Craig James Baxter

[Interview] Craig James Baxter, spécialiste du non-verbal au Royaume-Uni

Craig James Baxter est une personne qui m’inspire beaucoup. Travaillant dans un établissement de santé, il est devenu autodidacte dans sa compréhension du langage du corps et celle-ci l’aide quotidiennement dans son métier afin d’aider ses patients. C’est ce que vous allez découvrir dans cette interview.

Et ce n’est pas tout !

Vous allez également découvrir comment Craig a rencontré sa compagne et entretient depuis une relation épanouie toujours grâce au levier du langage du corps. Il ne vous reste plus qu’à lancer la vidéo avec les sous-titres ou lire la traduction juste en dessus. 😉

Image de prévisualisation YouTube

Transcription texte (en français) de l’interview de Craig James Baxter

Romain Collignon : Salut Craig ! Je suis très content de parler avec toi aujourd’hui. Cela fait longtemps que je te suis sur Facebook. C’est vraiment un plaisir de parler avec toi aujourd’hui.

Craig James Baxter : Tout le plaisir est pour moi, tout le plaisir est pour moi.

Romain Collignon : Alors Craig, peux-tu nous parler de toi ?

Craig James Baxter : Je m’appelle Craig James Baxter. On me surnomme C.J.B., lettres qui sont ironiquement mes initiales. J’apprends et enseigne le langage corporel au Royaume-Uni depuis à peu près une dizaine d’années. Je suis l’auteur de deux livres sur la communication non-verbale sur lesquels je reviendrai plus tard. Je co-anime “all-about-body-language.com” (tout-sur-le-langage-corporel.com) qui est un site Web consacré au langage non-verbal.

Sur ce site, j’ai eu la chance d’interviewer pas moins de 25 spécialistes au monde étant des pointures dans le domaine de la communication non-verbale : Dr. David Matsumoto, Joe Navarro et Dr Paul Ekman, Dr. Desmond Morris :tous ces réels poids lourds de la communication non-verbale. On peut retrouver ces interviews sur mon site.

A titre personnel, je suis également présent sur YouTube. J’ai réalisé plus d’une centaine de vidéos sur le langage corporel, les sciences comportementales, la détection du mensonge comme par exemple chez les politiciens, les musiciens, les stars. J’amasse pas loin de 1 200 000 vues, ou quelque chose comme ça. Je fais beaucoup de travail sur YouTube. J’écris des articles ici au Royaume Uni pour différents magazines. Et oui … Je suis une abeille bien affairée. Je suis toujours en train d’apprendre. Je suis toujours en train de sensibiliser les gens au sujet des bienfaits de la communication non-verbale.

Romain Collignon : C’est génial ! Alors, comment es-tu devenu … parce que je te suis sur ta page Facebook et tu as du très bon contenu dessus. Alors, j’étais juste en train de me demander comment es-tu devenu un expert du langage corporel ?

Craig James Baxter : Je suppose que c’était ancré dans mon propre domaine d’expertise qui est en réalité le corps humain. Étonnamment, ce n’est pas la psychologie qui m’a amené au langage corporel. C’était plus le corps humain et la façon dont il fonctionne. J’exerce une profession médicale et je vois quotidiennement des patients qui doivent faire des exercices et changer de mode de vie. Mon expertise concerne le cerveau, le fonctionnement des muscles, le squelette. J’ai juste adapté mes connaissances du corps humain et de ses mouvements à décoder ce qu’ils signifiaient pour la personne. Tout a commencé à un niveau basique comme plier le bras et le comportement de défense. Ensuite, au fur et à mesure que ma carrière avançait, mes connaissances de la communication non-verbale en faisaient de même. Il faut connaître de plus en plus de choses avancées sur les changements physiologiques dans le corps comme l’augmentation du rythme cardiaque, la dilation des pupilles et l’apparition de micro-expressions. Mon application du langage corporel vient donc de mon parcours professionnel lié à la santé. C’est comme ça que j’ai développé mes compétences. Il s’agit d’une approche peu commune pour étudier le comportement humain parce que beaucoup de gens empruntent la voie de la psychologie. De mon côté, la route a été celle du corps humain et de ses mouvements. C’est comme cela que je suis devenu … Je ne me classerai pas comme un expert.

Romain Collignon : Oui, pour beaucoup de gens, tu es un spécialiste…

Craig James Baxter : Certainement, je suis expérimenté dans le domaine du langage corporel, je ne me classerai définitivement pas comme un expert.

