Même si vous en doutez  peut-être chers lecteurs, sachez que l’étude des cheveux doit faire partie intégrante de l’analyse non-verbale de vos interlocuteurs. Comme vous allez le voir dans un instant, les informations que vous allez en tirer (pas les cheveux) vont vous mettre un pied dans un monde fascinant et connexe à l’étude du langage non-verbal, celui du cold reading.

Les cheveux : narcissisme ou révélateur de santé ?

Je suis certain que vous avez déjà rencontré quelqu’un jouant avec ses cheveux seul dans son coin ou au cours d’une conversation. Vous savez, faire par exemple des bouclettes avec son index ou encore lisser ses cheveux. Et bien … il n’y a pas d’interprétation particulière pour ce genre de geste. Non non. Désolé de vous décevoir. 😉

Il s’agit ici plus d’un geste de concentration lors d’un dialogue interne, ou encore de ce que l’on appelle un geste tranquillisant visant à calmer un stress fraichement survenu.

Cependant, les personnes qui passent constamment leur main dans les cheveux trahissent un petit côté narcissique veillant à envoyer une bonne image d’eux-mêmes.

Vous verrez souvent  une personne se passer la main dans les cheveux avant de rentrer dans un bureau, dans un magasin. Histoire que tout soit en place avant de rencontrer les personnes qui se trouvent à l’intérieur.

Cependant attention à ne pas sur-interpréter parce que les cheveux (et surtout le toucher des cheveux) est clairement LE signe à interpréter en cluster, c’est à dire accompagné d’un ensemble d’autres gestes.

En ce qui concerne le cold reading maintenant, vous pouvez toujours vous amusez à observer la teneur ou la qualité du cheveu en lui même. Un indice si qui pourrait par exemple vous dire si votre interlocuteur est fumeur ?

Pour en savoir plus ...

… je vous invite à lire les articles qui ont été écrits sur le blog. Ces derniers ont tous un lien de prêt ou de loin avec les cheveux.