Journaliste interviewé

Attention aux mains sous la table

On me pose souvent la question suivante : « Romain, lorsque les gens mettent leurs mains sous la table, qu’est-ce que cela veut dire ? Sont-ils en train de me cacher quelque chose ? Sont-ils en train de me mentir ? Est-ce un signe d’inconfort ?

Autant être clair tout de suite. L’action de mettre les mains sous la table n’a pas grand chose à voir avec le fait de dissimuler la vérité ou une quelconque information. Ce raccourci aurait été trop simpliste (et puis j’aurais sinon déjà terminé l’article avec ces lignes) 😉

La question vaut cependant son pesant d’or si on l’aborde de l’angle opposé. C’est-à-dire :

Quelle est l’image que l’on envoie lorsque l’on garde les mains sous la table ? Est-ce positif ? Est-ce négatif ?

Dans cet article consacré au sujet palpitant des mains sous la table, je vais vous montrer :

  1. pourquoi l’action de cacher ses mains n’est ni un signe de protection ni de dissimulation
  2. pourquoi dans le même temps cette gestuelle est très mal perçue et finalement
  3. une astuce pour repérer le stress chez vos interlocuteurs lorsque leurs mains sont cachées

Quand on est stressé, il arrive fréquemment que l’on se protège certaines parties de notre corps. En l’occurrence, les parties vitales (abdomen, parties génitales, visage). Ce sont d’ailleurs les mains et les bras qui, en cas de stress, viennent protéger ces zones corporelles. Croiser les bras est certainement à cet titre l’exemple le plus parlant. Cependant, on comprend rapidement ici que les mains ne sont pas des zones du corps que l’on protège en priorité en cas de stress. Et le fait de les dissimuler sous la table n’est donc en rien un geste de protection lié au stress.

Cependant, la perception de ce geste est très négative. Quand les mains de votre interlocuteur ne sont pas visibles, ce geste dérange, ce geste perturbe. Il peut mettre mal à l’aise car dans notre cerveau résonne cette petite voix qui dit : « Fais attention, que peut bien cacher cette personne sous la table ? Peut-être quelque chose qui pourrait te faire mal ! ». D’où ce sentiment désagréable.

C’est ici le cerveau limbique qui intervient, celui responsable de nos comportements de survie. Au fur et à mesure de l’évolution humaine, il a appris la chose suivante : si un danger émane de quelqu’un, il viendra forcément de ses mains (pierres, armes, etc…). Le stress est une résultante de ce comportement de survie ce qui explique notre méfiance instinctive pour les mains cachées. Et vous conviendrez qu’une menace viendrait difficilement du torse d’une personne (sauf si vous êtes amateur de pogos et de concert de hard-métal mais là n’est pas le sujet de cet article). 😉

De plus, lorsque les mains sont moins expressives ou hors de vue, cela porte atteinte à la qualité du message transmis. Tout  comme les expressions faciales, le mouvement des mains et des doigts confèrent un grand nombre d’informations et de subtilités dans le message transmis. Sans elles, une grande partie du message est perdue. La langue des signes est à titre le parfait exemple !

Si j’ai donc un conseil à donner à ceux et celles qui ont l’habitude de cacher leurs mains sous la table, c’est d’arrêter tout de suite et de les garder visibles. 😉

Les mains sous la table peuvent aussi dissiper le stress

Quand je vous disais tout à l’heure qu’avoir les mains sous la table n’est pas un signe de stress, je vous ai (un peu) menti. 8) Comme toute règle, les mains sous la table connaissent, elles-aussi, leur exception. Laissez-moi détailler cela.

En état de stress, on a tendance à utiliser ce que l’on appelle des gestes tranquillisants. Ce sont des gestes qui consistent notamment à se masser certaines parties du corps pour diminuer la tension corporelle liée au stress. En cas de stress, la moiteur des mains peut impliquer cet effet : celui d’essuyer la paume des mains sur le dessus des jambes ou tout simplement le fait de se masser les jambes. Ce gestes tranquillisant relaxe, diminue le stress. Se masser les jambes fait donc suite à une situation vécue comme stressante.

