Cuillère tordue

Apprenti mentaliste ! Affutez votre sens de l’observation

Cet article a été publié dans un livre numérique regroupant 6 blogueurs passionnés autour du mentalisme, un domaine que j’aime aussi appeler, l’art de bien utiliser son cerveau. J’ai eu l’honneur d’y participer à travers une contribution non-verbale

Cliquez ici pour le télécharger.

Comme Stone et Charden (oui j’ai osé), la communication nonverbale et le mentalisme sont deux sujets difficiles à dissocier. Même si le non-verbal peut se permettre à l’occasion de faire un bout de chemin dans son coin, il est par contre difficile de parler de mentalisme sans porter une attention toute particulière au langage du corps.

Point important mais utile à souligner : je ne suis pas mentaliste (je viens de vous perdre ?). Par contre, telle la célèbre chaine cryptée, je prends un immense plaisir à jouer au décodeur du non-verbal et je retrace mes péripéties sur un blog portant le même nom.

C’est pourquoi dans cet article, je vais tout d’abord dépeindre ce qu’est la communication non-verbale et surtout vous montrer comment sa maîtrise peut vous être utile au jour le jour. Ensuite, je vous présenterai l’apport essentiel du non-verbal pour tout
apprenti mentaliste. En effet, il s’agit d’une source visuelle très importante dans la quête d’informations et les informations, les mentalistes en sont friands.

Et finalement je m’arrêterai pour dire quelques (mauvais ?) mots sur les microexpressions ; un sujet très en vogue depuis qu’il a été mis sur le devant de la scène avec la série Lie to Me. Alors êtes-vous prêt pour ce voyage dans le monde du non-verbal et du
mentalisme ? Oui ? Bon, c’est parti. 😉

Qu’est-ce que la communication nonverbale ?

Partons ensemble sur une bonne base. La communication non-verbale, plus couramment appelée le langage du corps est une manière [généralement] inconsciente de transmettre un message (tout comme nous savons consciemment le faire avec les mots).

Mais ici pour comprendre le message transmis, on ne s’intéresse plus vraiment aux mots prononcés par son interlocuteur mais essentiellement à ce que le corps communique. Eh oui, contre toute attente, le corps lui aussi parle ; que ce soit à travers les expressions faciales, les gestes, les mouvements, le ton et le timbre de la voix, la posture mais également, et ça, les apprentis mentalistes le savent bien, tout l’apparat (vêtements, bijoux, coupe de cheveux, tatouage, etc.).

Des études (Albert Mehrabian, 1967) ont montré que le contenu non-verbal représente 93% du message perçu (55% pour le langage du corps et 38% pour l’intonation et le son de la voix).

93% ! C’est énorme ! Et pourtant, peu de personnes y prêtent réellement attention. Un véritable gâchis j’ai envie de vous dire. De plus, la communication non-verbale est omniprésente, c’est-à-dire qu’elle intervient dès que vous êtes amené à interagir avec quelqu’un : avec vos proches, vos collègues de travail, dans vos relations sociales et amoureuses. Dès que vous aurez terminé cet ebook, vous serez confronté à la communication non-verbale (sauf si vous vivez dans une grotte mais à priori, vous n’auriez pas accès à Internet. CQFD)

Et parce que les gens ne sont pas toujours conscients qu’ils communiquent avec leur corps, la communication non-verbale est plus honnête que les mots.

Le langage du corps révèle donc les véritables pensées, les sentiments et les intentions de votre interlocuteur, même s’il dit le contraire. Le corps communique et livre de précieux indices qui peuvent en dire long sur son état d’esprit.

Il est donc important de recueillir ces informations pour améliorer vos interactions mais également pour affuter votre observation de mentaliste.

Arrêtons nous désormais sur le mentalisme

Comme je vous l’ai déjà dit, je suis loin d’être un expert en mentalisme et dans ce domaine, j’appréhende surtout la communication non-verbale comme un accessoire parmi d’autres. C’est un peu comme l’appareil photo d’un photographe. C’est l’outil qui lui permet de capter les informations visuelles et d’exprimer son art. Pour le mentaliste, la communication non-verbale est également une méthode de captation d’informations et c’est une étape primordiale. Avant même penser réaliser un acte de mentalisme, il se doit de prendre connaissance de son environnement, de la personne avec qui il va interagir. Il doit faire preuve d’une grande observation.

Sa mission, s’il l’accepte, est donc d’obtenir un maximum d’informations et pour cela il dispose d’un certain nombre d’outils. La plupart joue sur des rouages psychologiques : le coldreading ou lecture à froid qui permet au mentaliste de soutirer un certain nombre d’informations en posant des questions générales pour en apprendre sur le sujet ; le hotreading qui consiste à récolter des informations en amont de la rencontre (Internet, Facebook, appeler la grand-mère de la cible), le fishing… et il existe une autre méthode qui passe sous tous les radars, l’étude du langage corporel de son interlocuteur.

C’est donc ici que la communication non-verbale entre en scène. Elle est primordiale pour capter l’état d’esprit de votre interlocuteur, et ce, avant même d’engager une conversation. Si j’avais un conseil à vous donner dans votre lecture du corps, ce serait de garder dans un coin de votre tête la règle des 3C. J’en parle plus particulièrement dans un podcast intitulé les 3 règles fondamentales du langage du corps.

