decoder-les-gestes-en-direct

Comment décoder les gestes en direct ?

Dans cette nouvelle analyse non-verbale de l’actualité, je vous propose de reproduire un exercice simple que je mets en place avec les élèves de mes formations pour vous entraîner à décoder les gestes EN DIRECT, c’est à dire de pouvoir les décoder au moment même où vous les observez.

Et pour se faire, rien de tel que de s’entraîner à regarder l’arrière plan d’une scène.

Image de prévisualisation YouTube

Cliquez ici pour réduire la transcription texte de la vidéo

Bonjour, c’est Romain le Décodeur du Non-Verbal. Si vous avez suivi l’actualité ces derniers jours, vous n’avez pas pu manquer sur vos écrans ces 3 jeunes américains et ce retraité anglais qui sont devenus de véritables héros après avoir interpellé, vendredi dernier, un suspect armé dans le Thalys.

Alors, je ne vais pas me permettre ici de donner mon avis sur cet événement, ce n’est pas mon rôle, par contre j’ai trouvé un extrait vidéo très intéressant d’un point de vue non-verbal sur cette actualité.

C’est un extrait où ces 4 héros reçoivent de la main de François Hollande, la légion d’honneur.

Et il va me permettre de vous expliquer une leçon importante pour vous aider à améliorer votre observation des gestes et plus particulièrement pour vous aider à les décoder en direct.

Comment s’entraîner à décoder la communication non-verbale ?

Dans cet extrait, vous allez pouvoir observer 3 “couacs non-verbaux“, c’est à dire 3 comportements, 3 attitudes qui, d’un point de vue non-verbal, permettent de lire la scène sous un autre angle.

Et votre mission, en tant qu’Apprenti Décodeur, va être de repérer ces 3 couacs et pour se faire, je vous donne un petit indice, ne regardez pas là où les caméras souhaitent vous emmener.

Ne regardez pas les “personnages principaux“ mais regardez vraiment tout ce qui se passe derrière la scène ou autour des personnages principaux.
Regarder derrière les premières apparences comme cela, c’est une habitude que vous devez développer pour décoder les gestes en direct.

Donc c’est parti, je vous passe l’extrait qui dure une petite minute.

Regardez-le bien jusqu’à bout et cliquez sur le pouce bleu (Youtube) ou sur j’aime (Facebook) si vous pensez avoir repéré au moins un élément, au moins un couac non-verbal parmi les 3 que je vais expliquer ensuite dans l’analyse complète.

C’est à vous de jouer. On se retrouve juste après

Analyse non-verbale – Exercice pour décoder les gestes

Bon, vous avez certainement repéré l’hésitation orale de François Hollande à un moment lorsqu’il prononce le nom d’un des jeunes américains. Mais si je voulais vous parler de ça, ça aurait été trop facile. Ca ne compte parmi les couacs non-verbaux que je voulais que vous décryptiez.

La première chose que vous avez du repérer et qu’il n’est pas évident de voir tout de suite, c’est cette scène. C’est ce petit carton …qui permet à François Hollande de connaître le nom des futurs chevaliers de la légion d’honneur. Ce petit carton apparaît à chaque médaille décernée.

08-24-2015-Thalys-Legion-Honneur-IMAGE-EXTRAIT-1


Et entre nous on est d’accord, cette scène n’a pas forcément une grande importance d’un point de vue non-verbal mais on est ici pour s’entraîner à regarder derrière les apparences, ce qui est une qualité à développer pour décoder les gestes en direct

2ème élément qu’il fallait repérer, c’est cette scène.

François Hollande vient de remettre la seconde médaille mais bon, apparemment, elle fait des plis sur le T-Shirt du deuxième américain.

décoder la communication non-verbale en direct
Ce qui n’échappe pas à l’oeil de son compère qui s’empresse de la remettre.

Là encore, pas de signification particulière, juste de l’entraînement à analyser la scène sous tous les angles.

Décoder le langage du corps en direct

Enfin, j’avance rapidement dans la vidéo pour arriver à cette scène finale où François Hollande invite tout le monde pour la photo et là, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais un moment de malaise se passe pour  le 3ème américain :
Je vous repasse rapidement les quelques secondes à observer.

Il ne sait pas quoi faire. “Je mets le bras, je ne le mets pas ?“ Difficile pour lui de savoir quel comportement adopter dans cette situation.
Et entre nous, ce qui se passe est tout à fait normal.

