ADN

Innés, génétiques ou culturellement appris ?

C’est la grande question que l’on peut se poser lorsque l’on constate que 95% des gestes, indépendamment de notre culture, sont identiques et révèlent les mêmes émotions.

Lorsque vous croisez vos bras autour de la poitrine, le bras gauche est-il au-dessus du bras droit ou inversement ? A moins de le faire, vous êtes incapables de le dire. Faites-le maintenant et changer rapidement la position des bras. Une position est plus confortable alors que l’autre semble totalement inappropriée. Ce constat suggère que ce geste est de nature génétique et ne peut être changé.

70% des gens croisent leurs bras avec le gauche sur le droit

Des nombreuses recherches ont été effectuées pour découvrir si la communication non-verbale est innée, apprise ou transférée génétiquement. Dans ce domaine, des réponses partielles ont pu être apportées par l’observation de personnes nées aveugles (et qui ne pouvaient avoir appris les signaux non-verbaux à travers le canal visuel), en observant le langage corporel de différentes cultures de par le monde, et en étudiant le comportement de nos ancêtres anthropologiques les primates.

Les conclusions de ces recherches montrent que les gestes peuvent être classés dans chacune de ces catégories. Par exemple, la plupart des nouveau-nés primates naissent avec la capacité de téter, ce qui montre que ce geste est soit d’ordre génétique soit inné. Le scientifique allemand Eibl-Eibesfeldt a remarqué que les expressions du sourire chez les enfants nés sourds et aveugles apparaissent indépendamment de l’apprentissage et du mimétisme ce qui indique que ce geste doit être inné.

Ekman, Friesen et Sorenson ont étayé certaines opinions de Darwin au sujet des gestes innés en étudiant les expressions faciales de cinq cultures très différentes. Ils ont découvert que chaque culture utilise les mêmes expressions faciales de base pour montrer leurs émotions, ce qui a les conduit à la conclusion que ces gestes doivent également être innés.

Les différences culturelles sont multiples mais les signaux basiques du langage corporel sont les mêmes partout sur le globe.

Il existe toujours des débats sur l’origine des gestes à savoir s’ils sont appris culturellement et deviennent des habitudes ou s’ils sont d’ordre génétique. Par exemple, les hommes enfilent généralement leur veste en commençant par le bras droit, les femmes par le bras gauche. Cela montre, qu’indépendant de l’origine des gestes, les différences entre genre jouent aussi un rôle. Cette remarque sur la veste montre que les hommes utilisent leur hémisphère gauche du cerveau pour l’action alors que les femmes utilisent leur hémisphère droit. De la même manière, si un homme passe à côté d’une femme dans une rue bondée, il se tournera généralement vers elle lorsqu’il la dépasse. Inversement, elle tournera instinctivement son corps de l’autre côté pour protéger sa poitrine. La question suivante se soulève donc, est-ce que cette réaction est innée chez la femme ou l’a t’elle apprise en regardant inconsciemment les autres femmes ?

5 réponses
  1. Kevin Imbrechts
    Kevin Imbrechts dit :

    Et bien ma copine et moi sommes dans les 30% qui mettons le bras droit au-dessus du bras gauche. On n’arrive pas à faire le contraire. Mais, est-ce que ça signifie quelque chose de spécial?

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Peut-être qu’un tour du côté de la synergologie pourrait être judicieux. Cette approche du langage non-verbal différencie très souvent les deux côtés du corps afin d’interpréter les gestes. En tout cas, j’imagine que la position inverse (bras gauche sur droit) doit vous être inconfortable ou peu envisageable. 🙂

      Répondre
      • Kevin Imbrechts
        Kevin Imbrechts dit :

        Oui, j’ai regardé tous les mouvements sur le site synergologie.org mais je ne me souviens pas qu’ils parlent de ça.
        En effet, je n’arrive pas à mettre le bras gauche sur le droit, j’ai beau essayé, je n’y arrive vraiment pas, c’est pire qu’un casse-tête chinois ! 🙂

        Répondre
  2. Oeildelynx
    Oeildelynx dit :

    Des « parents bras droits dominants » donneront-ils forcément naissance à un « enfant bras droit dominant » ? Qui a réussi à constater que le croisement des bras étaient génétiques ?

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?