Femme

Comment Aline (et vous aussi) allez faire une très bonne impression à votre prochain entretien d’embauche ?

Aline vient de recevoir un email. Elle le lit et un sourire ne tarde pas à apparaitre sur son visage. Ça se comprend. Elle vient de recevoir la confirmation pour l’entretien d’embauche du job de ses rêves. Comme Aline est abonnée à la newsletter du Décodeur du Non-Verbal, elle sait que, dans ce genre de situation, son langage corporel aura plus d’importance que ses mots ou le ton de sa voix. Après tout, sa lettre de motivation et son CV ont déjà fait mouche. Pour se mettre en jambe, elle a déjà lu Félix et ses 6 techniques pour manipuler son boss pendant un entretien d’embauche. Moi je voulais lui donner quelques conseils pour que son langage corporel soit un allier et SURTOUT afin d’éviter certains écueils que l’on peut trouver sur Internet quand il s’agit de communication non-verbale.

Salut Aline,

Félicitation !

Pour ton entretien, je sais que tu veux faire une très bonne impression. Alors sais-tu que les personnes que tu vas rencontrer vont se former une opinion de toi dans les 4 premières minutes de ton entretien ? Du moins, c’est ce que nous disent Allan et Barbara Pease, spécialistes dans la communication non-verbale. Et comme le langage corporel représente 60 à 80 % de l’impact que tu laisseras, tu as bien raison de t’y intéresser. 😉 Mon premier conseil est celui- ci et c’est le plus important !

Plus tu oublieras ton corps et plus tu seras en mesure de bien communiquer

On lit souvent sur les forums ou les blogs donnant des conseils sur « comment réussir son entretien d’embauche ? » des phrases du genre : tenez vous droit, la tête aussi, mettez vos mains comme ceci, comme cela, j’en passe et la liste est longue. A vrai dire, je pense que c’est un discours de charlatan. Ces personnes disent que si tu adoptes telle ou telle position, tu communiqueras bien. Je pense que ceci provoque l’effet inverse. Si tu te focalises sur cet aspect lors de l’entretien, tu ne seras pas vraie. Car c’est à partir du moment où tu oublies ton corps que tu es en mesure de bien communiquer. Si tu es centrée sur toi-même et pense sans arrêt à ta façon de te tenir, tu seras tellement fermée que tu ne seras pas à l’écoute de ton futur boss. Et si tu n’es pas à l’écoute de ton interlocuteur, l’interaction avec lui ne sera pas bonne. 🙁

Qu’est-ce que veut ton futur boss ?

Il est à la recherche d’une personne qui est honnête, confiante, et avec d’autres qualités qui l’aidera à réussir. Il faut donc simplement utiliser ton langage corporel dans cette optique. Alors les conseils qui suivent relèvent du bon sens. Ce sont les mêmes que ceux que tu appliques tous les jours avec ta famille ou tes amis, afin de montrer ton honnêteté, confiance et ouverture.

Tout commence dans le hall d’entrée voire dans le parking ou bien l’ascenseur

ascenseur

Même si tu as googelisé ton futur boss et que tu sais qu’il a un blog sur les lapins de garenne (et ça, ça ne s’invente pas), tu n’a pas forcément connaissance de qui sera présent lors de l’entretien. Ça peut être une personne à qui tu auras laissé la place sur le parking, à qui tu auras retenu la porte à l’entrée ou bien même la réceptionniste qui est de pair avec le RH. Faire une très bonne impression, ça commence dès que tu mets les pieds dans l’établissement. En fait c’est comme quand tu te rends chez des amis, avec le sourire et l’ouverture, comme quand tu laisses ta place dans le métro à une personne. Pas de raison d’être plus stressée parce qu’il s’agit d’un entretien.

