Travailleur avec casque

Le non-verbal : peut-on en faire son métier ?

C’est la grande question que je reçois en ce moment par email ou sur la page Facebook.

Et je peux le comprendre. La communication non-verbale est un monde fascinant, au cœur des dynamiques sociales et plutôt tendance – (même si ce n’est pas encore les paillettes de Cannes). Alors pour répondre rapidement à cette question, je vais vous montrer les différentes catégories de professions (il y en a 3) en lien à la communication non-verbale. Mais avant tout :

Quel diplôme ? Quelles études ?

Alors pour lever le doute tout de suite, il n’existe aucun diplôme d’état lié de près ou de loin à la communication non-verbale. J’ai fait mes recherches auprès du Répertoire National de certifications professionnelles, tenu par la Commission nationale de la certification professionnelle et rien n’y figure.

D’ailleurs les clients de la formation Non-Verbal en Action reçoivent un certificat d’accomplissement (et non un diplôme).  Pour se former, il s’agit de consulter des personnes maîtrisant le sujet et qui ont la pédagogie pour le transmettre car il n’existe à l’heure actuelle aucun cursus de type universitaire permettant d’obtenir un titre reconnu dans ce domaine (on va y revenir)

Alors comment fait-on pour se former et surtout pour faire quel métier ?

A ce stade, je crois qu’il faut différencier les 3 grandes classes de profession liées au non-verbal :

  1. Les bâtisseurs de connaissances
  2. Les transmetteurs de connaissances
  3. Et enfin, les utilisateurs 

Je vais détailler maintenant chacun de ces cas.

1) Les bâtisseurs

Ce sont ceux qui créent les connaissances du non-verbal, ceux qui établissent les théories. Parce que le savoir non-verbal tel que nous le connaissons a été établi par des expérimentations et la mise à l’épreuve de théories.

Exemple de bâtisseurs du non-verbal : Morris, Givens, Ekman, Matsumoto, Darwin, Bacon

Les professions de type bâtisseurs sont liées aux carrières universitaires (Pr, PhD, Post-Doc, etc…) Voici les différente disciplines qui me semblent les plus pertinentes au regard des bâtisseurs actuels (vous allez voir, elles se terminent souvent par -logie) :

psychologie, sciences humaines et sociales, anthropologie (ce sont les auteurs qui m’ont le plus inspiré), biologie, ethnologie, éthologie (études du comportement animal).

2) Les transmetteurs

Les connaissances étant produites par les bâtisseurs, c’est à ce moment qu’interviennent les transmetteurs. Ces personnes sont celles que vous connaissez très certainement déjà. Votre hôte en fait partie. 😉 Le métier de transmetteur consiste à transmettre le savoir produit par les bâtisseurs et d’y apporter (c’est mieux) une réelle valeur ajoutée, celle de c’est vulgariser l’information ou du moins d’être le vecteur de dissémination des connaissances afin de les rendre compréhensible à tout public. La démarche pédagogique des transmetteurs permet de sensibiliser les néophytes.

Remarque : Généralement, ce sont deux cœurs de métiers différents (bâtisseur et transmetteur) mais parfois la césure n’est pas forcément aussi nette. Je pense notamment au Dr. David Matsumoto qui est à la fois chercheur en psychologie et directeur d’une entreprise de formation (Humintell). Autre cas particulier, la synergologie où ici la connaissance est validée par les pairs (c’est-à-dire d’autres synergologues), ce qui en fait un domaine relativement clôt.

On retrouve les transmetteurs dans plusieurs types de professions :

  • auteurs,
  • blogueurs :)
  • coachs,
  • formateurs :)
  • consultants* (je vais y revenir)
  • conférenciers,
  • etc…

Comme vous pouvez le constater, l’information du non-verbal est fongible et peu donc prendre différentes formes et pour faire une carrière dans le non-verbal, le choix se limite quasiment à ces deux corps de métier (bâtisseurs et transmetteurs).

