Un simple coup d’œil à la posture de votre interlocuteur, c’est à dire à la façon dont se comporte son buste, est un élément non-verbal intéressant et simple à décrypter. Je vais vous proposer de suivre 2 axes pour le faire.

Le premier axe est de prêter attention à la gravité du buste. C’est à dire : a-t-il tendance à s’effondrer ou plutôt à être léger ? Il faut savoir que cette différence simple à observer est très importante. Il existe un lien très étroit entre bien-être et légèreté mais aussi entre inconfort et lourdeur. On parle du lourd fardeau de la vie et de vivre avec le cœur léger. Et bien la posture de vos interlocuteurs reflète parfaitement ces deux expressions.

Ensuite le second axe que vous serez en mesure de décoder est de savoir si votre interlocuteur est en position d’ouverture ou de fermeture. Tout comme une posture lourde, la fermeture du corps (via par exemple les bras croisés) est plutôt synonyme d’inconfort (attention, pas toujours). A l’inverse, l’ouverture du corps aura tendance à exprimer du bien-être ou tout du moins un état neutre.

Inutile de vous expliquer que si vous analysez la posture de votre N+1, et que celui-ci est en position d’inconfort et en posture fermée de surcroît, je vous déconseillerai fortement d’aller négocier une augmentation de salaire mais plutôt d’attendre qu’il soit dans un meilleur état d’esprit 😉

La posture dominante

Torse bombé, épaules dégagées, ouverture du corps. Tout semble indiquer que cette personne a un caractère dominant, tout au moins au moment précis où vous l’observez.

Torse bombé

Torse bombé, épaules dégagées, ouverture du corps

C’est typiquement le genre de posture que vous pouvez observer chez les forces de l’ordre lorsqu’elles sont en service. Imaginez-les avachies, la tête dans les épaules, l’effet d’autorité n’aurait pas du tout le même impact.

Si cela vous tente d’en savoir plus :

J’ai répertorié ci-dessous tous les articles qui ont trait, de près ou de loin, à la posture de vos interlocuteurs. Allez y jeter un coup d’œil pour approfondir ce que vous venez de lire :