Observer dans les gares

Observez dans les Gares

Dans cette vidéo, découvrez comment les gares peuvent être un vrai terrain de jeu pour décoder les gestes.

Image de prévisualisation YouTube

Cliquez ici pour lire la transcription texte de la vidéo

Comment observer les gestes dans les gares ?

Bonjour, ici Romain, le décodeur du non-verbal. On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle vidéo de la série « 1 jour / 1 geste », la série dans laquelle je vous apprends à décrypter la gestuelle de vos interlocuteurs. Alors, depuis quelques vidéos, on a beaucoup parlé d’observation, que ce soit à travers les séries télé ou divers autres moyens. Aujourd’hui, j’aimerais vous parler d’une façon d’améliorer votre observation, qui pour moi est essentielle. Vous savez, on me pose souvent la question « Romain, comment fais-tu pour être focalisé sur les mots de tes interlocuteurs et en même temps décoder leur gestuelle ? » Et en fait, pourquoi, c’est possible, ce genre de choses ? C’est tout simplement de savoir internaliser, de faire en sorte que le décodage de la gestuelle soit inconscient. Et pour que ça devienne inconscient, c’est à travers la répétition, à travers l’entraînement. Moi, comment je m’entraîne, je m’entraîne très souvent dans un lieu en particulier, c’est un petit peu mon spot, mon terrain de jeu favori : ce sont les gares. Il faut savoir que les gares sont un terrain de jeu hors du commun, excellent pour les décodeurs du non-verbal pour trois raisons. La première c’est que c’est un endroit qui est commode.

Vous pouvez y avoir accès très facilement. C’est un endroit qui est discret aussi, lorsque vous voulez observer les gens, y’a tellement de monde dans les gares, tellement de va-et-vient et tout ça, que vous pouvez vous poser, avoir votre carnet si vous voulez noter des choses. Tel un observateur, vous vous posez, c’est discret, y’a pas de soucis. Et le troisième avantage d’observer dans les gares, c’est la variété. C’est-à-dire que vous allez autant avoir de gestuelles dites positives que des gestuelles dites négatives. Quelques exemples pour ça. La gestuelle positive : les familles qui partent en vacances. En général, c’est positif. Les amoureux qui se retrouvent. Une personne qui attend l’autre, au bout du quai : gestuelle positive. En même temps, gestuelle de stress aussi. Retard des trains. Ou, je quitte quelqu’un qui va partir et que je ne vais pas revoir pendant 6 mois, pendant 1 an. Il y a vraiment un panel d’émotions, un panel de sentiments. Un panel d’émotions positives et d’émotions négatives, qui font que pour moi, les gares sont un terrain de jeu essentiel. Et d’ailleurs, maintenant que vous êtes au courant de ça vous aussi, qu’est-ce que vous allez faire la prochaine fois que vous irez prendre le train, que vous allez vous rendre dans une gare ? Et bien, c’est d’arriver un quart d’heure plus tôt. Premier avantage : bien sûr, vous n’allez pas manquer le train. Deuxième avantage, c’est que vous pouvez vous poser sur les sièges avant d’attendre votre train, de simplement vous remémorer les vidéos que vous avez vues dans la série « 1 jour / 1 geste », et d’essayer, en observant les passagers, en observant le staff de la SNCF, en observant un peu tout ce qui se passe, de décoder la gestuelle de ces personnes-là, ce qui va faire que vous allez pouvoir vous entraîner et développer votre aptitude à observer.

Voilà, c’était mon conseil du jour de la série « 1 jour / 1 geste » pour développer votre observation. Si ça vous tente d’aller plus loin, dès ce soir, dès aujourd’hui, dès le matin – je ne sais pas à quelle vous regardez cette vidéo – je vous invite tout simplement à nous rejoindre dans la Formation Express du Décodeur du Non-Verbal. On y est, il y a plus de 2000 inscrits depuis la création de la série « 1 jour / 1 geste », donc si vous voulez nous rejoindre, on va vous accueillir les bras ouverts. Pour ce faire, il vous suffit de cliquer sur le bouton qui s’affiche à l’écran. Je vous dis à très, très bientôt.

2 réponses
  1. Jérôme
    Jérôme dit :

    Si ce n’est pas mon « terrain de jeu favori » (mais j’admire l’expression ^^), je pense effectivement que c’est un très bon endroit pour apprendre à observer le langage corporel (et donc se l’approprier).

    Je le fais beaucoup moins aujourd’hui mais lorsque j’étais au lycée, en attendant mon train tous les soirs je m’amusais à observer ce fameux langage corporel… Et ça devient vite une habitude ! Malheureusement ça se perd aussi très vite sans pratique fréquente…

    Connais-tu le livre d’Allan et Barbara Pease « Pourquoi les hommes se grattent l’oreille…et les femmes tournent leur alliance » ? Si ce n’est pas le cas, il a beau être un peu basique, je te le conseille !

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?