* comme promis, j’aimerais détailler un peu plus le rôle de consultant (cette sous-catégorie de transmetteurs) qui consiste en la mise  disposition de son expertise à décoder le langage du corps. On retrouve les consultants dans de très nombreux domaines reflétant la diversité des domaines d’applications de la communication non-verbale :

  • Enquête criminelle
  • Plateau de télévision
  • Chronique dans les journaux
  • Chronique dans les magasines
  • Politique
  • Conseil en image
  • etc…

3) Les utilisateurs

Il s’agit de vous, de moi…

… lorsque nous utilisons la communication non-verbale comme une compétence complémentaire afin de développer une meilleure qualité dans les relations humaines de notre profession. Elle permet d’augmenter l’efficacité de travail, d’apporter une valeur ajoutée à la communication. Par exemple :

  • Les ressources humaines pour le recrutement
  • Le management d’équipes
  • Les psychologues (amélioration de la relation patient)
  • Les professions liés à la santé
  • La vente, la négociation
  • La communication et la médiation
  • etc…

Ces derniers termes sont assez barbares mais en fait il s’agit de tout métier où le contact humain et l’interaction sont présents. En voici d’autres issus des professions des clients de la formation Non-Verbal en Action :

  • Salon de coiffure, relation clients
  • Restauration
  • Hôtellerie

Conclusion

Comme vous avez pu le constater, il existe différentes couches des métiers du non-verbal, du plus fondamental (bâtisseur) au plus applicatif (les utilisateurs). Le but de cet article était d’ouvrir les pistes de réflexion à ceux et celles qui souhaitent s’orienter dans cette voix du non-verbal. En tout cas, il s’agit d’un domaine où les acteurs que j’ai eu l’occasion de rencontrer ou t’interviewer sont très sympathiques, accessibles et ouverts à l’échange. 😉

Maintenant j’ai une question à vous poser :

Est-ce que le non-verbal est utile dans votre profession ? Dites-le moi dans les commentaires ;)

25 réponses
    • édith villeneuve
      édith villeneuve dit :

      oui, le non-verbal est très utile dans ma profession d’infirmière à domicile.Je fais des soins et de plus de l’enseignement et parfois les gens ont tendance à minimiser leurs douleurs , le facial ,les gestes ,la posture tous ces éléments me servent à tous les jours.
      merci :)

      Répondre
  1. Ivan
    Ivan dit :

    bonjour, je compte faire es études en sociologie, et je penses que acquérir des connaissances en synergologies, maitriser des techniques telles que : le hot et le cold reading sont necessaire. Vu que le sociologue est plongé en plein dans l’interaction sociales et les phénomènes qui en découlent. :) Donc super merci pour ton site.

    Répondre
  2. Gil Cappechi
    Gil Cappechi dit :

    Oui Romain, le langage non verbal est essentiel pour moi.
    Il m’aide dans la communication que j’instaure auprès des personne et il me sert dans l’identification des différents profils qui se présente à moi.
    Il est un outil important dans les accompagnements de groupes afin de déterminer les positionnements de chacune des personne qui le compose.
    Je m’y intéresse beaucoup et j’ai reçu une formation en ce sens. Il y a tellement de gestes et de comportements « croisés », qu’il est délicat de décoder tout. Surtout lorsque une personne se gratte la tête ou le nez « et que celle-ci a tout simplement des poux ou une démangeaison :-) »
    Petit 😉 clin d’œil ironique pour les personnes qui aimeraient tout décoder dans les dialogues en duo.

    Super contenu en tout cas Romain et félicitation, j’apprends pas mal et surtout j’ai une riche analyse de chacun sur les cas présentés.
    Je vous ai intégré un lien de mon site vers le votre. Si vous souhaitez plus d’infos, je reste disponible.

    Merci encore.

    Répondre
  3. Michael
    Michael dit :

    Hello. Merci pour cette article qui, comme tout les autres, est très intéressant.
    J’voulais aussi te dire bravo pour la conférence de samedi, et merci d’être passé dire bonjour aux suisses :)
    Dommage que tu avais que 45 minutes, on voyait que tu aurais pu en parler des heures 😀
    C’est marrant car quand ils ont présenté les conférenciers tu avais les mains dans les poches, avec les pouces sortis. Je me suis demandé si tu allais en parler dans ta conférence, et effectivement 😉
    Posture représentant l’autorité et la confiance 😉
    Merci continue comme ca!