Romain Collignon : Oui. Beaucoup de lecteurs du blog étudient la santé ou sont dans le domaine de la santé ou leur profession est liée à la santé. Je pense que cela a beaucoup de sens. J’ai une question que j’aimerais te poser au sujet du body language parce que ce domaine est assez nouveau. Je me demandais comment tu l’as découvert ?

Craig James Baxter : C’était au lycée en 1999. J’étais dans un établissement local et pendant un cours de business, j’ai rencontré une femme qui était sourde. Je n’avais jamais rencontré une personne sourde avant. Je la regardais communiquer avec un travailleur de soutien et le professeur. C’était fascinant parce que je voulais savoir ce que tous ses gestes de mains et de doigts voulaient dire. J’étais plus intéressé par le fait de ne pas savoir ce que ces gestes voulaient dire. J’avais l’impression que le langage corporel ne signifiait rien du tout réellement.  C’était comme une … presque comme une science surnaturelle et ces gestes de la main ne signifiaient rien. Je pense que c’était ses actions et ses expressions, son langage corporel qui ont retenus mon intérêt. Je voulais en savoir plus. La chose est qu’à l’époque, en 1999, Internet n’était pas encore réellement développé. Il n’y avait pas d’accès à des sites comme Google pour poser une simple question et obtenir une réponse. Je pense que c’est ça qui initialement a stimulé ma curiosité et les années passant, j’ai toujours eu de l’intérêt pour tout ce qui est relatif au langage corporel mais pas forcément d’un point de vue scientifique. Je savais qu’il y avait les bras croisés, quand les gens croisent les pieds, des choses de ce genre. Je pense que nous connaissons tous les bases mais je voulais en apprendre davantage. C’est à ce moment que j’ai commencé à lire les travaux de Dr. Desmond Morris et Dr. Paul Ekman et comment comprendre le visage et ses actions. C’est de cette manière que j’ai commencé au début. C’est donc il y a plus de 10 ans que ma curiosité est née et je pense que c’est 8 ou 9 ans plus tard que j’ai finalement pris un cours sur la langue des signes. Je voulais en réalité apprendre et comprendre ce que ces signaux complexes signifient avec le langage corporel et la langue des signes.

Mais c’est hallucinant la facilité dont on oublie. Maintenant, on est 2013. J’ai pris ce cours sur la langue des signes il y a 4 ou 5 ans. Je pense que j’ai oublié la plupart des éléments parce que je ne les utilise pas, parce que je ne connais aucune personne sourde. Je ne peux donc pas communiquer avec une personne sourde parce que je ne connais personne. Ce qui est vraiment honteux. C’est de cette manière que j’ai initialement commencé dans cette profession. C’était une rencontre, je pense que son nom était Kate. Et cela a initialement attisé ma curiosité et me voilà maintenant. Et tout est … Tout était pertinent.  C’était une partie importante de ma vie que de rencontrer cette fille. Parce que si cela n’était pas arrivé, si je ne l’avais jamais rencontrée, j’aurai pu ne pas m’intéresser à ce domaine.

Romain Collignon : Cela aurait été dommage en effet 😉 Nous n’aurions pas pu te lire sur ta page Facebook et sur ton site Web. D’ailleurs parlons de ton site Web all-about-body-language.com. Tu viens juste de nous dire quelques indices sur ce que tu fais sur ce site. Peux-tu nous en dire davantage ?

Craig James Baxter : Oui, bien sûr ! Le site “all-about-body-language.com” fait partie d’un portfolio de 4 sites. Tout comme “all-about-body-language.com”, il existe “all-about-psychology”, “all-about-forensic-psychology” et “all-about-forensic-science”. Il y a donc quatre sites qui gravitent autour de la psychologie, du non-verbal, et des sciences médico-légales.

Le site est en ligne depuis un an maintenant où sont accessibles tous mes articles avec pas mal d’astuces.  Et comme je l’ai dit auparavant, on a eu le privilège d’interviewer 25 des plus éminents spécialistes au monde du langage corporel.

Et tout récemment il y a quelques mois, j’ai interviewé Dr. Desmond Morris,ce qui est un réel honneur et un privilège pour moi parce que c’est son travail qui a captivé mon intérêt. C’était la langue des signes qui a stimulé ma curiosité mais c’était le livre de Dr. Desmond Morrisqui m’a poussé à me consacrer dans cette profession parce que j’étais tellement fasciné par son travail.

