Arbitre en tenue

Développez votre confiance en vous grâce au théâtre d’impro

Cet article invité vous est proposé par Axel, co-auteur du blog Les ressources du changement dans lequel il partage et teste les meilleurs ressources existantes dans le domaine du développement personnel et de la séduction.

Dans cet article, j’aimerais vous parler d’une chose assez extraordinaire que j’ai pu remarquer sur la façon dont on communique avec notre corps lorsque l’on a confiance en soi. J’aimerais vous décrire mon expérience personnelle issue de la pratique du théâtre d’improvisation à l’origine de cette découverte et qui m’a permis de vraiment gagner confiance en moi.

Avant le théâtre d’improvisation

J’étais et je reste encore aujourd’hui quelqu’un de relativement anxieux. Cependant, avant, je l’étais au point de me poser très régulièrement des questions sur ma façon d’agir dans telle ou telle situation.

Par exemple, imaginez une soirée où j’étais installé tranquillement dans un canapé et où arrivaient de nouveaux invités que je ne connaissais pas. Typiquement dans cette situation, je me demandais :

« Dois-je me lever de mon canapé et aller leur dire bonjour ? »

OU

« Dois-je attendre que ce soit eux qui viennent me dire bonjour ? »

OU

« Dois-je leur dire seulement bonjour et passer à autre chose ? »

OU

« Dois-je engager la discussion avec l’une d’entre elles au risque de ne pas dire bonjour aux autres »

Bref, ce sont des questions que l’on se pose lorsque l’on est de nature très anxieuse et qui ont tendance à nous paralyser.

Et bien sachez que si j’ai utilisé le mot « paralysé », c’est que ce chaos mental se voyait également dans mon expression corporelle. A cette époque de ma vie, mon entourage remarquait que j’étais gêné. Cela avait d’ailleurs tendance à me présenter sous des airs efféminés !

Du coup, tout cela m’a fait réagir et je me suis finalement décidé à m’inscrire à des cours de théâtre d’improvisation afin de remédier à ce problème d’embarras social ainsi que pour améliorer mon élocution.

Pendant le théâtre d’improvisation

Au début, ce fut une entrée  en matière relativement difficile.

Je ne connaissais personne même si j’avais la « chance » que la plupart des participants ne se connaissent pas non plus. Appréhendant déjà le monde du développement personnel dans son aspect théorique, j’avais décidé de vivre l’expérience à fond et faisais donc le maximum pour me surpasser.

J’essayais dès que possible de discuter avec les différentes personnes de mon groupe de théâtre et je cherchais (et j’y tenais), à être le premier à réaliser les jeux d’improvisation sans attendre d’être le dernier à passer. Cela m’a permis de gagner en confiance et de m’exprimer avec beaucoup moins de gène.

Je vais vous parler désormais des 3 principaux exercices qui m’ont le plus marqué et qui m’ont véritablement aidé dans ma façon de m’exprimer :

  • Se prendre pour un animal

Dans ce jeu en solo, nous devions chacun notre tour entrer dans la peau d’un animal. Les autres devaient deviner de quel animal il s’agissait. Il fallait donc être convaincant et aller précisément dans les détails qui caractérisent l’animal en question. D’un point de vue de l’expression corporelle, cela nous faisait travailler des mouvements amples et nous forçait à communiquer de façon ouverte avec notre corps.

  • Le jeu des états émotionnels

Ce jeu consistait à passer seul devant tout le groupe tout en exprimant un sentiment comme par exemple :  la peur, la haine, la joie, l’amour, l’anxiété, la folie, la violence etc.

L’idée était d’augmenter progressivement l’expression de cette émotion. Pour cela, le reste du groupe devait crier « PLUS ! ».

Ce jeu était l’un des plus difficiles car il demandait de se mettre dans l’état émotionnel recherché, ce qui n’est pas forcément une chose aisée. Le grand avantage de ce jeu était que plus l’émotion grandissait, plus il devenait facile de se détacher du regard des autres. C’est donc un exercice que j’ai trouvé très intéressant pour augmenter la confiance en soi.