    Et pour la réponse a la question, je pense que c’est difficile d’avoir un job qui repose uniquement sur cette compétence. Je pense que c’est un complément, dans le sens ou ce n’est pas une obligation, d’autant que c’est une compétence difficile à estimer (quelle genre de tests pour l’évaluer exactement?).

    Répondre
  4. Julien
    Julien dit :

    Bonjour Romain,

    Je confirme pour ma part que le décodage du langage non verbal, que l’on passe par les postures, les micro-fixations-caresses-démangeaisons ou bien encore les expressions faciales est très utile dans mon métier.

    Je suis coach, psychothérapeute et formateur, et cela me permet de mieux poser les bases des problèmes rencontrés et surtout de pouvoir constater ce qui provoque un réel changement interne. De mieux comprendre ce qui se passe « dans » l’autre, afin d’orienter au mieux vers le changement. Et puis aussi d’améliorer bien entendu le dialogue, les échanges, savoir quand dire ou ne pas dire telle ou telle chose.

    Si je peux donner un conseil à celles et ceux qui s’intéressent au sujet. Ne vous perdez pas dans un tas de bouquins, prenez en référence les meilleurs et appliquez, appliquez et appliquez encore :) Il n’y a rien de plus efficace que la mise en pratique sur le terrain. Et même si l’erreur est de mise au départ, celle-ci ne sera plus qu’une infime possibilité dans votre décodage.

    Sur ces bonnes paroles Merci à toi Romain pour ce blog de qualité, et au plaisir de relire un de tes articles :)

    Julien de Vitae Evolution

    Répondre
  5. Marie-Élaine
    Marie-Élaine dit :

    Sans doute, pour qui le veut vraiment et est en mesure de s’y consacrer à fond! Pour moi, il s’agit plutôt d’une corde de plus à mon arc, tant professionnel que personnel. Au boulot, je dois animer des réunions où se prennent des décisions, moi qui n’ai pas un poste cadre. L’observation du langage non-verbal des décideurs qui y assistent ajoute à m,on pouvoir d’influence.

    Répondre
  6. LAMBERT
    LAMBERT dit :

    Bonjour Romain,
    faisant des études en psychologie, le non-verbal me sera évidemment très utile plus tard; et même maintenant ! Continue ce merveilleux blog.
    Encore merci.

    Répondre
  7. Pacoubourg
    Pacoubourg dit :

    Le non-verbal est primordial dans mon métier, je suis assistante maternelle et je dois décoder les mimiques des bébés… Pas si facile tous les jours!

    Répondre
  8. Delphine
    Delphine dit :

    Bonjour,
    J’ai un métier ou je suis en contact direct avec le client, jutilise beaucoup ce que j’aprends sur le mentalisme, ect…Je gagne du temps, je cible mieux, cela facilite mes raports avec les gens. Pareil dans le relationel avec les collègues, tant qu’à faire, ça permet d’améliorer beaucoup mes relations, je sais ou je vais, les pièges, je jalone, manipule….oui, cela m’est très utile! merci pour ton blog, pour partager tes connaissances.
    Merci,

    Répondre
  9. Guet Quentin
    Guet Quentin dit :

    oui le non-verbal m’est très utile car il me permet de mieux comprendre mon interlocuteur, mais très souvent j’utilise la morphopsychologie et je tombe très souvent prêt de la vérité =)
    merci beaucoup pour ce très bon blog car j’en et beaucoup appris et j’ai hâte d’en apprendre d’avantage =)
    bonne continuation !

    Répondre
  10. Raymond SEKPON
    Raymond SEKPON dit :

    Bonjour Romain
    Le non verbal est très important pour moi parce que je travaille avec les enfants sourds.
    Merci pour les précieuses informations que tu me donnes.
    Raymond

    Répondre
  11. Karim
    Karim dit :

    Salut Romain,
    Merci pour vos articles.
    Je suis dans le recrutement et effectivement le non verbal me sert énormément pour inciter les candidats à aller au bout de leurs explications, surtout pour les sujets sensibles. Mais cela me sert également à discerner la sincérité de l’individu.
    À bientôt!

    Répondre
  12. K-LO
    K-LO dit :

    Bonjour !