Les interviews apparaissent donc sur ces pages. Pas mal de mes analyses vidéo y sont également. Si vous avez l’opportunité, allez y jeter un coup d’œil. Elles ont pas mal de succès. Nous mettons à jour le site chaque mois avec de nouvelles informations. Oui, comme je l’ai dit, tout rentre dans un portfolio … tous les sites gravitent autour de la psychologie. Si vous vous intéressez par exemple aux Experts ou à ce genre d’émissions, le site est consacré aussi aux sciences médico-légales, il s’agit de la psychologie médico-légale. Si vous vous intéressez au profilage des criminels et aux experts et ce genre de choses, c’est le genre de site que vous devez consulter.

Romain Collignon : Oui, bien sûr, génial ! Je mettrai des liens dans l’interview. Tu peux être sûr que les lecteurs les auront. OK. Est-ce que tu transmets tes connaissances d’autres manières ? Je veux dire, est-ce que tu formes des gens, donnes-tu des séminaires, écris-tu des livres ?

Craig James Baxter : Oui, j’avais l’habitude de faire des séminaires sur le langage corporel. Je n’en ai pas fait depuis un moment maintenant. Cela prend assez de temps. Je travaille quotidiennement pour gagner ma vie également.  Mon activité sur le langage corporel vient après mon travail.

Mes principales contributions sont sur le site Web et dans les livres également. L’année dernière, j’ai achevé un livre sur Michael Jackson (M.J.) J’ai écrit un livre sur son langage corporel quand il y avait ces allégations au sujet d’abus de mineurs qui ont entachées la majorité de sa vie d’adulte. J’ai écrit un livre à ce sujet. J’ai utilisé 5 interviews pour cela. Je pense à celle d’Oprah Winfrey, (célèbre présentatrice) celui de Martin Bashir (présentateur) et quelques interviews de police également.

Ce livre documente son comportement et ce que l’on pouvait en déduire. Il est sorti en octobre de l’année dernière. L’intérêt et les réactions ont été dingues. Le livre est arrivé à la première place (no. 1) dans sa catégorie dans 5 pays. J’ai été mentionné dans le New York Times, j’ai été mis en avant dans la presse ici au Royaume Uni. J’ai contacté la famille Jackson à ce sujet. Ils m’ont félicité. C’était donc un vrai honneur. C’était mon premier livre mais je voulais que mon premier livre soit une controverse parce que j’étais bien conscient avant d’avoir commencé le livre qu’il y avait une abondante littérature  disponible sur le langage corporel. Tout ce que ce j’aurais fait aurait été d’en rajouter. J’aurais été perdu dans une mer de “littérature” sur la science du comportement. Alors, la meilleure façon de faire ceci est de se concentrer sur une célébrité clé et vous savez M.J., tout le monde connait sa musique mais sa vie privée était une sorte de mystère pour certaines personnes et cela était le point saillant et, vous savez … Je ne veux pas ruiner la lecture de ceux qui ne l’ont pas encore lu. Sa vie était noyée dans des mythes et des scandales et des accusations d’obscénité. Il était beaucoup plus que cela et mon livre documente cela. Et, je pense que ceci est l’une des raisons pour laquelle ce livre a si bien marché.

Romain Collignon : OK. Je me demandais pourquoi Michael Jackson (M.J)…  J’ai les raisons maintenant. Autre question : dans ta vie ou dans ta profession, aurais-tu une histoire à partager avec nous ? Une histoire où ta connaissance du langage corporel a été d’une grande aide pour toi ou pour quelqu’un d’autre ?

Craig James Baxter : Oui, définitivement. C’est quand j’ai rencontré ma copine il y a plusieurs années. Ma copine Kate et moi … eh oui, nous nous sommes rencontrés un peu par hasard. C’est une histoire amusante. Nous étions dans un endroit où nous n’avions pas à être. Nous avons échangé des SMS et je l’ai invitée à boire un verre dans un pub. Et évidemment à ce moment là, elle ne savait pas que je pratiquais le langage corporel, que je travaillais sur un livre et que j’avais un site.

J’ai lu son langage corporel de manière subtile quand nous sommes sortis ensemble parce que je voulais savoir comment cela allait se passer. Flirter est une chose que j’apprécie particulièrement. J’aime observer les couples quand ils ont un rendez-vous amoureux.

