Plateau d'échers

Décoder le langage des mains et gagner aux échecs

Les mains parlent d’elles-mêmes. D’ailleurs, si vous êtes un joueur d’échecs, lire cet article vous fera certainement remporter un grand nombre de parties. Il existe deux gestes typiques que l’on effectue avec les mains, chacun traduisant un état d’esprit diamétralement opposé. Comme toute communication non-verbale, ces gestes sont inconscients. Alors pourquoi ne pas en tirer parti pour gagner une partie ? 😉

Les mains serrées l’une dans l’autre

A première vue ce geste peut-être interprété comme un signe de confiance puisque les gens qui l’utilisent en général sourient en même temps. Pourtant, ce geste dénote une attitude modérée, d’anxiété ou négative. Il s’agit aussi d’un geste de frustration lorsqu’il est utilisé dans une négociation.

La Reine Elisabeth l’utilise souvent dans ses apparitions publiques

Il y a 3 positions différentes pour ce geste. Celle en face du visage (coudes sur la table), celle où les mains sont posées sur la table ou les cuisses lorsqu’on est assis (photo ci-dessus) et au niveau de l’entrejambe lorsque l’on est debout. Il existe un rapport entre la hauteur des mains et le degré de frustration de la personne. Plus cette dernière a de difficultés à gérer la situation, plus les mains seront en position haute. A l’inverse, plus elles seront en position basse et moins la frustration sera grande. Si vous voulez changez l’état d’esprit négatif de cette personne, une petite astuce consiste à donner quelque chose à tenir à votre interlocuteur : un crayon, une tasse de café. Ses mains vont se délier et, l’état d’esprit étant fortement lié à la position du corps, celle-ci sera déjà moins frustrée.

Joindre ses mains comme pour la prière

Lorsque que quelqu’un joint ses mains et où ses doigts exercent une pression légère les uns sur les autres, il s’agit d’un signe de confiance. Cette personne est sûr d’elle et surtout sûr que ce qu’elle va entreprendre va réussir. Ce geste traduit donc une confiance inébranlable sur ce que pensent ou disent ceux qui l’utilisent. Elles sont sûrs d’avoir la bonne réponse (peut être à tord mais elles en sont du moins convaincues). S’ils vous arrivent de faire des paris amicaux et que vous n’êtes pas complètement sûr de l’issue de ce pari (c’est à dire pas sûr d’avoir la bonne réponse), regardez les mains de votre interlocuteur. S’il adopte la même position que la photo ci-dessous, à votre place, j’y réfléchirais à deux fois avant de parier une bouteille de champagne. 🙂

Notre ami Georges a l’air confiant de lui dans ses propos

Ce geste peut souvent être vu dans les interactions supérieur/subordoné où, vous vous doutez bien, le N+1 adoptera facilement ce geste lorsqu’il donne des consignes à son employé.

Et maintenant en quoi savoir appréhender ces deux gestes peut vous faire gagner aux échecs ?

Imaginez la situation. Vous faites une partie d’échecs et c’est à votre tour de jouer. Vous déplacez votre main pour saisir une pièce et vous laissez votre doigt au-dessus montrant ainsi que vous avez l’intention de jouer cette pièce. Vous regardez votre adversaire et vous voyez qu’il vient de s’assoir confortablement en arrière dans son siège joignant ses mains « en prière » comme expliqué juste au-dessus. Il est fort à parier que votre prochain coup (pas encore joué heureusement) n’est pas la meilleure stratégie et il serait plus judicieux de s’abstenir de le faire. Si par contre vous faites ce même geste au-dessus de la pièce et que sa réaction est de croiser ses doigts ou ses bras, cela veut dire que votre adversaire n’aimera à priori pas votre prochain coup. Conclusion, jouez ce coup ! 🙂

Qui joue aux échecs ? Avez-vous déjà mis en pratique cette technique ? Allez-vous le faire ?

11 réponses
  1. Jo
    Jo dit :

    Merci pour toutes ces infos, la position des mains semble donner une indication sur ce que l’on pense ou plutôt sur notre état d’esprit qui échappe à notre concience, et qui en quelque sorte trahit cet état d’esprit puisque pour celui qui sait le lire ce langage du corps tout est clair.
    Cela parait quand même faire un peu peur, d’être dénudé de la sorte, et heureusement que tout le monde ne sait pas lire ce langage, çà serait vraiment difficile pour certain de cacher leur pensées ou leur état d’esprit.
    Ton blog est interessant Romain, et j’aimerai bien avoir tes commentaires sur des articles htpp://langage-du-corps.123axion.com/mentaliste/ puisque il traite un peu des sujets sur ce langage.
    Mais je vois que tu approndis de beaucoup le sujet, chapeau bas.

    @plus Romain
    Joël

    Répondre
  2. Fajr Breeze
    Fajr Breeze dit :

    Donc, suivant le deuxième point, GWB est un gros menteur en herbe ? 😀 on tout cas, c’est ce que j’ai compris.
    Sinon, c’est que le langage du corps touche toutes les parties, même celles cachées.

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Salut Fajr Breezer 😉
      Sur une photo, c’est difficile de dire si GWB ment ou ne ment pas. Mais concernant ce deuxième point, ce qu’est en train de raconter GWB au moment de la prise photo, il est en convaincu ( même peut être à tord car on croit parfois détenir la vérité et en fait non) 😉

      Répondre
  3. Nehki Cool
    Nehki Cool dit :

    J’ai peur que ce ne soit pas très fiable, surtout si l’adversaire lit aussi ce blog.
    Et puis, pièce touchée, pièce jouée.

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      « Laissez le doigt au-dessus » sans la toucher effectivement. 🙂
      Ma tournure de phrase pourrait laisser à penser que le doigt touche la pièce ce qui serait fâcheux car comme tu le dis, la pièce serait dans ce cas jouée.

      Répondre
  4. Geoffrey
    Geoffrey dit :

    Je jouais aux echecs etant gosse et j’adorais joue avec mon frere..!
    Pourquoi?

    Il est extremement expressif du visage et j’utilisais cette methode pour savoir ce que je devais jouer ou non.

    Maintenant je joue contre l’ordinateur et… je perds beaucoup plus souvent 😆

    Sinon a part ca ton blog est tres interressant et j’en apprends toujours de plus en plus car il est clair et le sujet et tres bien traite je trouve!
    Merci a toi!

    (desole pour les accents absent je suis actuellement sur un clavier qwerty ^^ » )

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Bonjour Geoffrey,

      Les échecs et le poker partagent ce même point commun. Il est beaucoup plus facile d’anticiper le jeu de l’autre en vis-à-vis que derrière son ordinateur.

      Répondre
  5. Oeildelynx
    Oeildelynx dit :

    On peut en effet attraper ses jetons voire même carrément faire un mouvement de mise sans lâcher ses jetons, les plus expressifs peuvent se tirer une balle dans le pied instantanément. Mais aux échecs, je n’avais pas pensé à utiliser la même technique. A suivre 😉

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?