expressions du visage

Les expressions du visage – comment les comprendre ?

Dans cet article, je vous propose de découvrir les différentes manières de décoder les expressions faciales de vos interlocuteurs.

Comprendre ces expressions du visage est un élément essentiel dans votre arsenal d’Apprenti Décodeur. Et à mon avis d’ailleurs, plus que tout autre élément non-verbal.

Pourquoi ?

Parce qu’elles offrent notamment un grand nombre d’informations sur les émotions et l’humeur qui parcourent à chaque instant vos interlocuteurs.

Mais revers de la médaille, même si leur décodage offre de précieux éléments, les interpréter avec finesse relève parfois du challenge.

Mais soyez rassuré.

Après avoir lu cet article, vous saurez exactement où regarder, quoi regarder et surtout comment interpréter ce qui se passe sur le visage de vos interlocuteurs.

expressions du visage

1er mode de communication – le visage

Dès notre plus jeune âge, notre premier moyen de communication aura été notre visage – Le dégoût pour montrer que la purée de carotte n’est pas à notre goût – Un sourire pour faire savoir que l’on est content de voir nos parents. On était en mesure à l’inverse de repérer aussi la colère de papa quand on faisait tomber la cuillère par terre.

Bref, vous voyez où je veux en venir.

Dès notre plus jeune âge, on apprend à utiliser nos expressions faciales pour nous exprimer mais aussi à lire et à interpréter les signaux non-verbaux de nos congénères.

Dans tous les cas, on est programmé pour être attentif à ce qui se passe au niveau du visage.

Décoder le visage est un véritable challenge pour 2 raisons

La complexité des expressions du visage

On pourrait croire (à tort) qu’il est facile de comprendre les expressions faciales. Malheureusement, c’est un peu plus compliqué que ça et c’est aussi pour cela que je vous écris cet article.

Même s’il y a derrière les expressions faciales une part d’inné, il est possible d’en exprimer pas loin de 250.000 différentes. Ce sont les chiffres dont parle l’anthropologue américain Ray Birdwhistell.

Repérer l’ensemble de cette diversité au niveau du visage relève du parcours du combattant. On va dans la suite se focaliser sur 7 expressions faciales et universelles.

Le visage est le moins crédible

Qui plus est, le visage est le plus facile à falsifier. C’est ce que j’appelle l’échelle de crédibilité, en communication non-verbale. C’est à dire que vos interlocuteurs savent que leurs émotions peuvent se voir sur leur visage et par conséquent ils peuvent les feindre ou tout au moins afficher ce que l’on appelle une poker face.

Justement au poker, ce décodage des expressions faciales est poussé dans un tel extrême que les joueurs portent des lunettes de soleil pour ne pas laisser transparaître ce qu’ils ressentent.

Les émotions s’expriment sur le visage

Comme je vous le disais en introduction, les expressions faciales sont donc le siège des émotions. Quand on parle de colère, de tristesse, de joie, etc. il n’y a aucune autre partie corporelle qui ne les exprime mieux que le visage.

Le premier à avoir étudié les expressions du visage est Charles Darwin dont les travaux ont été publiés en 1872 dans son ouvrage « L’expression des émotions chez les hommes et les animaux“.

Même si Darwin peut être considéré comme le précurseur dans ce domaine, celui qui a su démocratiser l’étude des émotions est le psychologue américain Paul Ekman.

Si vous n’avez jamais entendu parler de lui, vous avez très certainement entendu parler de la série télévisée Lie To Me dont il a été en 2011 le principal consultant.

En 1972, Paul Ekman a établi une liste de 7 émotions universelles : joie, tristesse, colère, dégoût, peur, tristesse, mépris – pour vous en rappelez (parce que c’est comme les 7 nains, il en manque toujours un), voici un acronyme facile à retenir : JT – CD – PS – M.

En 1990, cette liste des émotions s’est allongée à 16 dont la honte, le soulagement, la culpabilité etc … font partie. Ces émotions ne sont pas universelles mais dans notre culture occidentale, on peut quasiment les considérer comme telles !

Le système de codage des expressions faciales

En anglais on l’appelle le FACS – Facial Action Coding System. Parce que Paul Ekman est avant tout un scientifique, l’une de ses oeuvres de recherches aura été avec son collègue Wallace Friesen de codifier les mouvements des muscles faciaux dans un glossaire qui comportent 46 contractions ou décontractions. Ils ont appelé ces mouvements des unités d’action.