Mais c’était intéressant parce que je devais modifier mon propre comportement. J’adaptais consciemment mon propre langage corporel pour m’assurer que nous avions une bonne connexion.

Et cela a marché parce que si je n’avais pas fait cela, elle n’aurait pas été intéressée de la même manière. J’ai montré à Kate de manière évidente que j’étais intéressé. Et je m’apercevais très bien que Kate s’intéressait à moi dès le début grâce à son langage corporel.

Elle dirigeait ses bras et ses pieds vers moi, elle souriait beaucoup, elle augmentait le contact visuel tout le temps. Il y avait des caractéristiques classiques de signes  subtiles et évidents de langage corporel. Et au fur et à mesure que la soirée avançait, nous commencions à nous toucher mutuellement les épaules, occasionnellement les pieds. Un petit signe comme celui-ci est un bon signe. Elle m’accueille dans son espace personnel. Si ce rendez-vous se passait froidement ou mal, il n’y aurait rien eu de cela. Il n’y aurait pas eu ces signes. Nos pieds auraient été dirigés évidemment vers la porte ou à une distance l’un de l’autre. C’est là que le langage corporel devient utile parce que si je ne connaissais pas les signes, je n’aurais pas su si elle m’appréciait ou pas. Heureusement, je suis très expérimenté et  rodé dans la lecture du langage corporel.

Tout se passait vraiment bien. Je m’assurais que cela continue. Et puis, bon … Nous voici maintenant, nous sommes heureux ensemble, en train de planifier l’avenir. Et oui…

C’est un cas classique de langage corporel que j’enseigne d’ailleurs à Kate. Je ne lui ai pas tout dit mais elle sait des choses. Je ne peux pas tout lui révéler mais elle se débrouille très bien. Kate est vraiment une bonne décodeuse du non-verbale. Elle repère les choses que je manque parfois. Nous sortons dîner ensemble. Quand nous nous asseyons dans un restaurant, elle me montre du doigt celle qui est là-bas, observe ses micro-expressions. Elle est fascinée. C’est un monde tout à fait nouveau également. Le bon côté de notre relation, c’est que cela ne reste pas uniquement focalisé sur le body language.

C’est une question que l’on me pose souvent : avec cette pratique du domaine non-verbal, cela affecte-t-il ta relation avec Kate, cela affecte-t-il tes relations amicales ?  En  fait non. Cela les rend même meilleures. Car la moitié du temps j’oublie de lire le langage corporel quand je parle à quelqu’un. C’est seulement lorsque quelqu’un signal : « oh, qu’est-ce que cela signifie ? »

C’est à ce moment que tout revient.  Je vis au jour le jour sans y penser. J’observe. Je commence à observer les gens que lorsqu’il y a un problème, une situation problématique.     C’est à ce moment que la communication non-verbale devient utile pour renforcer les relations. Parce que je sais quand Kate est carrément heureuse, triste, en colère quand elle a eu une mauvaise journée.  Elle n’a pas besoin de dire un mot, vous pouvez percevoir à travers ses gestes, son expression et son langage corporel. Je pense que c’est l’aspect positif du langage corporel quand vous pouvez lire les émotions d’une personne sans qu’elle ne dise un mot.

Romain Collignon : Oui… C’est génial ce que tu as dis. Cela me fait penser à quelque chose. Le langage corporel dans le domaine de la séduction est clairement d’une grande aide. Mais tu as dit également qu’il est possible de déchiffrer le langage corporel et également de s’adapter, d’adapter son langage corporel. Je pense que ce sont les deux façons, grandes façons où il est possible d’utiliser le langage corporel : pour décoder et l’utiliser pour soi-même. En décodant, tu peux améliorer tes relations (avec Kate par exemple), ou avec tes amis et tes collègues. Mais tu peux également avoir un impact positif grâce à ton propre langage corporel.