  •  Les mises en situation

Dans ce jeu en équipe, on devait jouer un personnage qui avait une note d’affection attribuée pour chaque personne du même groupe. Voici un exemple de correspondance entre une note et un niveau d’affection :

  1. 1 = Haïr la personne
  2. 2 = Ne pas apprécier la personne
  3. 3 = Etre indifférent envers la personne
  4. 4 = Aimer la personne
  5. 5 = Adorer la personne

Cela demandait à la fois de la spontanéité pour jouer un personnage improvisé, mais aussi une faculté à s’adapter au niveau d’affection que l’on avait pour chacune des personnes présentes. C’était donc un exercice très formateur pour apprendre à ne pas se prendre trop au sérieux.

L’apport des jeux d’improvisation

De façon générale, ces jeux d’improvisations m’ont permis de beaucoup moins prendre au sérieux la façon dont je communique avec mon corps. J’ai pu exprimer des choses « ridicules » sans que les autres ne me jugent, car eux aussi, avaient eu droit au même sort.

Cela m’a fait comprendre que, dans la vie, il y a des moments où il ne faut pas tout chercher à contrôler et que nous pouvons nous faire confiance en nous laissant porter par le message que l’on désire transmettre.

Avec la pratique du théâtre d’improvisation, je me suis aperçu personnellement que mes mouvements devenaient de moins en moins calculés et avaient de plus en plus tendance à communiquer ce que je voulais. En fin de compte, la confiance que j’avais réussie à obtenir me permettait d’utiliser mon corps à bon escient afin d’appuyer ce que je voulais dire. Mon corps ne me trahissait plus et ne cherchait plus à me protéger comme je le faisais lorsque je n’avais pas confiance en moi.

Conclusion

Notre communication corporelle est quelque chose de véritablement complexe, car elle est en partie dirigée par des facteurs que nous ne contrôlons pas directement. Du coup, lorsque l’on cherche absolument à le contrôler pour améliorer sa façon de communiquer, on finit souvent par oublier de bien communiquer le fond du message.

De mon expérience, le langage corporel n’est que le reflet de ce que nous cherchons réellement à communiquer aux autres. Lorsque l’on manque de confiance en soi et que l’on est mal à l’aise, par exemple lorsque l’on a du mal à faire des choix, à trancher ou à prendre rapidement des décisions, notre corps se retrouve confronté lui aussi à ce problème d’indécision et il l’exprime.

Je dirais qu’il est bien de savoir faire confiance à son corps pour communiquer ce que nous désirons. Si dans notre tête, le message à faire passer est clair et limpide, notre expression corporelle suivra d’elle-même. Si par contre il n’est pas maîtrisé et qu’il est rempli d’incohérences ou d’hésitations, le corps suivra une fois de plus et trahira ce manque d’aisance.

19 réponses
  1. Pierre-Antoine
    Pierre-Antoine dit :

    Salut Romain et Axel,

    Je comprends ton évolution car j’ai également pratiqué le théatre d’improvisation pendant quelques séances. Cela aide a être plus sûr de soi vu que l’on doit se forcer et que finalement on se rend compte qu’on y arrive! C’est un super exercice.
    Faire du théatre jeune permet de développer une plus grande confiance en société donc c’est génial 😀

    Bonne journée à vous,

    Pierre-Antoine

    Répondre
    • Axel
      Axel dit :

      Salut Pierre-Antoine.
      Merci pour ton commentaire :).
      Le théâtre aide énormément à développer ses facultés sociales. Je pense que les personnes timides ou sentant qu’elles ont de réelles difficultés à s’exprimer, verraient un énorme avantage à pratiquer cette activité, même si cela demande un peu de courage pour se lancer.

