pourquoi-apprendre-communication-non-verbale

Pourquoi apprendre la communication non-verbale?

Nous sommes aujourd’hui plus de 28000 à suivre ce blog parce que chacun d’entre-nous pense qu’apprendre le langage non-verbal peut nous apporter une plus-value dans notre vie quotidienne. Et nous avons raison ! Grâce à ces enseignements, nous sommes capables de rendre nos interventions plus riches et plus pertinentes.

Dans cet article, nous allons revoir les avantages que la maîtrise de la communication non-verbale nous apporte, ce qui permettra dans la foulée de resituer son importance dans notre vie de tous les jours.

pourquoi-apprendre-communication-non-verbale

Pourquoi apprendre la communication non-verbale ? Pour satisfaire notre besoin d’être apprécié.

Ce schéma (La Pyramide de Maslow) reprend par ordre les différents besoins nécessaires à la survie et au développement de la race humaine. Ce qu’il faut en retenir c’est que, si un des étages n’est pas satisfait, il sera très difficile de développer l’étage supérieur. Voyons cela d’un peu plus près.

Pyramide Maslow

  • La base de la pyramide représente nos besoins de survie: La Faim – La Soif – La sexualité – L’habitat – Le repos. Ce sont également ce que l’on appelle les besoins physiologiques.
  • Le premier étage (Etage 1) se constitue de tous ce qui nous permettra de nous sentir en sécurité: Un environnement stable, un rythme de vie acceptable.
  • Le deuxième étage (Etage 2) est celui qui nous intéresse le plus: Il représente le besoin d’appartenance – le sentiment d’être apprécié et d’être reconnu comme faisant partie d’une communauté. C’est donc à cet étage que l’utilisation de la communication non-verbale sera pertinente. J’y reviendrai juste après.
  • Le Troisième étage (Etage 3) représente le besoin d’estime : Le sentiment que nous avons de la valeur, une utilité et une identité.
  • Le dernier étage (Etage 4) montre le besoin d’accomplissement : Nous parlerons ici de développer ses connaissances, augmenter sa valeur. Certains considèrent également cet étage comme la recherche du bonheur ou de la sagesse.

Apprendre la communication non-verbale nous aide à satisfaire l’étage 2 de la pyramide.

De manière plus pratique, afin de rassasier notre besoin d’appartenance, nous devons développer nos compétences non-verbales en suivant deux grands axes:

Premier axe: Etablir un diagnostic

Quand on commence l’apprentissage du langage non-verbal, on pense tout naturellement que la première étape est de décrypter les gestes et d’ailleurs c’est effectivement une bonne idée. Pour rendre cette étude plus efficace, vous devrez comprendre qu’il ne suffit pas d’associer un geste à une interprétation mais qu’il y a avant tout de grands principes de base comme le fait de tenir compte du contexte, l’analyse en cluster, etc… Vous verrez ensuite que les gestes peuvent se regrouper en grandes catégories que nous appelons les piliers du non-verbal.

Une remarque importante: N’oubliez pas que de toute façon, pour chacune de vos interaction avec qui que ce soit, votre cerveau limbique analysera la situation de manière inconsciente et adaptera votre attitude et vos gestes en fonction de celle-ci.

C’est là que peut se poser une question: Si mon cerveau s’en occupe déjà sans que je m’en rende compte, à quoi cela peut-il servir d’étudier le langage non-verbal?

Prenons un exemple: Vous discutez d’un sujet assez houleux avec un ami et vous vous rendez compte que la conversation n’avance pas. En réalisant rapidement un diagnostic de vos langages non-verbaux mutuels, vous vous rendez-compte que vous et votre interlocuteur montrez clairement des gestes de fermetures.

Vous pouvez consciemment (parce que vous avez appris le langage non-verbal) choisir d’inverser la tendance en exécutant un geste d’ouverture et en l’invitant ainsi à se synchroniser. Votre interlocuteur n’y verra que du feu mais son corps s’adaptera, et chacun sera plus enclin à trouver une solution au problème plutôt que de rester sur ses positions.

Toute cette étude vous permettra finalement d’atteindre un objectif: Obtenir consciemment un état émotionnel, à un moment donné, de votre interlocuteur et de vous-même C’est ce que vous apportera la formation « Décodeur d’élite ».

Ce diagnostic en lui -même n’aurait pas vraiment d’intérêt si, dans un deuxième temps, vous ne pouviez pas l’utiliser à bon escient. Et c’est parce que vous avez conscientisé la situation que vous pourrez choisir comment vous adapter à la situation.

Deuxième axe: Mieux agir face à la situation.

Vous l’avez compris, vos compétences doivent vous permettre d’influencer votre comportement et celui de votre interlocuteur. Vos actions pourront aller dans deux directions:

Servir vos propres intérêts:  améliorer votre valeur perçue et gagner la sympathie de votre interlocuteur. C’est d’ailleurs un des problèmes souvent soulevé quand on parle de séduction, mais ces compétences peuvent aussi être mises en pratique si vous êtes commercial ou que vous souhaitez simplement élargir vos cercles sociaux.

Influencer le comportement des autres: Quand je parle d’influencer, n’y voyez aucune connotation, ni positive ni négative, vous seul pourrez décider du dessein que vous poursuivrez grâce aux compétences que vous développerez grâce au Décodeur du Non-Verbal. Pour cela, vous devrez apprendre à développer votre empathie ainsi que les gestes et attitudes qui permettront d’induire un effet sur le comportement d’autrui comme expliqué dans l’exemple.

N’oubliez-pas que la communication est un échange. En développant vos compétences en non-verbal, vous prenez la responsabilité de guider et fluidifier la conversation.

Pourquoi utiliser particulièrement le langage non-verbale comme outil de communication ?

Diagramme MehrabianC’est Albert Mehrabian qui nous en apporte la réponse principale. Pendant une interaction entre deux personnes, 3 canaux de communication travaillent en même temps pour donner toute sa richesse à la conversation.

Comme on peut le remarquer sur le schéma, le langage non-verbal prend la plus grande partie du diagramme et dans certaines situations comme en séduction, la proportion de non-verbal est encore bien plus grande.

Se priver de la maîtrise du non-verbal revient donc à se priver de plus de la moitié de la richesse de l’interaction.

Image de prévisualisation YouTube

En résumé:

Nous avons donc vu que nos besoins étaient hiérarchisés et que le langage non-verbal est un outil de choix combler celui d’être apprécié par nos pairs.

Afin de répondre au mieux à cette soif d’être accepté, il nous faut développer notre communication non verbale suivant deux axes complémentaires : le décryptage des gestes afin de bien diagnostiquer la situation et la maîtrise consciente de notre comportement pour agir adéquatement face à la situation analysée.

Et c’est grâce au travail de ces 2 facettes que nous pouvons faciliter notre acceptation dans les cercles sociaux.

Finalement, nous avons mis en évidence que parmi les 3 canaux de communication utilisés dans une conversation, le langage corporel prime sur les 2 autres. C’est pour cette raison qu’il est la voie royale pour enrichir et adapter notre communication.

A vous de jouer !

Et vous, dites-nous pourquoi vous suivez le Décodeur du Non-Verbal et quelle plus-value la communication non-verbale apporte à votre vie quotidienne.

1 réponse
  1. Lourme
    Lourme dit :

    Un article tout a fait judicieux , encore un contenu de qualité , j ajouterai que par la suite , une fois qu’on arrive a décrytpté tout çà , il est carrement plus facile d ‘adapter ses mots , sa stratégie de dialogue pour arriver se faire entendre , diriger la conversation vers son propre intérêt.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?