Craig James Baxter : Absolument !  Oui. C’est l’un des domaines que les gens ont tendance à oublier. Ils sont en réalité tournés vers la lecture. Ils peuvent en réalité changer leur propre comportement. L’exemple concret que je donnerais ici est le steeple. Chaque fois que vous voulez apparaître  à l’aise, vous voulez apparaître comme si vous aviez toutes les réponses, ce geste qui consiste à placer les extrémités de vos doigts ensemble. C’est presque comme le geste du clocher d’église. Automatiquement, quand vous parlez, cela vous fait apparaître plus à l’aise. Pour l’observateur, cela vous fait apparaître comme une personne qui sait de quoi elle parle. Il faut s’entrainer à faire ce geste. Je sais que Barack Obama et Tony Blair, l’ancien premier ministre du Royaume Uni, utilisent beaucoup ce geste. Beaucoup de gens se rappelleront de Tony Blair comme une personne assez intelligente à cause de ces petits gestes silencieux.

Cela laisse une bonne impression dans l’esprit des gens. Et spécialement pendant les séances de recrutement, j’en parle dans mon nouveau livre qui est sorti il y a quelques semaines. Dans le livre, je regarde les entretiens d’embauche et comment y exceller. Je sais qu’en France, il y a pas mal de problèmes avec l’économie et dans le monde entier et au  Royaume Uni, c’est vraiment difficile. La bataille pour les opportunités … Si avez un entretien d’embauche, assurez-vous de le passer avec succès, à la fois à travers votre connaissance mais aussi votre comportement, ce que vous dites, ce que vous faites. Et dans mon nouveau livre qui apparaît en version poche dans quelques jours, je vous montre comment faire une bonne impression silencieuse devant des recruteurs en utilisant occasionnellement le steeple et en vous mettant autant que possible à l’aise par une variété de mouvements comportementaux.

Romain Collignon : Tu as partagé avec nous beaucoup de conseils, tu en partages également beaucoup dans ton livre. Je mettrais des liens. Si tu avais UN conseil à partager avec les lecteurs du blog, quel serait ce conseil ?

Craig James Baxter : Mon conseil, si vous voulez en apprendre davantage sur le langage corporel alors concentrez-vous sur les travaux du Dr. Desmond Morris, Dr. Paul Ekman, Joe Navarro et également Dr. David Givens parce qu’il y a beaucoup de mythes et de faussetés associés au langage corporel. Pas mal de la littérature moderne est jonchée d’erreurs sur le langage corporel. Une des grandes erreurs que les gens font est l’interprétation de la direction du mouvement des yeux. Les gens pensent que cette direction est liée au mensonge. Je pense que la NLP, (R.C. : oui, la programmation neuro-linguistique) dit que le regard en haut à droite veut dire « mensonge ». A l’occasion de l’écriture de mon livre, j’ai fait des recherches ici à Lancashire au Royaume Uni. J’ai demandé aux gens ce qu’ils recherchent, ce qu’ils pensent être fiables, ce qui indiquerait le mensonge. Plus de 80% des gens croient que les mouvements des yeux sont des indicateurs et des signes fiables de tromperie. Ce qui est assez inquiétant c’est que la grande majorité de la population croit que c’est vrai alors qu’en réalité ce n’est pas vrai.

Si vous vous concentrez sur les travaux de  Ekman, Morris, Navarro, Matsumoto, ils vous montrent les manières correctes de détecter la vraie duperie et tous ces signes. Ils sont beaucoup plus fiables que certains de ces auteurs sur le langage corporel. Ce serait ma première mon astuce no. 1. pour apprendre la communication non-verbale et le vrai langage corporel, de se concentrer sur Morris, Ekman,  Matsumoto. Si vous aimez les sujets du mensonge et de la tromperie alors Professeur Albert Vriej est une grande référence car ses travaux sont si légendaires. C’est sur cela que je me concentrerais. Il y a beaucoup de  choses écrites sur le langage corporel. Il faut se concentrer sur leurs écrits. La dernière chose que vous voudriez faire c’est de lire un mythe et de commencer à y croire. C’est à ce moment que nous tombons dans ce que j’appelle le problème Michael Jackson
où les gens commencent à mentir tout le temps si vous lisez des choses qui ne sont pas vraies. Puisque c’est imprimé partout, vous pensez que c’est vrai.

Romain Collignon : Oui, c’est dangereux. Concernant  la NLP  (Programmation Neurolinguistique), j’ai lu que Bandler, le père de la NLP, disait finalement que la direction des yeux n’était pas tout à fait vrai. Même Bandler l’a dit.