      Répondre
  2. Lerad
    Lerad dit :

    Hello Romain et Axel,

    J’ai fait comme Pierre du théâtre d’impro quelques séances mais cela ne m’a pas apporté ce que j’espérai vous allez me dire que j’aurai du continuer peut être ca ne m’aurai pas fait de mal mais aujourd’hui je cherche à pratiquer des jeux de rôles sur des situations bien précises.

    Des situations où l’on on se sent inhibé je pense que c’est plus efficace car dans le théâtre d’impro le sujet est aléatoire et franchement pour tomber sur les situations qui nous bloquent faut de la chance.
    De plus le but du théâtre d’impro c’est accepter ce que les autres nous proposent et de construire dessus alors que la confiance en soi c’est aussi savoir dire non.

    Ne vous méprenez pas je pense que l’impro c’est très bien pour la confiance mais je suis plus dans une démarche d’affirmation de soi et la je trouve qu’il y à mieux , les jeux de rôles nous permettent d’affronter nos plus grandes peurs alors que le théâtre d’impro quand à lui m’a juste permis de passer un bon moment de rigolade ce qui je vous l’accorde est déjà précieux!

    Longue vie au décodeur!

    Répondre
    • Axel
      Axel dit :

      Bonjour Lerad.

      Merci pour ta remarque très intéressante. J’ai pu constater, et tu fait bien de le préciser, que le théâtre d’improvisation n’aide pas forcément énormément à s’affirmer et apprendre à dire non.

      Personnellement cela m’a plus permis de comprendre que la grande majorité des gens n’étaient pas des dieux en terme de communication et qu’exprimer une idée n’est en fait pas si difficile que ça, il suffit de se faire un peu confiance.

      En revanche, s’opposer aux autre est quelque chose que j’ai encore énormément de mal à faire. Parmi l’estime de soi, l’audace et l’affirmation de soi, c’est clairement l’affirmation de soi qui pêche le plus pour moi. J’ai encore un peu de mal à couper la parole, à remettre en question le statut quo, demander des choses un peu gênantes.. . En revanche, il doit exister des séminaires ou coaching ou même des atelier comme pour le théâtre destiné à cela. Peut être m’y mettrais-je si je décide de réellement pousser ce travail d’affirmation, mais pour le moment, j’ai décidé d’y aller au cas par cas.

      En tout cas bonne chance à toi et j’espère que tu trouvera un moyen de travailler concrètement là dessus. D’ailleurs si tu trouve quelque chose, je suis preneur ;).

      Répondre
  3. Argancel
    Argancel dit :

    Rhaa Axel je te déteste ! Ca fait plusieurs année que je rêve d’essayer mais pas de club sur ma petite île… Bref je t’envie à mort :)
    C’est sympa de partager ces jeux d’impro avec nous, je m’imagine bien comment ça doit être rigolo à faire. Tu vas devenir un vrai comédien dis-donc !
    A+

    Répondre
    • Axel
      Axel dit :

      Salut Argancel,

      Je compatis pour ce qui est de ton île, mais je suis sûr qu’il y a des choses là bas qui te permettent de bien en profiter et de t’épanouir.

      Ceci dit tu pourra toujours refaire un petite escapade à Paris ou ailleurs, et si tu y reste, en profiter pour en faire :=).

      A bientôt :) et au plaisir.

      Répondre
  4. Romain
    Romain dit :

    Les clubs Toastmasters permettent également de développer la confiance en soi. En plus des discours préparés, chaque séance comporte un temps consacré aux improvisations. Cela ressemble à la description des exercices qu’Axel nous présente à la différence près qu’il s’agit plutôt d’un thème sur lequel improviser et non des situations.

    Répondre
    • Axel
      Axel dit :

      Cela doit être un excellent complément. J’ai lu dans le livre présentation zen (un livre sur l’art de faire des bonnes présentation), qu’il recommandait de s’inscrire à des séances de Toastmaster.

      Je n’ai pas creusé plus que ça mais je ne pensais pas qu’il y avait un club à Paris et que c’était aussi peu cher.

