Marlène Harnois en combat

Marlène Harnois, un langage du corps sans faille ?

Image de prévisualisation YouTube

Cliquez sur le bouton « Play » pour démarrer la vidéo.
La vidéo originale se trouve ici

Transcription texte

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle analyse non-verbale du Décodeur du Non-Verbal.

Cela me fait plaisir de vous retrouver aujourd’hui pour décoder une vidéo très passionnante que m’a transmise Inprasith, un fan de la page FB. Inprasith, j’espère que tu ne m’en voudras pas si j’ai pu écorcher ton prénom.

Il s’agit d’une interview qui met en scène Marlène Harnois, qui a été médaillée de bronze aux derniers jeux olympiques de Londres dans la discipline du Taekwondo. Et que livre Marlène Harnois dans cette interview ? Pourquoi décoder cette vidéo va être intéressant d’un point de vue non-verbal ? Tout simplement parce que la sportive nous raconte avoir reçu de mauvais traitements à la fois psychologiques et physiques de la part de son entraineur dans un contexte actuel où la médaillée de bronze s’est faite exclure de l’équipe de France.

Je vais donc à partir de cette vidéo vous proposer un nouvel éclairage si je puis dire de cette affaire en essayant, à partir de l’observation de la gestuelle de tirer d’autres éléments d’analyse que ceux prononcés verbalement par l’athlète.

J’ai d’ailleurs mis un lien en dessous de cette analyse vidéo pour que, si dans un premier temps, vous souhaitez regarder l’extrait original vous puissiez le faire et faire votre analyse de votre côté. En ce qui me concerne j’attaque directement sur le décodage.

Analyse du langage du corps

Alors n’étant pas un spécialiste de ce sport et ne connaissant pas non plus Marlène Harnois, j’ai tout d’abord essayé de construire une ligne de référence ou Baseline de la sportive afin de connaître la façon dont elle réagit ou se comporte dans les interviews en temps normal. Alors cette étape de construction de la baseline est primordiale afin d’éviter des interprétations trop rapides.

Dans ce travail préliminaire, j’ai réussi à trouver quelques vidéos et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est à l’aise dans ses interviews, avec une quasi absence de gestuelle liée au stress. Par exemple, les gestes tranquillisants, ces auto-contacts, le fait de se masser, se frotter qui permettent de se rassurer en cas de stress ne font par exemple pas partie de son répertoire.

Ce travail a été  important parce que dans la vidéo qui suit et où Marlène Harnois s’exprime sur l’affaire, ces gestes tranquillisants ne sont pas présents non plus. Ce qui montre une attitude relativement sereine vis à vis du sujet.

Il est vrai que dans les analyses non-verbales, je vous habitue à repérer certains gestes spécifiques mais il est tout aussi important dans certains cas de repérer une gestuelle à laquelle l’on pourrait s’attendre et qui est absente.

Bon trêve de bavardage. Je pense que vous avez saisi le contexte et démarrons maintenant l’ analyse non-verbale. L’interview est relativement courte
puisqu’elle dure à peine une minute je vais donc prendre les éléments à la volée.

Comme je le disais, elle reste relativement à l’aise malgré le sujet délicat sur lequel elle s’exprime.

Que voit-on d’ores et déjà ici ? Marlène Harnois a une attitude relativement ouverte. Elle ne vient mettre aucune barrière entre sa partie abdominale et son interlocuteur. Vous voyez ici, l’accès est libre. Les bras écartés coudes posés sur les accoudoires. C’est une position que j’ai déjà
pu observer chez elle dans d’autres interviews et qui représente à la fois  un certain bien-être mais également une certaine autorité de part la prise d’espace dans le fauteuil. Il convient également de noter la direction des paumes de mains orientée vers le ciel. C’est une gestuelle dite de soumission mais aussi qui dénote l’ouverture. Tous ces éléments combinés montre l’ouverture de la sportive à parler du sujet.

On notera tout de même une certaine tension notamment dans sa tirade relative aux harcèlements moraux et aux violences physiques de la part de
son entraineur. Dans ce passage, elle vient illustrer ces propos de la main droite mais de manière très discrète ce qui ne sera pas le cas ensuite par exemple où elle va nous parler de son lien étroit avec le Taekwondo. Son haut du corps reste figé.

Je vous repasser rapidement ce passage où elle parle des harcèlement des harcèlements pour que vous puissiez observer ce que je viens de vous dire.

