des jeunes habillés en tecktonik

Le Mirroring, la relation de confiance

Lorsque l’on rencontre quelqu’un pour la première fois, nous contrôlons inconsciemment si cette personne a une attitude positive ou négative envers nous, et ce comme les animaux : dans un instinct de survie. On le fait en balayant du regard le corps de l’autre personne afin de voir si elle bouge de la même façon que nous : c’est ce que l’on appelle le Mirroring.

Pour rentrer en connexion, créer du lien, on reflète les mouvements de l’autre. En général, le Mirroring est inconscient.

Le Mirroring : lorsque deux personnes adoptent les mêmes mouvements, ils sont en connexion

L’un des mouvements le plus connu à ce sujet est le bâillement. On n’a beau essayer de l’éviter, lorsqu’une autre personne baille, il est difficile de le contrôler. Une personne baille et tout le monde aux alentours s’y met. Le bâillement est tellement puissant que le simple fait de voir une bouche ouverte au loin (ou d’écrire ce mot dans mon cas 🙂 ) déclenche la réaction en chaîne. On a longtemps cru que le bâillement avait lieu pour oxygéner le corps mais désormais on sait qu’il s’agit d’une forme de Mirroring réalisée afin d’établir une relation de confiance. Tout comme le font les singes et les chimpanzés.

D’une manière non-verbale, le Mirroring dit : « Regarde-moi, je suis comme toi. Je ressens la même chose et on partage les mêmes attitudes. » Pas étonnant que les groupes d’individus partageant les mêmes idées adoptent un Mirroring que ce soit dans les gestes, le langage mais également dans la tenue vestimentaire. Il s’agit pour entrer dans un groupe d’adopter tous ces codes.

Le Mirroring met les autres à l’aise. Lorsqu’une relation de confiance est profondément ancrée, des vidéos au ralenti montrent que le Mirroring s’étend aux clignements des paupières, aux mouvements des narines et à la dilatation des pupilles. Il est à noter que ces microgestes, dont nous parlerons bientôt sur le Décodeur du Non-Verbal, ne peuvent être imiter de façon consciente.

La prochaine fois que vous vous asseyez à une terrasse (où à l’intérieur d’un restaurant car aujourd’hui on frôle les 0°C), essayez de regarder les gens autour de vous. S’ils adoptent le même langage corporel, c’est que ces personnes se connaissent bien et il ne sera pas étonnant d’entendre des rires à la table. Si à l’inverse, il s’agit d’un premier rendez-vous, les mouvements risquent d’être disparates et finalement s’harmoniser si la conversation se passe bien.

4 réponses
  1. Pimnet
    Pimnet dit :

    Je suis en train de parcourir ton site de A à Z et en profite donc de ce commentaire pour te remercier de partager toutes ces infos!
    Je sais pas si tu connais « Blink » de Malcolm Gladwell, en tout cas ce livre est très intéressant. Il porte sur le pouvoir des premières impressions et décortique notamment comment la première rencontre détermine la suite de la relation.
    Si le sujet t’intéresse je te recommande vivement de le lire!

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?