      Du coup, je testerais bien au moins une fois pour voir ce que cela donne, merci Romain pour ce conseil et pour l’article :).

      Longue vie à ton blog !

      Répondre
  5. tom74
    tom74 dit :

    Bonjour à tous,

    Effectivement le théâtre d’improvisation est un très bon exercice pour être moins gêné par le regard des autres. Par contre cela ne changera pas fondamentalement votre nature. Pour cela il existe des méthodes beaucoup plus efficace.
    Personnelement j’emploie l’autohypnose, et pour les questions de timidité, d’anxiété, d’affirmations de soi, je ne connais pas mieux pour l’instant …. ensuite, le theatre est un exercice que je conseille pour améliorer encore plus cette « prise de pouvoir » sur le monde et les autres, mais à mon sens, ce n’est pas une fin en soi ….

    Répondre
    • Axel
      Axel dit :

      Salut Tom,

      Merci pour ton retour.

      J’ai passé du temps à m’intéresser à ce sujet, je ne sais pas encore bien en quoi cela consiste. J’ai fait une séance d’hypnose (pas d’auto hypnose) et je trouvais que cela se rapprochait un peu du yoga (détente de l’esprit).

      Du coup, pourrais tu me dire rapidement comment tu t’y prend pour réaliser des séances d’auto-hypnose, cela m’intéresserais vraiment car j’y crois et j’aimerais bien comprendre et ressentir ses effets au moins une fois.

      Merci Tom pour ton conseil.

      Répondre
  6. Patrick
    Patrick dit :

    Bonsoir ou bonjour à tous,
    Axel, merci pour cette présentation du théâtre de l’improvisation. En tant que formateur, c’est un jeu du quotidien auquel tout enseignant et apprenant devrait pratiquer…
    Je fais un rapprochement direct avec les sports et la musique, ceux qui m’ont permis de me sortir de la timidité… plus tard sur scène pour des bals populaires.

    D’ailleurs le parrain principal de mon blog Olivier Lejeune, acteur, comédien metteur en scène (membre de mon comité d’experts) travaille sur Lausanne l’art de l’expression théâtrale avec des personnes en détresse pour leur insuffler un second souffle en vue d’une réinsertion sociale. :)
    Tout de bon pour toi et tes projets,
    Patrick

    Répondre
  7. Axel
    Axel dit :

    Salut Patrick,

    Je suis heureux de voir que cette présentation t’ai plu :).

    Intéressante cette pratique que réalise ton parrain. J’avais discuté avec ma prof de théâtre et on se disait que c’était une activité qu’il aurait été très instructif d’apprendre à l’école pour contrer toutes nos mauvaises croyances.

    Répondre
  8. Ziatik
    Ziatik dit :

    Je trouve aussi cet article très intéressant car étant petit en primaire et au collège je faisais du théâtre en général et cela ma beaucoup aidé ! Je pense que le théatre devrait etre une activité scolaire ca serait bon pour les jeunes :)

    Répondre
  9. joseph forestier
    joseph forestier dit :

    Salut Romain,
    j’ai fait pas de mal de théâtre et c’est vrai que ca facilite vraiement la communication
    Pourtant quelque chose me tracasse: comment fais tu si tu dois exprimer un sentiment qui n’est pas le tien ( par politesse, ou autre 😉 ) puisque à c’est moments là une certaine agitation va forcément nous troubler et nous faire perdre de notre assurance = impossibilité de faire passer un message « clair et limpide » pour te citer O:)
    Je sais pas si tu vois ce que je veux dire XD
    Merci

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Je vois très ce que tu veux dire Joseph. Lorsque les sentiments sont très forts et qu’on est sous le siège d’émotions difficiles à contrôler, c’est quasi-impossible de modifier son état psychologique instantanément. En tout cas, moi je ne sais pas faire. Pour aider, il faut essayer d’adopter une position du corps dite positive : sourire, ouverture, etc… qui permettra de changer l’état d’esprit.

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?