Craig James Baxter : Oui, ce n’est pas vrai du tout. L’université d’Édimbourg a publié l’année dernière un papier. Si vous obtenez le nouveau livre, il y a un lien vers l’article. Il n’y aucune relation avec le mensonge. Un autre mythe : les gens associent mentir avec le fait de regarder ailleurs. Il n’y a aucune relation. De nouveau, ce n’est pas vrai. Un menteur est plus enclin à avoir un plus grand contact visuel parce qu’il veut savoir si vous croyez en son mensonge. Ils accroissent le contact visuel parce qu’ils croient que c’est un signe de vérité alors qu’il n’en est pas. Le comportement des yeux est lié à tellement d’autres choses en dehors de la tromperie. Quand nous sommes dans l’embarras, nous faisons moins de contact visuel. Quand nous sommes sexuellement excités, nous faisons plus de contact visuel. Nous accordons plus de contact visuel à notre patron. Nous accordons moins de contact visuel à ceux qui sont en-dessous de nous. Le contact visuel est grand communicateur mais il n’est pas lié à la tromperie.

Romain Collignon : OK. Merci d’avoir partagé tout ce contenu et ces conseils pertinents. Juste pour terminer cette interview Craig, je voudrais savoir quel est ton  prochain projet.

Craig James Baxter : Bien, je viens juste de commencer mon troisième livre. Et pourtant j’ai promis à ma moitié de ne pas en écrire un autre car ça prend beaucoup de temps car quand je reviens du travail, nous devrions passer du temps ensemble ce qui fait fonctionner nos relations.

Mon prochain livre est entièrement sur … Il ne s’agit pas spécifiquement de langage corporel. Il s’agit du comportement humain et de la manière dont il change de notre enfance jusqu’à l’âge adulte en passant par nos années d’école primaire, nos années de collège, quand nous allons aux écoles spécialisées, à l’université et ensuite dans le monde du travail. Il s’agit des différentes étapes comportementales, comment nous arrivons à notre maturité émotionnellement, physiquement, mentalement.

Il s’agit des différents choix que nous faisons dans la vie et la manière dont cela affecte notre avenir sur le long terme.  Ces choses qui viennent de notre enfance. Il y a un peu de langage corporel dedans mais il s’agit plus du comportement humain.
Je suis à peu près à 9000 mots là-dedans et j’espère que j’aurais tout terminé pour juin. C’est ça mon prochain projet qui encore, sera disponible sur Kindle et disponible en version poche. C’est ça la prochaine étape. Ce sont beaucoup de recherches parce que j’entre dans un domaine où je suis toujours en train de faire des recherches. C’est un domaine où j’ai plus d’expérience. Mon background est dans le corps humain.   Mes deux livres sur le langage corporel étaient plus facile parce que je connais le corps de l’intérieur à l’extérieur. Alors qu’avec celui-ci, je dois encore faire l’expérience de la vie au-delà de mes années. J’ai 30 ans cette année. Mon comportement s’altérera plus tard quand j’aurai des enfants. Je dois vivre l’expérience avant.

La raison pour laquelle mes livres sur le langage corporel sont si évolués, c’est que j’y mets assez de mon côté personnel, sur la manière dont je vois mon propre langage corporel. Cela rend ma carrière … Vous savez, je suis plus avancé dans ma carrière. C’est un livre différent, difficile à écrire. Je suis impatient de relever le défi. Quelque part autour de juin. Je n’ai pas encore décidé d’un titre. Je décide d’un titre quand je termine le livre, autrement je passe quelque chose comme 4 jours en train de penser à un titre. Je suis assez  pointilleux quand il s’agit de livre. Je t’enverrai le lien quand ceci sortira. Je prendrai quelques jours de congé quand mon troisième livre sortira. Je prendrai quelque temps avec Kate et les chatons et faire sortir un autre livre autour de Noel.

J’aimerais en écire un mais il y a un millier de livres écrits sur le flirt et la séduction. C’est un domaine saturé, j’en suis tout à fait conscient. Il doit y avoir un millier de livres déjà écrit sur le sujet. C’est pour cela que le livre sur  M.J.  était génial parce que personne ne l’avait fait avant.  C’était unique. C’était une niche sur le marché, quelque chose comme ça. Mon quatrième livre doit être quelque chose que personne d’autre n’est en train de faire. Je reçois beaucoup de questions de gens qui veulent savoir si je couvrirai des gens comme Lance Armstrong. Ça se serait un bon livre parce qu’il s’en est tiré avec le mensonge pendant des années. J’ai toujours dit que je voulais écrire dix livres avant l’âge de quarante ans. J’ai trente ans cette année, alors j’ai sept à écrire en dix ans. Alors …