Ces 4 personnes sont propulsées comme ça et en quelques jours devant les caméras, ce sont les héros du moment et cette proximité avec le Président, les protocoles, ils ne connaissent pas.

Je pense que parmi les 3 américains, celui de gauche est celui qui fait preuve de plus d’intelligence non-verbale.
Celui qui essaie de bien faire.

Il se pose les bonnes questions : – Ai-je le droit de toucher le Président ? – Est-ce que ce n’est pas trop familier ? – Comment je dois me comporter ?

Donc il va dans un premier temps mettre le bras derrière
François Hollande, puis il l’enlève, puis il constate que son compère, beaucoup plus à l’aise avec les codes, n’hésite pas à prendre le Président comme s’il s’agissait de son pote.

Du coup il fait comme lui, il remet la main.

Maintenant, il voit aussi que le retraité anglais n’est
pas dans la boucle. Il veut l’intégrer mais hésite parce qu’au final, il ne le connaît pas.

La proxémie – Champ d’étude du non-verbal

Et si je vous explique tout cela sur ces hésitations du jeune américain, c’est que : ce qui se passe dans  sa tête, c’est le reflet d’un des champs d’étude du non-verbal qui s’appelle la proxémie et elle dit qu’en fonction du degré d’intimité que l’on entretient avec quelqu’un, il y a une bulle, tout autour de notre corps, un espace dans lequel on est prêt à le laisser entrer.

Lorsque la bulle est inexistante, c’est à dire dans le cas du  toucher, de l’accolade, cela veut dire que l’on est proche de cette personne.

Et c’est là toute la contradiction avec cette scène.

La proximité met mal à l’aise le jeune homme de gauche parce que la situation ne correspond pas au code proxémique. Vu le rapport éloigné qu’il a avec le Président, il n’est pas sensé  pouvoir le toucher – il n’est pas sensé se faire toucher, d’où son malaise.

Conclusion non-verbale

Voilà ce que je voulais soulever avec vous dans cette nouvelle analyse non-verbale de l’actualité.

Si vous avez repéré au moins un des trois couacs dans cet extrait vidéo, s’il vous plait, dîtes le moi en cliquant sur j’aime (Facebook) ou le pouce bleu (Youtube), cela me permet de voir si vous avez bien fait l’exercice :)

Maintenant comme vous en avez l’habitude, le but sous-jacent de ces analyses non-verbales, c’est qu’elles vous aident à mieux communiquer et à être plus à l’aise dans vos interactions.

Donc j’espère que vous aurez compris qu’il est important de toujours regarder l’environnement dans une interaction et pas seulement les acteurs principaux si je puis dire.

C’est un des exercices majeurs que je donne à mes  élèves pour que décoder le non-verbal devienne comme un 6ème sens. Que cela devienne naturel, une compétence.

D’ailleurs si vous aimez ces vidéos et que vous souhaitez être prévenu dès qu’une nouvelle sort, abonnez-vous à la chaîne Youtube ou à la page Facebook.

Pour aller plus loin, télécharger le KIT du Décodeur du Non-Verbal

Maintenant dernier message pour les plus téméraires d’entre vous.

J’ai parlé de la proxémie dans cette vidéo – cette bulle autour de nous se divise en 4 zones bien distinctes  en fonction du degré d’intimité que l’on entretient avec nos interlocuteurs.

Pour en savoir plus sur la proxémie, je vous invite à télécharger le KIT du Décodeur du Non-Verbal (dont cette fiche fait partie) en cliquant sur le bandeau en bas de cette vidéo ou sur le lien dans la description.

Voilà c’est tout pour aujourd’hui,
Je vous à très vite pour une prochaine vidéo.  :)

Ressource supplémentaire accompagnant cette vidéo :

Image de prévisualisation YouTube
8 réponses
  1. ceciledohet
    ceciledohet dit :

    il y avait aussi la main que mr hollande pose sur l’épaule du 2eme donc effet de puissance face à lui et ce 2eme repose sa main sur l’épaule du président à la fin: c’est moi qui gère

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Il est vrai que je n’ai pas mentionné tout ça – bien remarqué Cécile, je vais rectifier le tir en en parlant cette semaine sur la page FB.
      facebook.com/decodeurdunonverbal

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?