumettre. Dans ce contexte, Obama cherche à s’affirmer et ajoute avec ironie : « It’s my man ; I love this guy» (si mon anglais est correct) 😉 Donc là Obama marque beaucoup de points (poignée de main énergique, pointé du doigt, ironie dans les propos). On sent très bien qu’Obama cherche à prendre le dessus dans cette situation. +3 pour Obama

La riposte

Lula da silva revient à la charge en posant sa main gauche sur celle d’Obama pour contrecarrer en quelque sorte la poignée de main énergique d’Obama qui lui valait avoir la paume de la main droite légèrement dirigée vers le haut, ce qui est vu comme un signe de soumission. Il tapote même la main d’Obama. +1 pour Lula da Silva. Il arrive même à retourner la main d’Obama juste avant de saisir celle de Tim Geithner. +1 pour Lula da Silva

Au tour de Tim Geithner…

Ensuite, et passez-moi l’expression, Tim Geithner se fait littéralement enchainer par Lula  da Silva au niveau des poignées de mains. Il lui fait la « main du politicien ».

Ensuite Tim Geithner resserre ses mains sur un bout de papier ou un stylo (photo ci-dessous). C’est une sorte d’autocontact de soulagement – on sent qu’il est gêné. Il protège ses parties vitales et il ne tardera pas dès la première occasion à se retourner et à sortir de ce jeu du langage du corps. Lula da Silva gagne son combat non-verbal face à Tim Geithner qui déclare forfait et prend une réaction de fuite+1 pour Lula da Silva.

 

Maintenant du côté de Kevin Rudd, le match n’est pas gagné d’avance

Lula da Silva saisit le poignet droit avec la main gauche. Rappelez vous bien de la phrase qui va suivre. Dans ce contexte, celui qui touche prend l’ascendant. Il a également la main droite en position dominante donc paume vers le bas. +2 pour Lula da Silva.

Kevin Rudd renverse la vapeur en lui touchant l’épaule gauche (il l’agrippe ?). +1 pour Kevin Rudd. Toujours la même chose, celui qui touche l’autre prend l’ascendant. Lula da Silva s’oppose à ce geste en venant poser sa main sur la poitrine de Kevin Rudd (photo en dessous). Ici encore, c’est Lula da Silva qui s’en sort.  😉 +1 pour Lula da Silva.

Et à ce moment là, Obama revient à la charge…

avec un très joli pointé de l’index – le corps en avant (il entre dans la zone intime) et ajoute encore avec de l’ironie : « L’homme politique le plus populaire sur terre ».

Le match Lula da Silva/ Obama reprend. Lula lui prend le poignet, ils se prennent mutuellement le poignet. C’est vraiment un ballet du non verbal utile lorsque l’on veut renverser la vapeur face aux attitudes dominantes.

Kevin Rudd à ce moment là se retire de la conversation.

Il met les mains dans les poches, son regard va ailleurs. Il tente de parler à Lula da Silva mais ce dernier joue sa finale face à Obama. Kevin Rudd est mis de côté. Il le sent  car sa blague allant dans le sens d’Obama semble laisser aucune réaction. Kevin Rudd se tourne légèrement. Il veut désormais être ailleurs.

La finale c’est entre Lula da Silva et Obama

Obama ajoute avec toujours de l’ironie : « C’est parce que il a une belle apparence ».

Lula déboutonne sa veste (merci au commentaire sur le blog – je n’avais pas repéré ce geste), met en avant ses parties vitales, il est clairement peu impressionné. Il se met à l’aise, nettoie ces lunettes. A la fin comme pour Tim Geithner, Obama saisit un objet sur la table (auto-contact de soulagement), pour faire passer une gêne.

Conclusion

J’ai eu dans cette vidéo l’impression d’avoir eu un combat à 3 contre 1. Lula da Silva tente de cacher sa position de faiblesse face aux autres en insistant sur tous ces gestes de domination. Il cherche vraiment à se défendre. Je trouve que cette vidéo est très riche. Je vous invite à la regarder de nouveau au ralenti à la lumière de cette analyse pour bien vous approprier l’ensemble des gestes et j’attends avec impatience vos réactions dans les commentaires juste en dessous.

Et le gagnant est :

Yoann et voici son analyse :