    Oui effectivement ! cela peut être très utile dans mon métier — éducateur – cela me permet de voir quand les gens mentent, s’ils sont en adéquation avec ce qu’ils disent, etc … ça me permet d’avancer un peu plus rapidement et de quelque part me préserver aussi. c’est utilisable aussi dans le travail en équipe, pour éviter les conflits par exemple.

    Merci en tout cas de cet apport !

    Calo

    Répondre
  13. Boni
    Boni dit :

    bjr Mr Romain. c’est très important. Mais, je pense qu’on ne peut pas en faire un « métier ». Plutôt, c’est un outil très important pour tous les métiers.merci de ton travail.a+,Boni

    Répondre
  14. Binh
    Binh dit :

    Salut Romain,

    dans le métier d’acteur ou de comédien, le non-verbal est essentiel. Il permet de véhiculer les informations de notre personnage au delà du texte qui a été écrit. La connaissance et l’utilisation du non-verbal permet de faire des propositions plus intéressantes dans la mise en scène. Si par exemple on joue un personnage dominateur, on pourra utiliser un langage corporel correspondant.
    Le non-verbal peut aussi être très utile pour améliorer notre façon de communiquer ou comprendre plus facilement les besoins des personnes avec lesquelles on travaille.

    Répondre
  15. Bonfitto Angela
    Bonfitto Angela dit :

    Je serai bientôt sophrologue, il me parait utile et indispensable dans l exercice de cette profession de pouvoir décoder l attitude et le ressenti des patients pour pouvoir mieux l accompagner. Merci pour vos
    conseils.

    Répondre
  16. nassila
    nassila dit :

    merci pour cet article, en réalité oui, le non-verbal est très important dans ma profession, je suis orthophoniste et je suis tout le temps en contact avec les gens, je peux dire que ça m’aide énormément dans le développement de la relation triangulaire avec les parents, et l’acquisition de leur confiance, mais avec les enfants , grrrrrr… pas souvent lol

    Répondre
  17. Ghislaine
    Ghislaine dit :

    Bonjour Romain,
    J’ai été très attirée par ta formation il y a quelques mois car je démarrais un nouveau job dans la sécurité. Au fur et a mesure des vidéos j’ai vu mon regard s’affiner et j’ai eu quelques bons résultats sur le terrain…j’en suis parfois presque surprise mais cela m’a conforté dans l’idée que l’on pouvait se servir de ces notions de décodeur dans n’importe quels jobs en contact avec le public….Pour ma part j’arrive a percevoir l’agressivité latente chez mes interlocuteur et que j’arrive a désamorcer( sans aucune prétention!!) Je progresse mais j’ai quand même l’impression de n’en savoir que très peu…j’aimerai vraiment approfondir et me sentir plus sure de moi dans mes observations et conclusions.. En réfléchissant tout ce que tu nous as appris est tellement naturel il faut simplement apprendre à regarder et surtout laisser tous les signes parler avant la moindre interprétation et ne pas se fermer au ressenti…… J’espère ne pas me tromper …En tous cas encore merci.

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Ghislaine, le désamorçage est une étape finale qui nécessite comme tu le soulignes de maîtriser dans un premier temps la communication non-verbale. Cette dernière bien que facilement compréhensible si l’on dispose des codes de lecture, nécessite tout de même de la pratique pour l’intégrer. En tout cas, merci de ton témoignage. Je suis heureux que mes conseils sur le blog ou dans la formation affinent ton regard dans le bon sens.

      Romain

      Répondre
  18. Bui
    Bui dit :

    Bonsoir,

    Je travaille dans l’investigation de sûreté. Vos recommandations me semblent très pertinentes. En effet, je les utilise de façon spontanée depuis bien longtemps. Maintenant, je les redécouvre, d’une autre manière… avec vos mots.

    Bien cordialement, Van.

    Répondre
  19. samuel
    samuel dit :

    J’ai fais 3 années de synergologie. Mais je ne sais pas comment m’installer en tant que consultant. Ce qui m’intéresse c’est le décodage de vidéo. J’ai pas envie de former les gens. Mais je sais pas si le non verbal seul peut être un métier

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?