Prêtez également attention aux sourcils qui ont tendance à se lever. Baisser les sourcils a une connotation plutôt négative comme dans le cas de la colère. Relever les sourcils est plutôt un signe de soumission. Ce haussement de sourcils permet d’attirer l’attention des son interlocuteur sur le visage. Elle montre qu’elle n’est pas menaçante et c’est un élément non-verbal que l’on retrouver dans quasiment dans toute les cultures sauf… tenez voici une anecdote, au Japon où pour la culture japonaise lever les sourcils de cette manière est considéré comme impoli ou avec une connotation sexuelle.

Pour conclure sur ce passage, avec les sourcils qui se lèvent régulièrement, les paumes des mains orientées vers le haut, l’ouverture du corps, on a un cluster de soumission, qui montre qu’elle n’as pas grand chose à se reprocher.

Et puis comme je sens qu’on va me poser la question, je vais revenir aussi sur son regard lorsqu’elle parle des harcèlements moraux et physiques. Vous remarquez qu’elle ne fixe que très peu son interlocuteur. Alors on croit à tord que lorsqu’une personne ment, elle a tendance à regarder ailleurs, en tout cas pas son interlocuteur. Or ceci est faux, des études ont montrés le contraire, que les personnes qui mentent ont plus tendance à chercher l’approbation de leur interlocuteur et cherchent à savoir en regardant de manière plus attentive leur interlocuteur si leur mensonge est gobé.

Voici donc encore un indice qui ne penche pas pour la théorie du mensonge de la sportive même si une certaine tension est perceptible dans son corps. Cependant le sujet n’est pas non celui de parler de le pluie et du beau temps et je pense que cette tension est tout à fait normale.

Maintenant partir du moment où elle parle de son sport et ses rêves, ses mains vont venir illustrer ses propos de manière plus prononcée et la tension à la fois sur le visage et dans le corps diminuent. Son visage s’illumine avec l’émotion de joie qui apparaît à de maintes reprises.

Tous ces gestes illustrateurs des mains que je vais entourer en jaune par la suite viennent appuyer, illustrer le discours comment par exemple les points serrés lorsqu’elle dit « s’être battu pour les jeux olympiques ». Lorsqu’elle parle d’elle, elle recentre la direction de ses mains vers elle.

On a une réelle cohérence entre le verbal et le non-verbal. Je vous laisse découvrir ces gestes maintenant.

Petite parenthèse ici avec les mouvements des épaules qui encore une fois montre une attitude de soumission et qui montre que pour vivre ses rêves elle n’avait pas vraiment le choix que d’ « accepter » ce qui se passait à l’entrainement et les conditions de travail nécessaire pour gagner une médaille aux jeux olympiques.

Je vais rapidement faire un arrêt sur image pour vous montrer une microexpression de dégout. Voilà c’est ici : vous la voyez ? Hop voilà. Une microexpression toujours en cohérence avec le discours où elle exprime ici non verbalement le dégoût qu’elle aurait ressenti pour elle-même si elle avait abandonnée et baisser les bras.

Maintenant elle reparle du Taekwondo et ce sport lui donne le sourire. Quand elle en parle, c’est la joie qui s’exprime et que vous pouvez observer sur son visage. Ce sport provoque donc chez elle des émotions positives.

Toujours centrée sur elle. Mais ici elle fige de nouveau ses mains, notamment par le fait qu’elle entrecroise les doigts de cette facon à l’idée que le Taekwondo ne fasse plus partie de sa vie.

Conclusion Non-verbale

On arrive à la fin de l’interview. Comme vous avez pu le constater, je n’ai observé que très peu d’éléments relatifs au stress. Ils apparaissent surtout lorsqu’elle mentionne le fait qu’elle perd l’un des grands éléments de sa vie. A savoir le Taekwondo. La communication non-verbale de Marlène Harnois est en cohérence sur quasi toute la ligne avec ses propos. Par exemple, si elle avait menti sur les violences morales ou physiques, on aurait vu apparaître beaucoup plus de gestes liés au stress, le stress de se faire prendre. Hors ces derniers sont quasiment absents ce qui de mon côté illustre une réelle authenticité.

Voilà pour cette analyse.

Maintenant c’est à vous de jouer, réagissez à cette analyse dans les commentaires, posez moi vos questions, j’y répondrais avec plaisir.