Par exemple, la joie (comme sur l’illustration de cet article) se manifeste par un sourire authentique, c’est-à-dire un sourire au niveau des lèvres ainsi que par les pattes d’oies au niveau des yeux.

C’est l’unité d’action 12 du système FACS qui entre en jeu : l’étirement du coin des lèvres (action du muscle grand zygomatique).
Il y a également une contraction des muscles au niveau des yeux. C’est l’unité d’action 6 avec la remontée des joues (muscle orbiculaire de l’œil) qui fait se dessiner ces petites pattes d’oies à l’extrémité extérieure des yeux.

L’unité d’action (la 6) est involontaire pour la plupart des gens. Elle est réflexe. C’est d’ailleurs ce qui fait la différence entre un sourire social, ou sourire de convenance et un réel sourire authentique dans le cas de la joie.

Les puristes des expressions faciales prendront un malin plaisir à mettre des chiffres et des lettres derrière les expressions faciales.

De mon côté, je ne trouve pas ça très utile dans le sens où j’essaie que mes enseignements visent essentiellement à ce que vous puissiez les pratiquer dans la vie de tous les jours.

Mais si vous êtes intéressé par le code FACS, je vous invite simplement à faire une recherche sur le site pour plus d’informations

Les microexpressions : des expressions faciales bien rapides

Lorsque l’on parle d’expressions faciales et d’émotions on ne peut pas passer à côté des microexpressions. Mais que sont ces fameuses microexpressions ?

Ce sont fondamentalement de rapides flashs d’émotions que vos interlocuteurs tentent de dissimuler ou qui apparaissent lorsque les enjeux d’une discussion sont importants. C’est à dire lorsque la personne en face de vous a beaucoup à gagner ou beaucoup à perdre.

Donc même si elle fait une poker face elle pourrait laisser transparaitre une microexpression.

Ce sont donc, quand vous les repérez des indices de vérité.

Les microexpressions apparaissent souvent dans une situation où l’on souhaite cacher une émotion.

C’est à dire que votre interlocuteur va laisser filtrer une expression faciale très rapide et difficile à observer à l’œil nu.

Et généralement, ces flashs ne durent qu’entre 1/5 et 1/25 de secondes et bien entendu il va s’agir pour vous de repérer la microexpressions parmi les 7 émotions universelles que vous venez d’apprendre.

A ce titre, j’ai développé un logiciel d’entrainement à la reconnaissance des microexpressions – cliquez sur le lien ci-dessous pour faire le test :

>> Cliquez ici pour tester votre aptitude à détecter les microexpressions <<

J’aurais pensé en avoir fini ici avec les expressions du visage. Si ce n’était sans oublier cette petite parenthèse que je suis obligé de faire.

Visage et gestes tranquillisants

Parce qu’au delà des expressions faciales, le visage est également le siège de nombreux gestes tranquillisants. Vous savez, ces gestes qui visent à se frotter, à se gratter le visage.

On associe souvent ces gestes tranquillisants aux gestes du mensonge mais ce n’est pas tout à fait vrai.

Ils illustrent simplement le fait que la personne doit calmer une tension nerveuse dans son corps, un stress en l’occurrence.

Donc quand vous vous amuserez à comprendre et à observer les expressions faciales de votre interlocuteurs, ne soyez pas étonné s’ils commencent à se toucher le visage. Cela arrive plus souvent qu’on ne pourrait l’imaginer.

Pour aller plus loin, vous pouvez regarder cette vidéo de la série 1jour1geste.

Image de prévisualisation YouTube

Les expressions faciales en résumé

Vous venez de lire un très bon aperçu de tout ce qu’il est possible de décoder sur le visage de vos interlocuteurs.

A un stade élémentaire, je vous recommande vivement de vous familiariser avec les 7 émotions universelles. C’est la base de la base.

A partir de là, vous pourrez commencer à surfer avec les microexpressions qui, je le rappelle, ne sont ni plus ni mois que les mêmes expressions faciales avec un zeste de rapidité en plus.

Enfin le visage, quand il ne s’exprime pas à travers une émotion, est une zone propice à l’observation des gestes tranquillisants.

Question

Sans relire le texte de l’article, quelles sont les 7 émotions universelles ?

Dans la continuité de cet article, découvrez :
4 réponses
  1. David
    David says:

    Qu’en est-il des gestes manipulateurs ?
    PS : Joie – Tristesse – Peur – Dégoût – Colère – Mépris – Surprise
    PSS : il y a une faute dans l’article, il est marqué deux fois « tristesse » :)

    Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Envie de vous exprimer ?