Miniature- 1actu1geste #18

2 principes fondamentaux de la communication non-verbale

Dans cette nouvelle analyse non-verbale de l’actualité, je vous explique 2 principes fondamentaux de la communication non-verbale qui sont le “marquage de territoire“ et l’“ouverture vs la fermeture“ du corps.

Image de prévisualisation YouTube

Cliquez ici pour réduire la transcription texte de la vidéo

Transcription texte – 2 principes fondamentaux de la communication non-verbale

Bonjour, c’est Romain le Décodeur du Non-Verbal.

J’espère que vous allez bien !

On se retrouve aujourd’hui pour une toute nouvelle analyse non-verbale de l’actualité.

Et dans cette vidéo, je vais vous enseigner 2 principes fondamentaux de la communication non-verbale – à savoir le “marquage de territoire par les bras“ et le pilier du non-verbal “ouverture / fermeture du corps“.

Alors pour vous expliquer ces 2 principes, je vais m’appuyer sur cet extrait que j’ai trouvé ce matin sur BFM TV et qui met en scène 2 journalistes : Patrick Poivre d’Arvor et Julien Mielcarek.

Et on va dire que sur cette vidéo on a, à gauche, un journaliste chevronné avec plus de 30 ans de carrière et à droite, un journaliste de la nouvelle génération.

Alors comme d’habitude, je vous passe dans un premier temps l’extrait pour que vous affûtiez votre oeil de Décodeur et pour vous laisser l’opportunité de repérer par vous-même les 2 principes que je viens de mentionner et on se retrouve tout de suite après pour l’analyse non-verbale complète de cette vidéo.

Allez je vous dis à tout de suite.

Analyse de la communication non-verbale

OK – Alors, le premier élément intéressant à observer, c’est la prise de territoire ici à gauche de Patrick Poivre d’Arvor.

PPDA-Julien-Mielcarek

Vous voyez qu’il prend beaucoup de place avec ses bras.

Alors il faut savoir que lorsque l’on étudie de près la communication non-verbale, on remarque très vite que :

Nos bras ont tendance à protéger notre corps lorsque l’on n’est pas forcément à l’aise avec la situation.

A l’inverse, lorsque nos bras commencent à s’éloigner de notre buste, commencent à s’éloigner de notre corps, c’est ce que l’on appelle une prise d’espace, une prise de territoire autour de soi.

Et vous aurez souvent l’occasion de remarquer que cette prise de territoire par les bras sera employée par une personne qui aura un statut social ou professionnel plus élevé que les autres personnes qui l’entourent.

C’est important de connaître ça.

Si on revient à notre extrait, il y a clairement une différence entre la longue carrière de PPDA et celle de Julien Mielcarek, ce qui implique un rapport, un statut professionnel entre les deux journalistes qui est différent.

Et ceci s’illustre très bien au niveau de la prise de territoire des bras. C’est assez visible.

PPDA a les bras bien ancrés et écartés sur le canapé et à l’inverse Julien Mielcarek prend peu de place avec son corps, se camoufle derrière ses notes tout en se retirant dans le coin le plus éloigné du canapé.

Je ne sais pas si cette disposition des deux journalistes est liée à une histoire de cadrage caméra ou autre chose mais on voit une nette différence en ce qui concerne la prise de territoire, correspondant vraisemblablement, comme je viens de vous l’expliquer, aux différentes carrières de ces 2 journalistes.

Voilà le premier principe fondamental de la communication non-verbale que je souhaitais mettre en lumière.

Maintenant, j’aimerais vous parler d’un second principe, à savoir le pilier : “ouverture vs fermeture du corps“.

L’ouverture du corps est généralement associée à un état de bien-être ou, tout au moins, de neutralité. La fermeture est plutôt à considérer comme un état d’inconfort.

Même si je dis toujours qu’il faut prendre des pincettes sur ce pilier de la fermeture et étudier cette gestuelle en cluster, j’aimerais prendre quelques secondes pour la fermeture du corps de Julien Mielcarek.

Les bras sont croisés, les jambes font une barrière avec son interlocuteur, à savoir que la jambe gauche est au dessus-de la droite alors que si on observe PPDA, c’est l’inverse : son croisement de jambe est en ouverture et accueille l’autre journaliste.

On voit donc ici une nette différence de communication corporelle qui est symbolisée par l’ouverture corporelle et la prise de territoire pour l’un et une fermeture corporelle associée à une minimisation de l’espace pour l’autre.

Voilà tout ce que je souhaitais vous communiquer pour cette nouvelle analyse non-verbale de l’actualité.

Allez plus loin avec la Formation Express

Maintenant comme vous le savez, ce n’est pas tout de décoder derrière son écran.

L’idée de ces analyses non-verbales, c’est qu’elles vous aident aussi à mieux communiquer.

Donc si vous avez compris toute l’importance de ces 2 principes fondamentaux pour connaître le statut d’une personne par rapport à une autre, donnez un pouce bleu à cette vidéo et abonnez-vous à la chaîne du Décodeur du Non-Verbal pour être prévenu des futures analyses que je publierai dans les prochains jours.
Et si vous souhaitiez en savoir plus sur les gestes de marquage de territoire, venez suivre gratuitement la Formation Express du Décodeur du Non-Verbal en cliquant sur le lien qui s’affiche dans cette vidéo où en cliquant sur le lien dans la description.

Je vous dis à très vite pour une prochaine vidéo.  :)

Ressource supplémentaire accompagnant cette vidéo :

Image de prévisualisation YouTube
1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Envie de vous exprimer ?