Attente à l’accueil

Ponctuelle, dans le hall, essaie d’avoir un œil sur ton futur boss lorsqu’il arrive. Quand il vient t’accueillir, tu seras déjà debout (et par chance, comme tu es une femme ordonnée, aucun papier ni cahier ne tombera de tes genoux). Tu seras déjà prête à lui donner…

Une poignée de main

…à laquelle je ne te donnerai qu’un seul conseil : rend la pression que l’on te donneJe t’ai dis que le High-Five est vraiment facultatif dans cette situation ? 😉 et comme à ma connaissance tu n’es pas aphone depuis la dernière fois que l’on s’est vu, ton nom et prénom seront les bienvenus. 🙂 Tu le suivras dans son bureau et tu y entreras comme si tu avais l’habitude d’y entrer tous les jours. Ton langage corporel montre bien que tu n’as pas l’impression de le déranger. Après tout, c’est lui qui t’a envoyé un mail de convocation !

Ton attitude lors de l’entretien

Si tu croises les bras sur ta poitrine, on pensera que tu es sur la défensive. Si tu gardes les mains dans les poches, tu paraîtras mal à l’aise, ou il semblera que tu caches quelque chose. ll faut que ton corps soit dans l’esprit inverse. Les gestes d’ouverture, de confiance et d’honnêteté tu les connais mais surtout ne te focalise pas dessus ?! Cela ferait défaut à mon premier conseil qui est le plus important.

Je te donne tout de même quelques éléments de révision sur ces gestes :

  • une attitude ouverte. Tu sais que les bras et jambes croisées ne sont pas des signes d’ouverture mais plutôt de fermeture. Mais si tu penses pas à tes gestes et que tu es honnête avec ton futur boss, tu n’as même pas à penser à tes bras, ils seront de toute manière ouverts. D’ailleurs pour éviter de créer une barrière involontaire, tu peux laisser ta sacoche au pied de la chaise. Si le ménage a été fait, elle ne prendra pas la poussière. 😉
  • la zone personnelle (autour d’une table), tu n’as pas à y penser. Il y a peu de chance que tu te retrouves sur les genoux de ton futur boss.
  • Et puis il ne faut pas oublier le sourire. Le même que celui qui était sur la photo de ton CV, celle pour qui ton capital sympathie a fait un bond et que tu conserveras lors de l’entretien si tu continues à sourire.
  • et enfin le mirroring pour être en phase avec ton futur boss.

Conclusion

Aline, j’espère que mes différents conseils te seront utiles. Et il important que tu ne sois pas pour autant focalisé sur tes gestes le jour J. Simplement les repérer et les ajuster s’ils ne vont pas dans le bon sens. Tu as plein de choses à raconter sur ton expérience et sur ce que tu peux apporter à ton futur boss. Je suis sûr qu’il te permettra de décrocher le job. En tout cas, tiens nous au courant. 😉

Chers lecteurs, connaissez-vous le compte twitter et la page Facebook du Décodeur du Non-Verbal ? Venez y faire un tour 🙂

6 réponses
  1. Anais
    Anais dit :

    Je suis d’accord avec toi, il ne faut pas se focaliser sur ses gestes, il est important de paraitre spontané.

    Cependant un certain nombre de « bases » sont a connaitre et appliquer, comme tu le mentionne d’ailleurs : Sourire, ne pas croiser les jambes ou les bras, se tenir droit…

    Cela se travaille bien sur, cela peu paraitre peu naturel au début mais au fil du temps et des entretiens, cela devient une habitude et on ne s’en rend même plus compte…

    J’en profite pour te donne rle lien d’un article que j’ai écrit sur ce thème : http://www.jobmachine.fr/entretien-dembauche/comment-utiliser-le-langage-corporel-en-entretien-dembauche

    Répondre
    • Romain
      Romain dit :

      Je crois que tu pointes très justement du doigt l’objectif de ces conseils. Lors d’un entretien d’embauche, on se pose tellement de questions sur la meilleur façon de se comporter qu’au final, on est plus stressé que si on n’y pensait pas du tout. Il est vrai que les conseils que tu donnes dans ton article sont judicieux. Le plus important étant de les appliquer dans la vie de tous les jours afin que lors de l’entretien d’embauche, la langage corporel ne soit qu’une formalité (puisque ancré) sur laquelle le candidat ne se focalise pas. 😉

      Répondre
  2. Perrine
    Perrine dit :

    Bonjour à tous
    moi c’est pas Aline mon prénom mais j’ai quand même décroché THE job que je cherchais en respectant à peu près les conseils de l’article.
    Les ++: confiance dans la voix et le langage corporel, se tenir droit et avec le sourire!!

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?