15 réponses
  1. terror
    terror dit :

    bonjour romain, merci pour ton analyse, ce qui ma mis en erreur, ses épaules, je les vois pas droite,c’est du sans doute à son assise à bientôt

    Répondre
  2. Eder jean
    Eder jean dit :

    Salut Romain , je suis un peu confus dans le regard de cette sportive
    parce qu’elle regardait vers sa droite donc ma gauche en parlant et j’ai appris dans ton guide que que c’est une preuve qu’elle ment, ca prouve que l’hemisphere gauche de son cerveau est en action or ce dernier est associé à la création, l’analyse et l’imaginaire comme vous l’aviez dis dans « le guide de detection des mensonges » si je ne me trompe pas

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Bonjour Jean,

      Le regard est une question que je vais devoir retraiter de long en large et en travers sur le blog puisque depuis la parution de mon guide, de nouveaux développements dans la recherche mettent en cause ce principe de la PNL. A l’heure actuelle, c’est un élément que je ne préfère plus incorporer dans mes analyses. Je vais remettre à jour le guide en ce sens et par la même occasion publier un nouveau billet sur les dernières recherches sur ce sujets.

      Merci en tout cas pour cette remarque judicieuse

      Romain

      Répondre
  3. Allan
    Allan dit :

    Au départ, que tu avais posté la vidéo sur facebook, je pensais qu’elle mentait car il y n’y pas de tristesse ou de souffrance quand elle parle de son mauvais traitement. Et ensuite, je me suis dis qu’elle était championne de taekwondo, et que dans les arts martiaux, la force mentale est aussi importante, voir plus que la force physique. Et que c’est sûrement pour cette raison que des signes comme dit plus hauts n’apparaissent pas. En prenant cet élément en compte, ça concorde parfaitement avec ton analyse. En tout cas, je trouve que c’est une bonne idée ces tests sur le non-verbal. Merci pour tout. 😀

    Répondre
  4. Andrei
    Andrei dit :

    Bonjour Romain,

    Avant de regarder ton vidéo, j’ai regardé l’original et j’ai vu tout les gestes que tu avais expliqué, sauf la micro expression du dégoût. J’ai un petit souci avec ces micro expressions, j’ai un peu du mal à les observer. Tu aurais pas des exercices pour mieux s’entraîner?

    Répondre
  5. Romane
    Romane dit :

    J’ai remarque qu’elle parlait à l’interview de la même façon que l’ on dirait ses problèmes à un psy, de façon tout à fait honnête.
    Donc, je pense qu’elle n’exagère rien et qu’elle exprimé vraiment ce qu’elle ressent.
    Merci pour cette vidéo , c’est un excellent entraînement. :)

    Répondre
  6. jason
    jason dit :

    Romain, est ce que tu donnes de l’importance au fait qu’elle mette ses cheveux, longs, du coté gauche, plutot que du cote droit ou en arriere?
    merci

    Christian

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Je ne suis pas fan de la dominance hémisphérique en lien avec la gestuelle (à savoir le côté gauche ou le côté droit qui pourrait diffèrer dans l’interprétation) car je n’ai pas trouvé de documentations étayées scientifiquement qui prouvent quoi que ce soit. Pour répondre donc à ta question Christian, je ne prend pas en compte le côté de ses cheveux 😉

      Répondre
      • Félix
        Félix dit :

        Bonjour Romain,

        Tu devrais aller faire un tour de temps en temps sur ce site:

        synergologie.org

        De plus chercher sur le moteur de recherche de ton choix la différence entre hémisphère gauche et hémisphère droit du cerveau. Tu trouveras des pistes de réflexion. J’en suis persuadé!

        Bonne continuation et encore bravo pour ce site.

        Répondre
  7. Félix
    Félix dit :

    Bonjour à toi,

    Tout d’abord, bravo pour t’être mis en avant sur cette vidéo. Je trouve que cela donne un toute autre dynamique à la vidéo :)

    Quand à moi, je reste dans mon introduction habituelle puisque je décode toujours les vidéos grâce aux règles de lecture de la synergologie.

    La première image est assez annonceuse de la suite puisque l’on peut voir ce que l’on appelle une lèvre de chien, elle monte, et nous informe d’une forme d’agressivité liée à l’autre. Je ne pense pas qu’elle soit liée au journaliste qui l’interroge. Elle est dans une gestuelle d’ouverture, su les mêmes items que tu as pu observé.J’ajoute un petit item, les pouces, symbole de positivité, sont eux aussi orientés vers le ciel.