Une astuce donc pour savoir si la personne en face de vous, mains sous la table, est stressée, c’est d’observer si apparaît un léger mouvement des épaules, de balancement répété au niveau des bras qui traduirait le fait que les mains viennent masser le dessus des jambes.

En bref,

Les mains sous la table n’ont pas de signification particulière. En tout cas pas celle que l’on souhaite lui conférer, celle de « dissimuler une information ». Cependant, c’est un geste que je déconseille fortement de faire car, comme on l’a vu, il n’y a vraiment rien de réjouissant pour votre interlocuteur à travers ce geste. Ce dernier aura une impression négative et ne recevra pas toute la finesse de votre message. Si pour finir, vous voulez savoir si votre interlocuteur est stressé, observez le mouvement de ses épaules car il se pourrait qu’il mette les mains sous la table pour se masser les jambes.

Romain, les mains sur le clavier 😉

10 réponses
  1. clément
    clément dit :

    Je n’avais jamais pensé que ce geste pouvait être mal perçu. Heureusement que je ne l’utilise pas.

    En ce qui me concerne, si je n’ai rien pour occuper mes main, je les garde croisés devant moi, coude sur la table, penché en avant vers mon interlocuteur.

    Ca démontre aussi que je lui accorde mon attention et mon intérêt

    Clément

    Répondre
    • clément
      clément dit :

      c’est exact, la table devient bien un obstacle. Dans certains cas, comme par exemple quand il faut expliquer quelque chose à quelqu’un ou travailler avec quelqu’un, il faut éviter de mettre une table entre toi et la personne.

      Ca crée une distance. Le mieux est de se mettre cote à cote, ou alors à coté de l’autre à un coin de la table.

      Répondre
  2. Virginie
    Virginie dit :

    Salut Romain,

    J’ai une autre proposition d’explication : pour garder les mains au chaud ! Dans un environnement froid, ce sont les extrémités qui sont les premières frappées. Pour lutter contre le refroidissement, le premier réflexe est de les rapprocher du centre du corps (bras croisés sur le ventre, mains sur les cuisses, …).

    En grande frileuse qui travaille dans un bureau glacial, je passe tout l’hiver avec les mains sous la table. Je n’avais jamais pris conscience que cela pouvait être interprété comme une menace par mes interlocuteurs.

    Il va falloir que je trouve une autre solution…

    En tout cas, merci pour cet excellent article !

    Répondre
  3. Morgane
    Morgane dit :

    Bonsoir Romain !

    Un peu hors sujet, mais cela fait plusieurs jours que je parcours ton site (J’adore !!) et aujourd’hui, j’ai pu déceller mon premier mensonge ! Et par rapport à la BaseLine. Plusieurs petites question banales pour se situer, et ensuite on commence les choses serieuses. J’ai pu voir que la personne concernée s’agitait, Et me disait fermement non tout en remuant l’épaule (Signe qui n’apparaissait pas dans la Baseline ) ainsi qu’un léger sourir à chaque fois que je posais la question… et effectivement, elle me mentait bien ! Pas un gros mensonge mais quand même ! Alors j’espère avoir fait du bon travail ! 😀

    Morgane

    Répondre
  4. Marina
    Marina dit :

    C’est drôle car j’ai remarqué depuis quelques années que lors d’un entretien d’embauche je ne pouvais m’empêcher de mettre mes mains sous la table sur mes cuisses. Effectivement, dans mon cas ça devait être un geste rassurant pour diminuer le stress.

    Merci de m’avoir éclairé! 😉

    Marina

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Pas spécialement grand chose. Il existe certains gestes qui hors de leur contexte parlent d’eux mêmes. Celui que tu décris n’a pas de signification particulière et il serait intéressant de savoir si tu aurais remarqué autre chose pour complèter l’analyse.

      Romain

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?