Romain Collignon : Tu vas y arriver. Certainement, tu vas y arriver…

Craig James Baxter : Oui. Je suis sur, oui … J’espère que oui,  je rendrai mon autre moitié heureuse également. Je pourrais faire un livre par an cela la rendra heureuse. C’est de ça que je parlais. Je dois rendre la patronne heureuse. 😉

Romain Collignon : Bien sur. Tous ces projets sont vraiment impressionnants, Craig. Merci d’avoir partagé tous ces très bons conseils et contenus. Merci beaucoup d’avoir partagé. Je pense que la manière dont tu vois le langage corporel et la manière dont tu partages avec les lecteurs, c’est génial.

Craig James Baxter : C’était un plaisir Romain. Un plaisir absolu.  J’espère partager notre interview avec mes lecteurs. Un plaisir absolu. Si vous avez besoin d’aide sur quoi que ce soit, tu peux me donner un coup de fil.

Romain Collignon : OK, Merci  Craig. Au revoir.

Craig James Baxter : Tout le plaisir a été pour moi. Merci beaucoup.

Les livres de Craig sur Amazon

Comment avez-vous trouvé cette interview ? Si vous  souhaitez voir d’autres spécialistes interviewés, faites-moi en part dans les commentaires.

6 réponses
  1. Alexandre | Express Look
    Alexandre | Express Look dit :

    C’est intéressant ce qu’il raconte.

    Notamment la partie sur la séduction qui est un vrai atout pour déceler l’intérêt de la personne.

    Second point intéressant dont on parle trop peu je pense, le fait qu’il évite de tomber dans la « geekerie » du langage corporel, à vouloir analyser tout le monde, tout le temps…

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Salut Alexandre,

      Concernant la geekerie, c’est ce que j’essaie de partager sur le blog. D’essayer de garder une ouverture d’esprit sur son utilisation qui ne se doit pas d’être automatique mais plutôt réalisée à bon escient. Sinon on passe vite pour quelqu’un de malveillant, ce qui n’est pas le but.

      Romain

      Répondre
  2. SkyDream
    SkyDream dit :

    Excellent ! Le livre sur Michael Jackson n’est pas disponible en Français ? Je suis fan de langage corporel ET de Michael Jackson ^^ Ce serait intéressant d’avoir un point de vue venant d’un pro.

    Cette interview était très riche, la partie sur la séduction m’a bien plu, étant donné que j’écris des articles dans ce domaine, toutes les semaines.

    Merci pour cette interview Romain.

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Non il n’est pas disponible en français (pour l’instant). Parmi les sources que Craig citent, il y a David Givens. Ce dernier a énormément étudié le comportement amoureux et de séduction. Son livre « A Practical Guide to the Body Language of Courtship » est une petite bombe. 😉

      Répondre
  3. Pierre
    Pierre dit :

    Bonjour, merci pour ce post et ces références d’auteurs.

    Je suis très étonné que des personnes qui se prétendent expérimentées à propos du language du corps émettent des commentaires erronées par rapport à la PNL, qui est une référence dans le domaine de la communication.

    J’en profite donc pour vous faire part d’une petite précision.

    Le regard « en haut à droite » ne constitue pas un mensonge en soi et la PNL ne prétend pas cela. Il s’agit d’une malheureuse déformation.

    Je suis praticien en PNL. La position des yeux à cet endroit signifie que la personne se construit une image mentale. Rien de plus. Il faut aussi savoir que certaines personnes sont « inversées », et que donc, pour ces personnes, c’est un positionnement en haut à gauche qui signifie cela.

    La technique est utilisée pas la police pour vérifier les soupçons qu’ils peuvent avoir par rapport à un suspect. Il s’agit donc pour eux de vérifier si la personne interrogée construit une image mentale alors que le policer interroge clairement le suspect par rapport à un fait (donc à un souvenir). Si une personne fait référence à un souvenir, ses yeux se positionnent en haut à gauche (en « visuel mémoire »). Tester un suspect en utilisant cet outil donne au mieux une indication qu’une personne est peut-être en train de mentir (parce qu’elle construit une image mentale avant de répondre, pas une preuve. La pratique montre en effet que quand quelqu’un fait référence à un souvenir et que ce souvenir est visuel, les yeux se positionnent en haut à gauche, pas en haut à droite.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?