    Pendant cette petite séquence, le muscle peaucier se retire laissant apparaître les incisives inférieures. Ce geste se traduit par une certaine appréhension, un petit signe de peur. Mais quoi de plus normal, puisque son récit lui fait se remémorer ce qu’elle a endurée. Ces paroles résonnent dans sa tête et chaque mot possède un poids émotionnel. Par ailleurs son oeil droit s’est légèrement fermé. Un léger stress.

    J’aimerais porter ton attention sur un geste effectué à 4:11,lorsqu’elle dit : « soit j’accepte, soit je dégage ». Que font ses mains ? Garde cela en tête pour de futures vidéos. ;D

    Je place un léger bémol, lorsque tu parle de soumission. Le lever de sourcil est une réaction de reconnaissance de l’autre. Lorsque tu rencontre qqun que tu connais dans la rue, tes sourcils s’élèvent. Ce n’est pas un geste de soumission. Je me permet cette aparté à la vidéo car le langage corporel n’est pas à prendre à la légère ta démarche est très bonne mais je pense que prévenir les personnes qui lisent ton blogue que le lever de sourcil est un geste de soumission est une erreur. Nous pourrions discuter de la validité de mon propos, mais ce n’est pas l’intérêt de ma démarche. Je continu donc avec la vidéo :)

    L’étude que tu mentionne est tout à fait vraie, puisque nous l’utilisons également ern synergologie. Par ailleurs en fin de formation, nous pouvons décoder le mensonge sans le son.

    :Je viens apporter un léger ajout, à 7:50 elle sort sa langue de la bouche, elle part au centre. C’est ce que nous appelons une ROBLO, une langue de délectation.

    Je n’observe aucun réaction de dégout, au contraire ses lèvres remontent, signe d’émotion positive. Le mouvement d’épaules bilatéral n’est pas un signe de soumission.

    Les sourires sont pour le moins sincères, et je pense que tu as également vu ce léger non de la tête, lorsqu’elle dit: « le taekwondo, c’est pas un hobbies, c’est le sens que je donne à ma vie. »
    En effet ce n’est pas un loisir ! 😀

    Je suis assez impressionné par la manière dont tu va chercher l’interprétation de tes items. Ou vas tu chercher de telles hypothèses ? :) Je fais référence au « couteaux retournés » dont tu parle, ces mains qui se rejoignent doigts pointés vers elle.

    Voilà tout,

    J’apporte une dernière précision, nous parlons de langage coverbale, quand les mots sont mis en opposition aux gestes :)

    Bonne continuation

    Répondre
  8. Aimée
    Aimée dit :

    Bonjour

    Tout d’abord je précise que je n’ai aucun lien avec l’athlète que vous prétendez pousser dans ses retranchements par le langage verbal.
    Pour ce qui me concerne, je trouve cette analyse très scabreuse.

    Qu’est-ce qui vous donne le droit d’inviter les internautes à traquer une supposée malhonnêteté dans le discours de cette jeune femme ?
    Vous comprenez, je suppose, que vous semez ainsi le soupçon sur elle, et que ce soupçon reste inscrit. Qu-est-ce qui vous y autorise ?
    D’autant plus que vous n’aboutissez strictement à rien selon votre ligne de lecture, déjà étonnamment souple lorsqu’il s’agit de faire dire des choses à des gestes qui ne le disent pas.

    Par exemple, le geste d’ouverture des mains est, dans de multiples civilisations, un geste d’apaisement, qui vise d’abord à montrer qu’on n’est pas armé, qu’on ne cache rien derrière son dos. Ne pas être sournois ou armé ne veut pas dire qu’on est soumis, simplement qu’on vient en paix. Confondre soumission et paix, c’est déjà être en guerre.

    Et de fait, vous ne trouvez rien qui infirme son discours, rien qui dise qu’elle ment.
    Mais combien de personnes iront jusqu’au bout de votre vidéo ?
    Combien en resteront aux 2 titres, qui tous deux laissent planer le doute ?

    Je trouve ça (pour dire les choses avec modération) extrêmement maladroit.

    Pourquoi choisissez-vous une personne manifestement sincère dans ses propos (vous le reconnaissez vous-même) pour faire vos « analyses » sur le mensonge, plutôt que des menteurs notoires et reconnus, comme par exemple les cyclistes Richard Virenque ou Lance Armstrong, qui ont d’abord nié, puis reconnu s’être dopés, ou encore notre ex-ministre Jérôme Cahuzac (idem) ?

    L’exercice serait tout de même
    1 – plus intéressant
    2 – plus probant
    3 – plus honnête

    Cordialement

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?