J’y suis allé peut être un peu loin dans les détails, mais fait moi savoir si t’es d’accord ou pas avec ce que je dis.
Pour certaines idées il faut regarder la vidéo en ralenti pour bien. J’ai mis mes idées dans l’ordre à laquelle avance la vidéo pour mieux se repérer.
1. Poignée de main insistée, par Obama partant du haut vers le bas : signe d’autorité= il veut prendre l’ascendant sur Luiz.
2. Pincement des lèvres et extrémités des lèvres tirées vers le bas de Kevin : colère contrôlée ou résignation/acceptation = si c’est de la colère contrôlé cela correspondrait à la poignée de main dominante de Obama et si c’est de la résignation c’est parce qu’il ne peut que se soumettre à se qu’il voit et qu’il attend de voir la réaction qu’aura Luiz face à Obama et à sa main dominante.
3. Pointage du doigt d’Obama : signe d’autorité et invitation à la soumission envers Luiz.
4. Luiz oriente sa paume de main vers le haut orientant celle d’Obama vers le bas (en situation de dominé, de force): signe de soumission= surement par signe de respect étant donné le statut d’Obama, président d’un des plus puissants pays du monde. On pourrait penser que c’est Obama qui oriente sa paume de main vers le bas pour être le dominant mais en regardant bien, on voit que Luiz écarte son pousse du dos de la main d’Obama pour pouvoir la « tapoter ».
5. Luiz entre ainsi dans la zone intime d’Obama en tapotant sa main : signe de remise à statut d’égalité= pour surement répondre à la poignée de main autoritaire.
6. Poignée de main avec la « main du politicien » de Luiz avec Tim : signe de domination= entre dans la zone intime de Tim et montre sa situation comme dominante en réduisant la possibilité de mouvement de la main de Tim.
7. Même situation qu’avec Obama, Luiz oriente sa paume de main vers le haut orientant celle de Tim vers le bas, en position dominante, tout en tapotant son dos de la main : signe de remise à statut égal= après avoir montré qu’il était le dominant, Luiz laisse la place de dominant à Tim (paume de main vers le haut) pour ensuite redevenir le dominant en tapotant le dos de la main. Même après ce geste Luiz reste le dominant car le geste est plus rapide et moins accentué qu’avec Obama.
8. Tim crée une barrière avec ses mains et un stylo : mal à l’aise= protection des parties génitales avec ses mains et un stylo face aux photographes et caméras, je suppose. En se protégeant ainsi, il essai de se donner un peu plus de confiance.
9. Poignée de main entre Luiz et Kevin avec touché en partant du coude vers l’avant-bras puis enlacement partiel : présence d’intimité entre les 2 personnages= ils se connaissent et ont de bonnes relations amicales, assez bonne pour les montrer devant des caméras et des photographes.
10. Pointage du doigt d’Obama pour la seconde fois : signe d’autorité
11. « Poignée de main » entre Obama et Luiz : pied d’égalité= Ils serrent le poignée de l’autre montrant qu’il y a une situation d’entente entre les 2, comme si chacun pouvait compter sur le soutien de l’autre.
12. Luiz secoue la tête et pointe son doigt vers le haut : signe de désaccord et d’autorité= après se que vient de dire Obama, pendant « la poignée de main », Luiz secoue la tête de droite à gauche pour montrer son désaccord, et pointe son doigt vers le haut en l’agitant de droite à gauche aussi pour accentuer son désaccord et montrer de l’autorité (c’est le même mouvement de doigt que font les parents à leurs enfants lorsqu’ils ne sont pas d’accord avec se qu’ils font, et même si l’enfant commence à peine à parler et ne comprend pas totalement se qu’on lui dit, il comprend très bien ce geste autoritaire exprimant le désaccord)
13. Kevin range ses mains dans ses poches : mal à l’aise= à défaut de paraitre à l’aise en ne créant aucune barrière face à ses parties vitales, les mains dans les poches montre qu’il n’est pas si à l’aise qu’il veut faire croire. Surement à cause des caméras et photographes qui lui font face.
14. Obama pointe Luiz du doigt pour la troisième fois avec la tête penchée sur le côté : signe d’autorité= encore une fois il se montre autoritaire et cette fois ci il essai d’attirer son attention en penchant sa tête pour aller chercher le contact visuel avec Luiz qui ne le regarde pas.
15. Luiz dévoile ses parties vitales : signe de confiance en soi= En ouvrant sa chemise, gonflant son torse, et remontant son pantalon il veut montrer qu’il est à l’aise face à la situation, qu’il est sûr de lui et qu’il gère la situation.
16. Obama crée une petite barrière : signe de méfiance= il appréhende la réponse de Luiz en se créant une barrière avec ses mains devant son abdomen.
17. Evolution du sourire d’Obama : signe de joie= juste après ces derniers mots à Luiz, Obama sourit pour montrer de la joie mais au départ la joie n’est pas réelle, elle n’est réelle qu’à partir du moment où Luiz regarde Obama, à la 19eme minute. C’est seulement à ce moment là qu’Obama ressent de la vraie joie. On le remarque grâce au pli de ses yeux. Au départ, malgré un sourire plutôt large, les plis sous les yeux d’Obama ne sont pas présents. Alors que lorsque Luiz entre en contact visuel avec Obama, c’est à ce moment là que les plis apparaissent dans le coin de son œil gauche. C’est comme si Obama n’avait ressenti la joie qu’au moment où il a aperçu la réaction de Luiz, comme si il était fier de se qu’il venait de dire.

Yoann

Yoann, je te contacterai sous peu par e-mail afin de te remettre ton cadeau. ;) Et félicitation encore à tous les participants car le choix était difficile et s’est fait sur des points de détails. Certaines analyses sont de vraies pépites.

Nouveauté sur le Décodeur du Non-Verbal

J’aimerai profiter de cet article pour faire une annonce. Vous avez été très nombreux à me solliciter pour faire des analyses non-verbales des candidats à la Présidentielle 2012. J’ai décidé de me lancer car c’est un sujet qui risque d’être chaud-bouillant au fur et à mesure de l’avancée de la campagne et pour ne pas interférer avec les publications du blog, mes analyses seront directement postées sur Facebook. Si cela vous intéresse et que vous souhaitez interagir avec moi sur ce sujet, je vous invite à devenir fan de la page FB en cliquant ici.

4 réponses
  1. Jade
    Jade dit :

    Félicitation Yoann, j’étais sûre que tu étais le gagnant. Tu as donné le plus de détails.
    J’aurai aimé avoir ce cadeau car il est génial alors savoures le et apprends bien.

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Je ferai des articles détaillés sur le blog si cela en vaut la peine mais j’essaie, au maximum, d’avoir une continuité dans la ligne éditoriale du blog avec des articles en général fouillés et non périssables (tu les lis dans un an, ils auront toujours du sens).

      Avec les élections politiques, ce sera moins le cas c’est pour ça que ces analyses ont plus de sens à mon avis dans un fil d’actualités tels que FB ou twitter. De plus, décrypter une image, un passage d’un discours ne nécessite pas forcément un long paragraphe mais simplement une remarque ou un commentaire. Ces deux médias sociaux se prêtent bien à ce genre de format. Voilà pour les raisons 😉

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?