Mais pour la faire courte, la règle des 3C consiste à tout d’abord interpréter le langage du corps dans le contexte. Si la personne a les bras croisés, peut-être est-elle effectivement mal l’aise avec la situation, peut-être a-t-elle aussi froid. Est-ce l’hiver ? Il faut apprendre aussi à lire en cluster (ou en grappe). Cela consiste à observer un ensemble de gestes se rapportant au même état d’esprit. Un geste isolé n’est pas un indicateur fiable. Et finalement, voir si le langage du corps et le langage parlé sont en cohérence. C’est un très bon moyen de savoir si cette personne ne vous raconte pas de bobards.

Si vous appliquez ces conseils à la lettre, vos interprétations n’en seront que plus efficaces.

Parmi la multitude de gestes qu’il est possible d’observer, une certaine classe se distingue chez les mentalistes. Elle a le vent en poupe et il s’agit des microexpressions. Mais si je peux vous donner un conseil,

Laissez tomber avec les microexpressions

Car vous avez bien mieux à faire.

Bien que ce soit un sujet fortement popularisé par un bon nombre d’ouvrages liés au mentalisme et aux récentes séries télévisuelles, je ne pense pas que les microexpressions soient si essentielles pour l’apprenti mentaliste. Car entre nous, c’est TROP compliqué à observer.

Mais avant tout, qu’entend-on par microexpression ? Il s’agit d’une expression du visage de très courte durée (typiquement quelques millisecondes) apparaissant généralement lorsque les enjeux d’une situation sont élevés. Ce sont des plis/rides sur le visage, des mouvements de notre bouche ou de nos yeux, de notre nez, des plissements au niveau du front…

A la différence des expressions faciales que l’on pourrait qualifier de « classiques » et qui peuvent facilement être contrôlées (le visage et les mains sont les parties du corps que l’on contrôle le plus), les microexpressions sont totalement involontaires, universelles et c’est pour cette raison que les mentalistes en sont friands.

Mais le revers de la médaille, c’est que ces microexpressions sont aussi très difficiles à observer du fait de leur brièveté. Je vous invite à faire le test en ligne proposé sur le site de Paul Ekman, qui est l’imminent scientifique à l’origine de cette découverte.

Vous allez voir que détecter les microexpressions, c’est un peu comme attraper le Vif d’or dans un match de Quidditch. Les fans d’Harry Potter comprendront.

Et maintenant cher mentaliste ?

Comme vous l’avez compris, s’intéresser à la communication non-verbale est à la fois un outil essentiel dans la vie de tous les jours et représente également un pilier pour l’observation du mentaliste. Même si les microexpressions sont un sujet en vogue et qu’elles ont toutes les raisons de l’être, il faut savoir que c’est une chose très ardue pour commencer votre observation.

A la place, je vous conseillerai de vous concentrer sur la règle des 3C dont j’ai parlée plus haut et si vous souhaitez aller encore plus loin, je vous invite à continuer avec les 10 commandements du Décodeur.

Vous y trouverez de nombreux conseils pour affuter vos observations.

Cliquez ici pour télécharger le livre « Mentalisme » et découvrir les conseils de 5 autres passionnés du domaine.

10 réponses
  1. JY Potion de vie
    JY Potion de vie dit :

    Tu dis tout haut ce que je pensais tout bas : Laisser tomber avec les micro-expressions !!!

    j’arrête pas de voir des gens chercher des traces de micro-expressions dans une communication sans enjeux !

    Or, les micro expressions n’interviennent que lorsqu’il y a de fortes émotions en jeu 😉

    Répondre
  2. tom74
    tom74 dit :

    les micros expressions sont un outil parmi tant d’autres. Certaines personnes y arrivent mieux que d’autre (j’ai eu 95% au test d’Ekman, sans me la jouer, mais en même temps c’est mon métier que de « lire » les gens).
    Pour les lire, il faut provoquer une émotion, par exemple sous l’effet de la surprise, elles n’en seront que plus visibles !

    Quand on commence à maitriser les M.E, on s’éclate ….

    J’ai beaucoup plus de retenue pour la synergologie … qui va trop loin dans les interprétations …

    J’ai pas encore lu l’article, mais je me presse de le faire …

    Répondre
  3. Majda
    Majda dit :

    On peut voir la pratique du sujet dans la série « lie to me » mais aussi « The mentalist », c’est justement cette dernière qui m’a poussé à m’y intéresser tellement c’est intéressant !

    Répondre
  4. Geoffrey
    Geoffrey dit :

    MNV, 3C… Je veux plus de moyen memotechnique! Je connais ce site depuis 1 jour et je devore le blog!
    Grace a ces moyens je retiens plus d’astuce que ce sur quoi je m’etais interesse avant!
    Et je sais pertinamment que ce blog et l’application des methodes que tu nous partages ne peuvent avoir qu’un impact positif tant dans ma vie quotidienne que dans ma future vie professionnelle (oui car encore 1an d’etude :( ).

    Je te suis reconnaissant du temps que tu passes pour chacun de nous (car oui chacun trouve son propre bonheur ici 😛 )!

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?